Ephippiger ephippiger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ephippiger ephippiger, l'éphippigère des vignes, est une espèce d'orthoptères de la famille des Tettigoniidae.
On l'appelle aussi porte-selle, porte-hotte ; tizi, jeudi ou pantigue dans le Sud de la France.
Le nom vernaculaire boudrague qui lui est aussi attribué dans le Midi désigne diverses espèces d'éphippigères ventrues. Une autre appellation : « patangane » (terme catalan) dans les Pyrénées-Orientales...

Distribution[modifier | modifier le code]

Elle se rencontre en Europe. Partout en France sauf le nord-ouest (Somme, Pas-de-Calais, Nord). Absente du Benelux.

Ephippiger ephippiger - mâle.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Orthoptera Species File ()[1] :

  • Ephippiger ephippiger balkanicus Andreeva 1985
  • Ephippiger ephippiger cunii Bolívar, 1877
  • Ephippiger ephippiger ephippiger (Fiebig, 1784)
  • Ephippiger ephippiger harzi Adamovic, 1973
  • Ephippiger ephippiger tamaninii Galvagni, 1956
  • Ephippiger ephippiger usi Adamovic, 1973
  • Ephippiger ephippiger vitium Serville, 1831

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Gryllus ephippiger Fiebig, 1784 ;
  • Ephippiger vitium Serville, 1831 ;
  • Ephippiger diurnus Dufour, 1841.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Nutrition et menace[modifier | modifier le code]

Cette sauterelle se nourrit de végétaux : feuilles de vigne, ronces, pissenlits... et aussi d'insectes[2]. Comme les vignes sont très souvent traitées par divers produits phytosanitaires, elle est sérieusement menacée dans ce type d'habitat. Le retour récent à des pratiques plus naturelles (cultures biologiques) pourrait lui venir en aide.

Stridulation[modifier | modifier le code]

Émise de jour et de nuit, la stridulation se compose de deux émissions sonores : une première brève suivie d'une seconde un peu plus longue, d'où les onomatopées « tizi » ou « jeudi » du Midi de la France. La femelle répond au mâle par ses propres stridulations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (de) Fiebig, 1784 : Beschreibung des Sattelträgers (Gryllus Ephippiger). Schriften der Berlinischen Gesellschaft Naturforschender Freunde, vol. 5, p. 260-263.
  1. *Orthoptera Species File (28 mars 2010)
  2. Heiko Bellmann et Gérard Luquet, Guide des sauterelles, grillons et criquets d'Europe occidentale, Paris, Delachaux et Niestlé, 2009, 383 p. (ISBN 978-2-603-01564-3), p. 152-153

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :