Epanterias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Epanterias

Description de cette image, également commentée ci-après

Comparaison de taille d’Epanterias (le plus grand), d'un humain et de différents spécimens d’Allosaurus.

Classification
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Super-famille Allosauroidea
Famille Allosauridae
Sous-famille Allosaurinae

Genre

 Epanterias
Cope, 1878

Epanterias était un genre de dinosaure théropode des étages Kimméridgien-Tithonien du Jurassique supérieur trouvé dans la Formation de Morrison au Colorado. Il a été décrit par Edward Drinker Cope en 1878. L'espèce type est Epanterias amplexus[1]. Ce genre est basé sur les restes regroupés maintenant sous la référence AMNH 5767, comprenant trois portions de vertèbres, une apophyse coracoïde et un métatarsien[2].

Systématique[modifier | modifier le code]

Bien que Cope ait pensé qu'il s'agissait d'un sauropode[1], l'animal s'est révélé ensuite être un théropode[2]. En 1988, Gregory S. Paul a reclassé l'animal comme appartenant à une grande espèce d’Allosaurus, Allosaurus amplexus[3] et d'autres auteurs sont allés plus loin et ont considéré cet individu comme un simple Allosaurus fragilis de grande taille[4].

En 2010, Gregory S. Paul et Kenneth Carpenter ont signalé que le spécimen de E. amplexus provient de strates de la Formation de Morrison supérieures à celles d'Allosaurus fragilis et que donc il est « probablement dans un taxon différent ». Ils ont aussi considéré que la diagnose de son holotype n'était pas tranchée et ont ainsi désigné Epanterias comme un nomen dubium[5].

Dimensions[modifier | modifier le code]

Compte tenu du spécimen décrit par Cope en 1878, le paléontologue Robert Bakker estime que la longueur de cet animal était d'une douzaine de mètres, soit l'équivalent de l'un des plus grands exemplaires de Tyrannosaurus rex[6].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Edward Drinker Cope, « A new opisthocoelous dinosaur », American Naturalist, vol. 12, no 6,‎ , p. 406 (DOI 10.1086/272127)
  2. a et b (en) Henry Fairfield Osborn, « Camarasaurus, Amphicoelias, and other sauropods of Cope », Memoirs of the American Museum of Natural History, New Series, vol. 3, no 3,‎ , p. 247–387
  3. (en) Gregory S. Paul, Predatory Dinosaurs of the World, New York, Simon & Schuster,‎ (ISBN 978-0-671-61946-6, LCCN 88023052), « Genus Allosaurus », p. 307–313
  4. (en) Thomas R., Jr. Holtz, Ralph E. Molnar and Philip J. Currie, The Dinosauria, Berkeley, University of California Press,‎ , 71–110 p. (ISBN 0-520-24209-2)
  5. Paul, G.S. and Carpenter, K. (2010). "Case 3506: Allosaurus Marsh, 1877 (Dinosauria, Theropoda): proposed conservation of usage by designation of a neotype for its type species Allosaurus fragilis Marsh, 1877." Bulletin of Zoological Nomenclature, 67(1): 53-56. [1]
  6. "Scientist Raises Question: Is Tyrannosaurus Still Rex?", article publié dans le New York Times le 4 janvier 1990.