Epic Games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Epic Games
logo de Epic Games
Logo actuel d'Epic Games.
illustration de Epic Games
Siège social d'Epic Games à Cary en Caroline du Nord

Création 1991
Fondateurs Tim Sweeney et Mark Rein (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Tim Sweeney (Fondateur/CEO)
Mark Rein (Fondateur/Vice-Président)
Mike Capps (Président)
Forme juridique Société anonyme
Siège social Cary, Caroline du Nord
Drapeau des États-Unis États-Unis
Directeurs Tim SweeneyVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Tencent (0,4 )[1], Sony (0,01 )[2] et Tim Sweeney (0,51 )[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie vidéoludique
Produits Epic Games Store, Jeux, Unreal Engine, Twinmotion
Filiales People Can Fly (2007-2015)
Chair Entertainment
Psyonix
Effectif 1000 (2019 )
Site web epicgames.com

Epic Games, anciennement Epic MegaGames (aussi connue sous le nom Epic), est un studio américain de développement de jeux vidéo basé à Cary en Caroline du Nord. Le studio est partiellement détenu à 40 % par le géant chinois de l'internet Tencent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1991, Epic MegaGames sort la même année son premier jeu : ZZT. Les 3 années suivantes, Epic sort les jeux Epic Pinball en 1993 (jeu de flipper développé par Digital Extremes)[4] et deux jeux de plate-forme développés et édités par Epic : Jazz Jackrabbit en 1994 et Jill of the Jungle en 1992.

En 1998, Epic MegaGames sort son premier jeu en 3D : Unreal. Le succès du jeu pousse la firme à développer et vendre son moteur, l'Unreal Engine[5] puis à sortir une série de jeux fondés sur l’univers d'Unreal : les Unreal Tournament sur PC et Unreal Championship sur Xbox. Une suite, Unreal 2, verra aussi le jour en coopération avec Digital Extremes, qui avait déjà collaboré sur Unreal et Unreal Tournament.

Entre 2002 et 2005, Epic commercialise quatre nouveaux jeux de la série Unreal : Unreal Championship, Unreal Tournament 2003 (originellement développé comme « Unreal Tournament 2 »), Unreal Tournament 2004, et Unreal Championship 2: The Liandri Conflict (développé sous le nom de code « UT2005 »). Si la série Unreal Tournament reste une exclusivité PC, les deux Unreal Championship sont commercialisés respectivement sur Xbox et Xbox 360. À l'exception de Unreal Championship 2, tous sont développés conjointement avec Digital Extremes.

Grâce à la nouvelle version de son moteur, Epic développe ensuite ses jeux majoritairement sur consoles : Gears of War sur Xbox 360 sorti en novembre 2006, et un an plus tard sur PC, Unreal Tournament 3 sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC en 2007, Gears of War 2 sur Xbox 360 vers la fin de l'année 2008 et Gears of War 3 sur Xbox 360 en 2011 sachant que la licence Gears of War fût rachetée par Microsoft Studios en janvier 2014.

En août 2005, Epic annonce la version 4 de son UnrealEngine, dont les premières images et vidéos sont dévoilées en mars 2011, et le présentent comme le successeur direct, autant dans l'aspect que dans le fonctionnement, de l'Unreal Engine 3. Récemment, Epic s'est démarqué avec la sortie de jeux tels que Bulletstorm, développé en collaboration avec People Can Fly, qui eut peut-être moins de succès qu'il ne fut controversé en raison de sa violence.

En juin 2012, une participation de 40 % dans Epic Games est acquis par Tencent pour 330 millions de dollars[6],[7].

Début octobre 2012, Cliff Bleszinski, le lead designer d'Epic Games, annonce son départ du studio. Il fut un membre clé des franchises Unreal et Gears of War, et a au fil du temps obtenu une grande notoriété dans le milieu du jeu vidéo.

C'est le 25 juillet 2017 que Fortnite sort aux yeux du grand public avec le mode JCE, Sauver le monde. Deux mois plus tard, le mode Battle Royale sort. C'est ce mode de jeu qui a permis à Fortnite et à Epic Games de gagner en notoriété. Le jeu connait un succès rapide. Dix mois après sa sortie, on recense 50 millions de joueurs[8]. Fin 2018, le jeu franchit la barre des 125 millions de joueurs[9].

Le 6 décembre 2018, Epic lance la Boutique Epic Games, une plateforme de distribution de contenu en ligne, en concurrence directe avec Steam[10]. En mai 2019, Epic Games annonce l'acquisition du studio Psyonix, développeur de Rocket League[11]et envisage de le sortir dans sa plateforme de distribution de jeux vidéo en ligne : L'Epic Games Store

En août 2020, Epic Games annonce avoir réalisée une levée de fonds de 1,78 milliard de dollars[12].

Apple et Epic Games[modifier | modifier le code]

En aout 2020, Epic Games reprochait à Apple de pratiquer un taux élevé (30 %) prélevé lors de l'achat sur la plateforme iTunes. Pour y remédier, le studio de développement de jeu proposait alors à ses joueurs sur Apple de ne plus passer par iTunes mais directement par leur service (notamment sur l'achat de biens virtuels comme les V-Bucks) [13]. En conséquence, Apple bannit de ses appareils les téléchargements de jeux appartenant à Epic Games, dont Fortnite [14], faisant perdre une part de marché conséquente au développeur de jeu. Depuis, les deux entreprises sont engagées dans une bataille juridique[15].

Epic Games Publishing[modifier | modifier le code]

En mars 2020, Epic Games annonce son souhait de devenir éditeur par le biais de sa structure Epic Games Publishing. Les trois principes de ce nouveau venu dans l'édition de jeux vidéo sont les suivants :

  • La liberté créative absolue et pleine propriété.
  • Les projets entièrement financés.
  • Le partage 50/50 des bénéfices.

Trois studios ont pour le moment rejoint Epic Games et ont établi un partenariat :

Filiales et Divisions[modifier | modifier le code]

Nom Rôle Emplacement Fondé Acquis Réf.
3 Latéral Numérisation de capture de mouvement Novi Sad, Serbie 2008 2019 [16]
Agog Labs Moteurs de script de jeu Vancouver, Canada 2013 2019 [17]
Chair Entertainment Développement de jeux vidéo Salt Lake City, États-Unis 2005 2008 [18]
Cloudgine Technologie de jeu basée sur le cloud Edimbourg, Ecosse 2012 2018 [19]
Cubic Motion Animation faciale Manchester, Angleterre 2009 2020 [20]
Epic Games Berlin Développement de jeux vidéo Berlin, Allemagne 2016 N / A [21]
Epic Games China Développement de jeux vidéo Shanghai, Chine 2006 [22]
Epic Games Cologne Développement de jeux vidéo Cologne, Allemagne 2019 [23]
Epic Games Japan Développement de jeux vidéo Yokohama, Japon 2010 [24]
Epic Games Korea Développement de jeux vidéo Séoul, Corée du Sud 2009 [25]
Epic Games Montréal Développement de jeux vidéo Montréal, Canada 2018 [26]
Epic Games Nouvelle-Zélande / Australie Développement de jeux vidéo N / A 2018 [27]
Epic Games Publishing Édition de jeux vidéo N / A 2020 [28]
Epic Games Seattle Développement de jeux vidéo Bellevue (Washington), États-Unis 2012 [29]
Epic Games Stockholm Développement de jeux vidéo Stockholm, Suède 2018
Epic Games UK Développement de jeux vidéo Sunderland, Angleterre 2014 [30]
Kamu Logiciel anti-triche Helsinki, Finlande 2013 2018 [31]
Life on Air Développement d'applications mobiles San Francisco, États-Unis 2012 2019 [32]
Psyonix Développement de jeux vidéo San Diego, États-Unis 2000 2019 [33]
Quixel Photogrammétrie actifs Uppsala, Suède 2011 2019 [34]

Ancien[modifier | modifier le code]

Nom Emplacement Fondé Acquis Cédé Sort Réf.
Impossible Studios Baltimore, États-Unis 2012 - 2013 Fermé [35]
People Can Fly Varsovie, Pologne 2002 2012 2015

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.pcgamer.com/every-game-company-that-tencent-has-invested-in/ » (consulté le 12 avril 2020)
  2. « https://www.businesswire.com/news/home/20200709005844/en/Epic-Games-Receives-Strategic-Investment-Sony-Corporation »
  3. « https://www.bloomberg.com/news/features/2018-07-24/fortnite-phenomenon-turns-epic-game-developer-into-billionaire »
  4. (en) Epic Pinball.
  5. (en) Partha Sarathi Paul, Surajit Goon et Abhishek Bhattacharya, « History and comparative study of modern game engines », International Journal of Advanced Computer and Mathematical Sciences,‎ , pp. 245-249 (ISSN 2230-9624, lire en ligne).
  6. Brian Cencente, « Tencent's $330M Epic Games investment absorbed 40 percent of developer », sur Polygon, .
  7. Brian Crecente, « How a 2012 Decision Helped ‘Fortnite’ Make Epic Games a Billion Dollar Company », sur Variety, .
  8. « Comment expliquer le succès sans précédent du jeu Fortnite ? », sur Les Inrocks (consulté le 11 février 2019).
  9. Thomas Giraudet, « L'éditeur du jeu vidéo à succès 'Fortnite' aurait engrangé 3 Mds$ de bénéfices en 2018 », sur capital.fr, (consulté le 11 février 2019).
  10. « Les créateurs du jeu « Fortnite » lancent l’Epic Games Store, la boutique qui fait de l’œil aux déçus de Steam », sur Le Monde (consulté le 12 décembre 2018).
  11. William Audureau et Corentin Lamy, « Jeux vidéo : le créateur de « Fortnite », Epic Games, rachète « Rocket League » », sur Le Monde, .
  12. « 'Fortnite' developer Epic Games raises $1.78 billion », sur Reuters,
  13. « Epic Games demande à la justice américaine sa réintroduction (et celle de Fortnite) sur l'App Store », sur Clubic,
  14. « LA BRAS DE FER ENTRE APPLE ET EPIC GAMES SE DURCIT », sur Stratégies,
  15. « Epic Games insiste pour qu’Apple réinstalle Fortnite », sur 20 Minutes,
  16. (en) « 3Lateral is a part of Epic Games - Unreal Engine Team! », sur 3lateral (consulté le 19 avril 2020)
  17. « Epic Games : Nouvel achat réalisé avec celui d'Agog Labs », sur Jeuxvideo.com (consulté le 19 avril 2020)
  18. « Epic Games s'offre Chair Entertainment », sur www.gamekult.com, 2008-05-21cest09:55:00+0200 (consulté le 19 avril 2020)
  19. « Epic Games investit dans le cloud avec Cloudgine », sur Jeuxvideo.com (consulté le 19 avril 2020)
  20. Ethan, « Epic Games acquiert Cubic Motion, société derrière la technologie d'animation faciale de God Of War », sur One Angry Gamer, (consulté le 19 avril 2020)
  21. « Epic Games ouvre un bureau d’édition à Berlin, en Allemagne », sur Cosmocover, (consulté le 19 avril 2020)
  22. (en) « Epic Games forms Shanghai-based outsourcing division », sur GamesIndustry.biz (consulté le 19 avril 2020)
  23. « Epic Games s'installe à Cologne avec des anciens de Factor 5 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 19 avril 2020)
  24. « Epic : un nouveau studio japonais », sur JeuxActu (consulté le 19 avril 2020)
  25. Nerces, « Epic Games s'installe en Corée du Sud », sur Clubic.com, (consulté le 19 avril 2020)
  26. « Fortnite atterrit à Montréal », sur La Presse, (consulté le 19 avril 2020)
  27. « Epic Games (Fortnite) va ouvrir un nouveau studio en Océanie », sur GAMERGEN.COM (consulté le 19 avril 2020)
  28. « Epic Games Publishing : les créateurs de Fortnite se lancent dans l'édition », sur Begeek.fr, (consulté le 19 avril 2020)
  29. (en) Alexa Ray Corriea, « Epic Games opens new Seattle studio to focus on Unreal Engine 4 », sur Polygon, (consulté le 19 avril 2020)
  30. « Epic Games s'offre un nouveau studio en Angleterre », sur m.nextinpact.com (consulté le 19 avril 2020)
  31. « Epic Games (Fortnite) rachète Kamu pour lutter contre les tricheurs », sur GAMERGEN.COM (consulté le 19 avril 2020)
  32. Lucie Baldovino, « Epic Games a racheté l’application House Party », sur Comiga!, (consulté le 20 avril 2020)
  33. « Psyonix (Rocket League) : surprise, le studio est racheté par Epic Games », sur JeuxActu (consulté le 19 avril 2020)
  34. « Epic Games rachète Quixel et rend les ressources de la bibliothèque Megascans gratuites pour les utilisateurs d'Unreal Engine », sur Developpez.com (consulté le 19 avril 2020)
  35. « Epic Games ferme Impossible Studios - News @JVL », sur www.jeuxvideo-live.com (consulté le 19 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]