Société nationale des véhicules industriels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SNVI
logo de Société nationale des véhicules industriels

Création 1967
Forme juridique société anonyme
Siège social Alger
Drapeau d'Algérie Algérie
Direction Malek Salah (PDG)
Actionnaires État algérien (100%)
Activité Construction de véhicules industriels et de véhicules de transport
Produits Camions
bus
pièces de rechange
Effectif 8 000 (en 2011)
Site web www.snvigroupe.dz

Chiffre d’affaires en augmentation23 Md de DZD (2011)
en augmentation +20 % (2010)

SNVI acronyme de Société nationale des véhicules industriels, anciennement la Société nationale de construction mécanique (SONACOME), est une entreprise publique algérienne spécialisée dans la construction et la commercialisation de véhicules mécaniques de catégorie « poids lourd ».

Histoire[modifier | modifier le code]

La SNVI hérite du patrimoine de la Société Africaine des Automobiles Berliet (SAAB), dont l’installation en Algérie remonte à 1957. Elle est créée par ordonnance no 67-150 du 09/08/1967 et a pour vocation d’exploiter et de gérer les usines de construction mécanique du secteur public. Son schéma d’organisation regroupe dix divisions dont la Division des véhicules Industriels (DVI) future société nationale des véhicules industriels (SNVI).

En 2012, la SNVI présente son nouveau camion, le K66, à la foire international d'Alger[1]. En février 2012, Hamoud Tazerouti remplace Mokhtar Chahboub en tant que PDG de la société[2].

En 2015, la SNVI annonce la sortie du premier bus civil Mercedes-Benz assemblé en Algérie et notamment dans l'usine de Rouiba[3],[4]. Aussi en 2015, la production de la SNVI affiche une valeur de 1 135 camions[5]. En février 2015, un consortium composé de cinq banques publiques (BNA, BEA, CPA, BADR, CNEP), accorde un crédit de 92 milliards de DA à la SNVI pour financer ses projets de développement[6].

Implantation[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Alger. Elle dispose d’une usine de fabrication de véhicules « poids lourds » à Rouïba à 30 KM à l’est d’Alger, d'une usine de production de toutes carrosseries tractées à Tiaret, en plus de succursales implantées à Alger : Hussein Dey au centre d'Alger et Sidi Moussa à l'ouest d'Alger; Constantine ; Oran ; Ouargla ; Tizi Ouzou ; Tlemcen ; Béchar ; Annaba ; Sétif.

Production[modifier | modifier le code]

Autobus SNVI 100 L6
Le tracteur SNVI TB 400
Le tout-terrain SNVI M 120
Le SNVI M 230
Bus SNVI Numidia lux
Bus SNVI 100 V8
SNVI Tanker

Camions[modifier | modifier le code]

Cars et Bus[modifier | modifier le code]

Carrosseries Industrielles[modifier | modifier le code]

  • Équipements portés
    • Portés sur le SNVI K 66
    • Portés sur le SNVI K 120
    • Portés sur le SNVI C 260
    • Portés sur le SNVI B 260
    • Portés sur le SNVI B 400
  • Équipements tractés
    • Remorques
      • Remorque CEP
      • Plateau 04 tonnes
      • Entretien & graissage
      • Hydrocarbure 3000L
    • Semi-remorques
      • Malaxeur
      • Citernes
      • Bennes
      • Plateaux
      • Cocotte à ciment
      • Porte engins

Données financières[modifier | modifier le code]

Elle a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards de Dinar et une production globale de 2007 véhicules en 2011, contre un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de Dinar et une production de 1.500 véhicules en 2010[7].

Clients étrangers[modifier | modifier le code]

La SNVI exporte ses produits à plusieurs pays tels que[8]:

Le rallye Paris-Dakar[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Rallye Dakar et Rallye Dakar 1980.

Elle participe au rallye Paris-Dakar en 1980, catégorie camions. Pour son unique participation avec ses 3 camions, elle remporte la première, deuxième et quatrième place au classement[10].


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :