Eobrontosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
« Eobrontosaurus » yahnahpin
Description de cette image, également commentée ci-après
Patte avant gauche de Brontosaurus yahnahpin (ex-Eobrontosaurusyahnahpin), avec sa griffe unique au Morrison Natural History Museum (en).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Sous-classe Diapsida
Super-ordre Dinosauria
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Infra-ordre  Sauropoda
Super-famille  Diplodocoidea
Famille  Diplodocidae
Sous-famille  Apatosaurinae

Genre

 Eobrontosaurus Bakker, 1998 obsolète

Nom binominal

 Eobrontosaurus yahnahpin Filla & Redman, 1994
Originellement Apatosaurus yahnahpin puis Eobrontosaurus yahnahpin, aujourd'hui : Brontosaurus yahnahpin
obsolète

« Eobrontosaurus » (ce qui signifie « lézard tonnerre de l'aube ») est un nom de genre obsolète de dinosaures herbivores sauropodes géants de la famille des diplodocidés, ayant vécu durant le Jurassique supérieur dans ce qui est maintenant l'Amérique du Nord.

Historique[modifier | modifier le code]

Eobrontosaurus était un sauropode très proche d'Apatosaurus. Il est connu à partir d'un site unique de la formation de Morrison au Wyoming, daté d'il y a environ 155 millions d'années[1]. Il atteignait une taille de 21 mètres de long[2].

Une révision de la famille des Diplodocidae à laquelle appartient ce genre, conduite en avril 2015 par le paléontologue Emanuel Tschopp et ses collègues[3] a mis en synonymie le genre Eobrontosaurus avec le genre Brontosaurus décrit antérieurement. L'unique espèce, Eobrontosaurus yahnahpin, décrite par James Filla et Patrick Redman en 1994, d'abord comme un Apatosaurus (Apatosaurus yahnahpin)[4] est donc désormais appelée Brontosaurus yahnahpin[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

La dénomination spécifique provient d'un dérivé de la langue lakota mah-koo yah-nah-pin, « collier de poitrine », en référence à la paire de côtes sternales qui ressemble à une plate de torse composée d'os creux et arborée traditionnellement les membres de la tribu. L'holotype TATE-001, un squelette postcranial relativement complet, fut découvert au Wyoming au sein de la formation de Morrison. Des restes plus fragmentaires furent également associés à cette espèce.

Une première ré-évaluation effectuée en 1998 par Robert T. Bakker le considéra plus primitif, et par conséquent créa la nouvelle dénomination générique Eobrontosaurus, provenant du grec eos, "aube", et Brontosaurus, la dénomination générique originale de l'Apatosaurus excelsus[5]. Il a été avancé que Eobrontosaurus yahnahpin appartenait en fait aux Camarasaurus[6], bien que cela ait été mis en doute[7],[2]. Selon Bakker Eobrontosaurus était un membre du groupe des Diplodocidae, et plus précisément des Apatosaurinae.

Article détaillé : Brontosaurus.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Turner, C.E. and Peterson, F., (1999). "Biostratigraphy of dinosaurs in the Upper Jurassic Morrison Formation of the Western Interior, U.S.A." Pp. 77–114 in Gillette, D.D. (ed.), Vertebrate Paleontology in Utah. Utah Geological Survey Miscellaneous Publication 99-1.
  2. a et b (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  3. a et b (en) Emanuel Tschopp, Octavio Mateus & Roger B.J. Benson (2015), « A specimen-level phylogenetic analysis and taxonomic revision of Diplodocidae (Dinosauria, Sauropoda) », PeerJ 3:e857; DOI:10.7717/peerj.857 https://peerj.com/articles/857/
  4. (en) Filla, J.A., Redman, P.D. (1994). « Apatosaurus yahnahpin: a preliminary description of a new species of diplodocid dinosaur from the Late Jurassic Morrison Formation (Kimmeridgian-Portlandian) and Cloverly Formation (Aptian-Albian) of the western United States », Mémoires de la Société Géologique de France (Nouvelle Série) 139 (Ecosystèmes Continentaux du Mésozoique): 87-93
  5. (en) Bakker RT, « Dinosaur mid-life crisis: the Jurassic-Cretaceous transition in Wyoming and Colorado » In: S.G. Lucas, J.I. Kirkland, & J.W. Estep (eds.) Lower and Middle Cretaceous Terrestrial Ecosystems; New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin 1998;14: 67–77.
  6. (en) Upchurch, P., Barrett, P.M. et Dodson, P. (2004) « Sauropoda » In: Weishampel DB, Osmólska H et Dodson P. (eds.), The Dinosauria (2nd edition). University of California Press, Berkeley, 2004, p. 259-322.
  7. (en) Scott Hartman, « "Eobrontosaurus" is not Camarasaurus », The Dinosaur Mailing List Archives, (consulté le 27 janvier 2010)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :