Enseignes en pierre sculptée à Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Enseigne du no 7, quai de la Goffe.
Enseigne du no 57, rue Hors-Château.

Les enseignes en pierre sculptées à Liège sont un ensemble d'enseignes incluses essentiellement aux XVIIe et XVIIIe siècles en tant que pierre de pignon dans les façades de maisons de la ville de Liège, Belgique, et indiquant le domonyme, c'est-à-dire le nom des maisons concernées.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est à supposer que les enseignes en saillie devinrent trop nombreuses et entravaient la circulation dans les rues étroites car, par son mandement du , le prince-évêque Maximilien-Henri de Bavière ordonna que « toutes les enseignes des maisons, au lieu d'être suspendues, fussent retirées et appliquées contre les murailles dans le terme d'un mois, à peine d'une amende de dix florins d'or et d'être, les dites enseignes, démolies aux frais des propriétaires ou locataires ». C'est à partir de cette date que les enseignes en pierre sculptée vont faire leur apparition dans la ville de Liège.[réf. nécessaire]

En 1691, sur ordre de Louis XIV qui voulait punir le prince-évêque d'avoir adhéré à la Ligue d'Augsbourg, le maréchal français Boufflers bombarde la ville. Un cinquième des habitations sont alors détruites dont l'hôtel de ville, une douzaine d'églises, ainsi que toutes les habitations situées entre la place du Marché et la Meuse[1]. La plupart des enseignes antérieures à 1691 n'ont pas survécu à ce bombardement mais la reconstruction est rapide et les enseignes font alors partie intégrante de la façade.

Au fil des siècles, les enseignes restant en situation ont perdu leurs couleurs. Au XXIe siècle cependant, nombreuses sont celles étant régulièrement restaurées dans leur état originel.

Toponymie et patronyme[modifier | modifier le code]

Les enseignes ont eu une influence sur les noms de rues. En effet, certaines ont pris le nom de l'enseigne située sur une de leurs habitations telle que l'impasse de l'Ange, la rue Bonne Fortune, la rue de la Casquette, l'impasse de la Couronne, l'impasse du Cygne, la rue de l'Épée, la rue du Mouton Blanc, la rue du Pâquier, la rue du Pot d'Or, la rue de la Poule, la rue de la Rose, la rue Salamandre, la rue de la Sirène, la rue Tête-de-Bœuf, la rue du Vertbois, l'impasse de la Vignette, la rue de la Violette ou encore la rue Volière.[réf. nécessaire]

Elles ont aussi donné leur nom à des familles : Loys dit de l'Anneau d'Or, à l'enseigne de l'« Anneau d'Or, Jehan du Château au « Château de Bouillon » en 1655, Marie et Ida du Cheval au « Cheval Blanc », Guy delle Coyne de Chierf à la « Corne de Serf », un Lacroix à la « Croix d'or », Jehan le Sauvage à l'« Homme Sauvage », Beaudouin du Marteau au « Marteau d'or », Strivay au « Strivau »...[réf. nécessaire]

Enseignes visibles[modifier | modifier le code]

Inclut les enseignes toujours présentes au XXIe siècle dans la façade d'un bâtiment. On les retrouve pour la plupart dans leur façade d'origine, mais aussi à des emplacements postérieurs si la maison a été démolie ou si sa façade a été démontée et remontée ailleurs. On trouve ces dernières autant à front de rue que dans des endroits cachés du public.

Établissements[modifier | modifier le code]

Image et inscription Enseigne Localisation Quartier Date Commentaire
Defaut - Trajan.svg
16   30
Ancre
Emplacement :
Boulevard d'Avroy no 144
 
Coordonnées :
50° 38′ 04″ N, 5° 34′ 02,1″ E
Avroy 1630
Replacée à hauteur du sol dans l'entrée du garage de l'immeuble, cette enseigne provient d'un bâtiment du quai d'Avroy[2].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Ange (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,06″ N, 5° 34′ 38,54″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
Provenant probablement du quai de la Goffe, il ne reste plus qu'un fragment[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Ange (déplacée)
Emplacement :
Rue des Tanneurs no 20
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,38″ N, 5° 35′ 01,99″ E
Outremeuse Inconnue
Provient de la maison de l'Ange qui faisait partie des bâtiments démolis au XIXe siècle lors de la création de la place Saint-Pholien[4].
Rue Hors-Château 45 - À l'ange d'or.jpg
17 A L'ANGE DOR LAN 59
À l'Ange d'or
Emplacement :
Rue Hors-Château no 45
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,59″ N, 5° 34′ 49,24″ E
Féronstrée et Hors-Château 1759
A donné son nom à l'impasse de l'Ange[3] accessible via un arvô situé dans la maison elle-même.
Rue Hors-Château 104 - À l'anneau d'or.jpg
A L'ANNEAU D'OR
À l'Anneau d'or
Emplacement :
Rue Hors-Château no 104
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,12″ N, 5° 34′ 50,31″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Rue Pierreuse 24 - Anneau d'or.jpg

Anépigraphe.

À l'Anneau d'or
Emplacement :
Rue Pierreuse no 24
 
Coordonnées :
50° 38′ 48,7″ N, 5° 34′ 24,08″ E
Pierreuse XVIIIe siècle
Surmonté d'une attache.
A l'anneau d'or Puits-en-Sock.jpg
17 A L'ANNEAU D'OR 23
À l'Anneau d'or
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 35
 
Coordonnées :
50° 38′ 25,96″ N, 5° 34′ 59,45″ E
Outremeuse 1723
Surmonté d'une attache en forme de pomme de pin et entouré de motifs en treillis qu'on retrouve dans l’ébénisterie de l'époque[5].
LIEGE Maison A l'anneau d'or- rue Donceel (1-2013) crop.jpg
ANNO   1754
A L ANEAU D OR
À l'Anneau d'or
Emplacement :
Rue Donceel no 10
 
Coordonnées :
50° 38′ 33,59″ N, 5° 34′ 27,26″ E
Quartier latin 1754
Defaut - Trajan.svg
A L’ANNE   AU   D’OR 1767
À l'Anneau d'or (déplacée)
Emplacement :
Rue Saint-Remacle no 3
 
Coordonnées :
50° 38′ 12,23″ N, 5° 35′ 21,8″ E
Amercœur 1767
Provient du rue des Tanneurs, no 10, dont l'extrémité est des numéros pairs a été démolie dans les années 1970 pour laisser la place à deux tours de logement gérées par la Maison Liégeoise[4],[6].
Defaut - Trajan.svg
16   37
Arbalète (déplacée)
Emplacement :
Féronstrée no 92
 
Coordonnées :
50° 38′ 48,6″ N, 5° 34′ 50,9″ E
Féronstrée et Hors-Château 1637
Déposée dans le hall d'accueil du bâtiment abritant l'Échevinat de la Culture, du Tourisme et de l'Interculturalité. Elle provient du quai des Tanneurs, no 9, maison démolie qui fut le lieu de naissance du poète liégeois Auguste Hock[2].
A l'arbre d'or Neuvice.jpg
A L'ARBRE D'OR
À l'Arbre d'or
Emplacement :
En Neuvice no 45
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,45″ N, 5° 34′ 37,99″ E
Centre XVIIe siècle
Sa base ayant été endommagée par des transformations ultérieures de la façade, il ne subsiste plus que des fragments des premières et dernières lettres du nom.
Defaut - Trajan.svg
18   78
LA BARBE D'OR
La Barbe d'or (déplacée)
Emplacement :
Rue de l'Usine no 7
 
Coordonnées :
50° 37′ 54,77″ N, 5° 35′ 07,75″ E
Longdoz 1738
L'enseigne est utilisée comme claveau central du linteau de la porte d'entrée de cette maison d'habitation construite en 1878, comme le signale le millésime gravé par-dessus le millésime original de l'enseigne de 1738, encore lisible. Si l'origine de l'enseigne est incertaine, elle pourrait provenir de la rue Barbe-d'Or qui doit son nom à l'enseigne d'un commerce de draperies[4],[7].
Rue Mère-Dieu 11 - Au bon logis.jpg
A   V
BON LOGIS
Au Bon logis (déplacée)
Emplacement :
Rue Mère-Dieu no 11
 
Coordonnées :
50° 38′ 49,81″ N, 5° 34′ 34,51″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIe siècle
Enseigne provenant de la Maison Magnery, auberge du XVIIe siècle précédemment nommée Auberge du Soleil ou Au Bon logis qui était situé place Hocheporte. Le , le bâtiment est endommagé par une explosion causée par les Allemands dans les environs pour retarder la progression des troupes américaines, et, devenu instable, il sera complètement démoli[8],[3].
Au calice d'or rue Gérardrie.jpg
AV CALICE D'OR 1731
Au Calice d'or
Emplacement :
Rue Gérardrie no 5
 
Coordonnées :
50° 38′ 40,7″ N, 5° 34′ 27″ E
Féronstrée et Hors-Château 1731
Photographiée et inventoriée en 1955, puis entièrement martelée en 1958 lors de la modernisation de la façade[9].
Au canon d'or Goffe.jpg
AV CANON DOR
Au Canon d'or
Emplacement :
Quai de la Goffe no 7
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,36″ N, 5° 34′ 41,9″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIe siècle
Cette maison abritait le local de la compagnie des bombardiers de Liège, qui fabriquait des bombardes, de gros canons de bronze)[10].
Defaut - Trajan.svg
LE CERF ROUGE
1724
Le Cerf rouge (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,4″ N, 5° 34′ 38″ E
Féronstrée et Hors-Château 1724
Provient de la maison située rue Molinvaux, no 181 avant sa démolition. L'enseigne se trouve aujourd'hui dans un mur des terrasses de la Brasserie C[2].
Liège 060808 (1) alt.jpg
AU   CHAMPION
TEINTURIER   EN SOYE
ET EN   LAINES
Au Champion
Emplacement :
Rue Hors-Château no 57
 
Coordonnées :
50° 38′ 52,31″ N, 5° 34′ 51,47″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Établissement d'un teinturier travaillant sur la soie et la laine.
Defaut - Trajan.svg
17 AU CHAPEAU DE FER 39
Au Chapeau de fer (déplacée)
Emplacement :
Rue de Berghes no 16
 
Coordonnées :
50° 38′ 21,6″ N, 5° 35′ 03,5″ E
Outremeuse 1739
Installée à son emplacement actuel en 1894, elle se trouvait à l'origine rue Puits-en-Sock. Au Moyen Âge existait un moulin, la maison du Chapeau de fer, qui donna son nom à une étroite ruelle partant de la rue Puits-en-Sock et se terminant au Pont-de-Pierre, pont qui enjambait le Rouleau, un biez reliant l'Ourthe au biez de la Rivelette. Détruite lors du sac de Liège en 1468, la maison brûle à nouveau en 1723, époque durant laquelle l'enseigne actuelle est créée. Lorsque les biez d'Outremeuse sont comblés au XIXe siècle, la ruelle du Chapeau de fer est supprimée tandis que la rue de Berghes est créée. Le moulin est alors englobé dans les bâtiments de la brasserie Bourdon. Lorsque la brasserie est détruite en 1894, l'enseigne est conservée et placée dans un des bâtiments construits à son emplacement[4].
Rue Hors-Château 110 - Au château de Bouillon Brassinne.jpg
ANNO   1748
AV CHATEAV DE BOVILLON BRASSINNE
Au Château de Bouillon
Emplacement :
Rue Hors-Château no 110
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,57″ N, 5° 34′ 51,62″ E
Féronstrée et Hors-Château 1748
Nom de la brasserie (brassinne) installée à l'époque dans ce bâtiment, tenue par la famille Mottard. Consisterait en une représentation libre du château de Hoyoux, construit au XVIIIe siècle comme pavillon de chasse pour le prince-évêque de Liège François-Charles de Velbrück et situé à proximité du ruisseau de Bouillon[3],[11].
LIEGE rue Puits-en-Stock 29 (3-2013) - extrait.jpg
AU CHATEAU DE FRANCHIMONT
Au Château de Franchimont
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 29
 
Coordonnées :
50° 38′ 26,56″ N, 5° 34′ 58,87″ E
Outremeuse XVIIe siècle
Désignait une brasserie déjà citée en 1580. Représentation libre du château de Franchimont avec canonnière, pont-levis et meurtrières ; la rue Puits-en-Sock était une voie d'accès vers la localité. L'enseigne est flanquée de palmes croisées et enrubannées[4],[5].
Defaut - Trajan.svg
AU CHATEAU   DE STOCKHEM
Au Château de Stockhem (déplacée)
Emplacement :
Rue du Thier-à-Liège no 95
 
Coordonnées :
50° 39′ 32,54″ N, 5° 35′ 40,35″ E
Thier-à-Liège Inconnue
Située à l'origine rue de Bex dans la façade d'une maison ayant appartenu à la famille de Stockhem. Lors des transformations du quartier de la Madeleine suscités par le percement de la rue Léopold au XIXe siècle, l'enseigne est réinstallée dans le muret du jardin de la maison située à cette adresse, tout comme l'enseigne Au Cheval blan, qui elle a été redéplacée depuis. Le château représenté désigne une forteresse du Comté de Looz située autrefois à Dilsen-Stokkem dans le Limbourg et détruite en 1702[3],[12].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Chaudron
Emplacement :
En Roture no 24
 
Coordonnées :
50° 38′ 24,72″ N, 5° 34′ 57,77″ E
Outremeuse XVIIIe siècle
Désignait un marchand de métaux[13].
Defaut - Trajan.svg
16 AU CHEVAL BLAN 92
Au Cheval blan (déplacée)
Emplacement :
Boulevard d'Avroy no 156
 
Coordonnées :
50° 38′ 04″ N, 5° 34′ 02″ E
Avroy 1692
Provient de la maison d'un parfumeur située à l'origine rue de Bex. Lors des transformations du quartier de la Madeleine suscités par le percement de la rue Léopold au XIXe siècle, l'enseigne est d'abord réinstallée dans le muret du jardin de la maison située du no 95, rue du Thier-à-Liège, tout comme l'enseigne Au Château de Stockhem. Elle est à mise à son emplacement actuel en 1957[3].
Au cheval blanc Puits-en-Sock.jpg
AV CHEVAL BLANC   1736
Au Cheval blanc
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 118
 
Coordonnées :
50° 38′ 20,64″ N, 5° 35′ 06,72″ E
Outremeuse 1736
Enseigne masquée en 1956 et dégagée en 2009[4].
Au cheval d'or Rue des Mineurs.jpg

Anépigraphe.

Cheval d'or
Emplacement :
Rue des Mineurs no 6
 
Coordonnées :
50° 38′ 45,56″ N, 5° 34′ 36,79″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Au XVIIIe siècle, cette enseigne a remplacé celle du Faucon. La maison a été détruite par le bombardement de novembre 1944 et reconstruite à l'identique par l'architecte Aristide Barsin[3],[14],[15].
Defaut - Trajan.svg
17 AV   CIGNE 26
Au Cigne (déplacée)
Emplacement :
Rue Denis Lecocq no 90
 
Coordonnées :
50° 36′ 36,5″ N, 5° 36′ 44,6″ E
Angleur 1726
Replacée dans le mur d'un bâtiment intérieur de l'établissemt d'Angleur de l'ancienne société de la Vieille-Montagne, elle proviendrait d'une maison de Saint-Léonard[2].
Defaut - Trajan.svg
AU CIGNE   P·HOGGE
Au Cigne
Emplacement :
Rue Georges Thone no 5
 
Coordonnées :
50° 38′ 38,19″ N, 5° 34′ 53,84″ E
Outremeuse XVIIIe siècle
Le phylactère contenait à l'origine simplement la date de 1700 ; le texte actuel, le nom du commerçant, P. Hogge, est postérieur[4].
Rue Pont d'Île 41 - Au cigne.jpg
AV-CIGNE-1690
Au Cigne
Emplacement :
Rue Pont d'Île no 41
 
Coordonnées :
50° 38′ 32,67″ N, 5° 34′ 17,23″ E
Quartier latin 1690
Le cygne est entouré de rinceaux fleuris et de pampres de vigne[16].
Defaut - Trajan.svg
A CINE BLAN 1625
A Cine blan (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,4″ N, 5° 34′ 38″ E
Féronstrée et Hors-Château 1625
Provient de la maison située rue Saint-Gilles, no 181 avant sa démolition au XIXe siècle. À l'époque, elle est replacée dans le mur d'une cour intérieure. Antérieure au mandement de Maximilien-Henri de Bavière, elle fait partie des plus anciennes enseignes d'établissements ayant subsisté. L'enseigne se trouve aujourd'hui dans un mur des terrasses de la Brasserie C[2].
20150529 Liège 15.JPG

Anépigraphe.

Clef
Emplacement :
Rue Sainte-Croix
 
Coordonnées :
50° 38′ 43,23″ N, 5° 34′ 13,87″ E
Saint-Laurent Inconnue
Située dans la cour derrière le chevet de la collégiale Sainte-Croix, au-dessus de la porte du cloître[3].
Au cocq d'or Rue du Pont.jpg
AV COCQ D'OR
Au Cocq d'or
Emplacement :
Rue du Pont no 25
 
Coordonnées :
50° 38′ 42,85″ N, 5° 34′ 39,6″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIe siècle
Déjà citée en 1560, la maison est reconstruite à la fin du XVIIe siècle[17].
A la corne de serf Goffe.jpg
A LA CORNE DE SERF 1691
À la Corne de serf
Emplacement :
Quai de la Goffe no 5
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,25″ N, 5° 34′ 41,59″ E
Féronstrée et Hors-Château 1691
Enseigne d'un apothicaire. Sa repousse étant un symbole de vie, la corne de cerf était utilisée comme ingrédient dans les remèdes[10].
Cornet de poste Puits-en-Sock.jpg

Anépigraphe.

Cornet de poste
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 103-105
 
Coordonnées :
50° 38′ 21,29″ N, 5° 35′ 06,72″ E
Outremeuse XVIIIe siècle
Signalait un relais de poste[5].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Cornet de poste (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 50,46″ N, 5° 34′ 37,1″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIe siècle
Ornait à l'origine l'ancien relais de poste situé rue Saint-Jean-Baptiste, no 11. Classé en 1954 et démonté durant la création de l'îlot Saint-Georges à partir de 1974, le relais de poste est remonté impasse des Ursulines pour abriter le musée d'architecture inauguré en 1976. Le musée fermant ses portes en 1990, les bureaux du musée d'art religieux et d'art mosan lui succèdent. Dans la façade se trouve une autre enseigne, martelée, qui représentait le blason du comte Lamoral de la Tour et Taxis, grand maître des postes au XVIIe siècle[3],[18].
Rue Pierreuse Gable stone.JPG
17 · A LA COURONNE DE FER · 57
À la Couronne de fer
Emplacement :
Rue Pierreuse no 71
 
Coordonnées :
50° 38′ 53,43″ N, 5° 34′ 21,33″ E
Pierreuse 1757
Tandis que le phylactère subsite, la couronne a été martelée.
Defaut - Trajan.svg
AU CROISSANT
Au Croissant
Emplacement :
Rue Sur-la-Fontaine no 114
 
Coordonnées :
50° 38′ 24,54″ N, 5° 34′ 04,3″ E
Saint-Gilles XVIIIe siècle
Ce croissant de lune situé parmi des lacis d'entrelacs ornés de rosaces fleuries désignait la brasserie du même nom[19].
A la croix blanche Neuvice.jpg
A LA CROIX BLANCHE
À la croix blanche
Emplacement :
En Neuvice no 31
 
Coordonnées :
50° 38′ 42,26″ N, 5° 34′ 36,96″ E
Centre XVIIIe siècle
Le bas de l'enseigne a été martelé dans le cadre de transformations postérieures de la façade, détruisant la base de la croix et la totalité de la philactère. Le nom de l'établissement a cependant pu être inventorié[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphes.

Defaut - Trajan.svg

Anépigraphes.

Disques
Emplacement :
Rue Hors-Château no 64
 
Coordonnées :
50° 38′ 50,1″ N, 5° 34′ 45,9″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Tandis que la façade n'est pas ornée d'une enseigne spécifique, elle est décorée d'anépigraphes sur les allèges des premiers et deuxièmes étages. Le premier étage dispose en son centre d'une étoile des brasseurs entourée d'une courrone de feuilles de chêne, et, de part et d'autre, deux disques évoquant tartes ou fromages. Le deuxième étage dispose d'un disque en son centre, et, de part et d'autre, deux éléments floraux[20].
Defaut - Trajan.svg
AU DRAGON D'OR 1738
Au dragon d'or (déplacée)
Emplacement :
Rue Saint-Paul no 42
 
Coordonnées :
50° 38′ 22,2″ N, 5° 34′ 23,55″ E
Quartier latin 1738
Figurait dans la façade d'une maison située au même endroit et démolie en 1947 pour laisser place au bâtiment actuel dans lequel a été replacée l'enseigne, mais sans son inscription[3].
Halles aux viandes 2015 (2) crop.jpg
En·la·xv·et·xlv·fut   edifie·cest·edifis
Halle aux viandes - blason.jpg

Anépigraphe.

Emblème des Mangons
Emplacement :
Rue de la Boucherie no 4
 
Coordonnées :
50° 38′ 43,32″ N, 5° 34′ 41,64″ E
Féronstrée et Hors-Château 1545
Situé aux quatre côtés de la halle aux viandes au-dessus de chaque porte, cet écusson, un bœuf et le Perron de Liège, est l'emblème de la corporation des Mangons (les bouchers), l'un des XXXII bons métiers de Liège. Au-dessus de l'écusson de la porte nord-ouest se trouve une pierre rectangulaire avec l'inscription « En·la·xv·et·xlv·fut edifie·cest·edifis » (« En l'année 1545 fut édifié cet édifice »). Au-dessus de l'inscription se trouvaient des armoiries et inscriptions rappelant l'Ancien Régime, martelés durant la Révolution liégeoise[3],[21].
A l'enclume d'or Goffe.jpg
16   91
Enclume
Emplacement :
Quai de la Goffe no 3
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,06″ N, 5° 34′ 41,29″ E
Féronstrée et Hors-Château 1691
Cette enclume entourée de palmettes désignait au XVIIe siècle un marchand de clous en gros qui succéda au XVIIIe siècle à la maison Galler où se vendaient des produits provenant des Pays-Bas et que des métaux[3],[10].
Rue Mère-Dieu 11 - À l'espinet.jpg
16   65
A L'ESPINET
À l'Espinet (déplacée)
Emplacement :
Rue Mère-Dieu no 11
 
Coordonnées :
50° 38′ 50,36″ N, 5° 34′ 35,07″ E
Féronstrée et Hors-Château 1665
Provient d'un cabaret situé à un coin de la rue Delfosse[3].
À l'étoille d'or alt.jpg
17   18
A LETOI  LLE DOR
À l'Étoille d'or
Emplacement :
Rue Saint-Thomas no 24
 
Coordonnées :
50° 38′ 53,04″ N, 5° 35′ 01,59″ E
Féronstrée et Hors-Château 1718
Représente l'étoile des brasseurs.
Au fair de cheval Goffe.jpg
AV FAIR DE CHEVAL 1691
Au Fair de cheval (déplacée)
Emplacement :
Quai de la Goffe no 1
 
Coordonnées :
50° 38′ 40,97″ N, 5° 34′ 40,9″ E
Féronstrée et Hors-Château 1691
Figurait dans la façade d'une maison située au même endroit et démolie en 1919 pour laisser place au bâtiment actuel dans lequel a été replacée l'enseigne. À l'origine la maison de Beauregard, la maison prend son nom au XVIIe siècle[3].
Defaut - Trajan.svg
AV FER DE CHEVAL
Au Fer de cheval (masquée)
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 155
 
Coordonnées :
50° 38′ 19,1″ N, 5° 35′ 10,8″ E
Outremeuse XVIIIe siècle
Se trouve toujours dans la façade, masquée par les transformations ultérieures du rez-de-chaussée. Était encore partiellement visible en 1974[22].
Rue des Mineurs 17 - Au fer du cheval.jpg
AU·FER   DU·CHEVAL
17   52
Au Fer du cheval (déplacée)
Emplacement :
Rue des Mineurs no 17
 
Coordonnées :
50° 38′ 46,56″ N, 5° 34′ 34,81″ E
Féronstrée et Hors-Château 1752
Provient du rue des Tanneurs, no 2, dont l'extrémité est des numéros pairs a été démolie dans les années 1970 pour laisser la place à deux tours de logement gérées par la Maison Liégeoise. La façade complète de la maison a été démontée et remontée à son endroit actuel en 1973 sous la supervision de l'architecte Jean Francotte[6],[4],[23].
Fleur de lys Rue de la Wache.jpg
16   92
La Fleur de lys blanche
Emplacement :
Rue de la Wache no 2
 
Coordonnées :
50° 38′ 35,61″ N, 5° 34′ 22,5″ E
Centre 1692
Enseigne de l'établissement La Fleur de lys blanche, qui avait pour voisin La Petite fleur de lys[3].
Rue Hocheporte 33 - À la folie originelle.jpg
17·A LA FOLIE ORIGINELLE·06
REPARE LAN 1716
À la Folie originelle
Emplacement :
Rue Hocheporte no 33
 
Coordonnées :
50° 38′ 47,31″ N, 5° 33′ 53,89″ E
Saint-Laurent 1706
L'enseigne est à caractère humoristique, représentant un meunier croyant soulager sa monture en portant son sac de farine sur l'épaule[24]. En plus du millésime original, l'enseigne mentionne aussi 1716 comme année de réparation.
A la fontaine d'or Neuvice.jpg
17 A LA FONTAINE D'OR 32
À la Fontaine d'or
Emplacement :
En Neuvice no 27
 
Coordonnées :
50° 38′ 42,54″ N, 5° 34′ 36,9″ E
Centre 1732
Représente une fontaine à godrons dont l'eau déborde par des ouvertures percée dans la vasque. Le bas du phylactère est caché par l'habillage contemporain du rez-de-chaussée. Le bâtiment était occupé par des marchands de toile[25],[3]
Rue Souverain-Pont 12 - Gland.jpg

Anépigraphe.

Gland
Emplacement :
Rue Souverain-Pont no 12
 
Coordonnées :
50° 38′ 40,16″ N, 5° 34′ 28,27″ E
Centre XVIIIe siècle
Auparavant cachée par des transformations ultérieures, l'enseigne est à nouveau visible depuis le milieu des années 2010[3].
Au gland d'or Puits-en-Sock.jpg
AU GLAND D'OR 1750
Au Gland d'or
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 50
 
Coordonnées :
50° 38′ 25,33″ N, 5° 34′ 59,69″ E
Outremeuse 1750
En Féronstrée 146 - À l'homme sauvage.jpg
17   52
A L'HOMME   SAUVAGE
À l'Homme sauvage
Emplacement :
Féronstrée no 146
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,21″ N, 5° 35′ 03,51″ E
Féronstrée et Hors-Château 1752
Représente un homme sauvage armé d'un gourdin.
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Homme sauvage (déplacée)
Emplacement :
Au Péri no 41
 
Coordonnées :
50° 38′ 53,07″ N, 5° 34′ 26,02″ E
Pierreuse Inconnue
Représente un homme sauvage armé d'un gourdin et entouré par de la végétation. Située à l'origine rue Puits-en-Sock, l'enseigne a d'abord été déplacée dans une cour située place Jehan le Bel, pour être finalement installée dans un mur de briques au Péri en 1960[3].
Defaut - Trajan.svg
EDIFIE   L'AN 1764
CETTE PLACE APPARTIENT
AU BON MÉTIER DES TANNEURS
L'AN 1452
Inscription
Emplacement :
Rue des Tanneurs no 35
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,87″ N, 5° 35′ 01,81″ E
Outremeuse 1764
Inclus dans la façade d'une maison construite en 1764 à l’emplacement de l’ancienne maison des tanneurs, l'un des XXXII bons métiers de Liège. Le blason du métier a été martelé au début du XIXe siècle[26]. Restranscription de l'enseigne segmentée pour raisons de mise en page.
Olivettes Pied-du-Pont-des-Arches.jpg
AUX JARDINS DES OLIVETTES · 1695
Aux Jardins des olivettes
Emplacement :
Rue Pied-du-Pont-des-Arches no 6
 
Coordonnées :
50° 38′ 38,89″ N, 5° 34′ 40,13″ E
Centre 1695
Bas-relief représentant un cadre de verdure au centre duquel se trouvaient les Rois mages, martelés durant la Révolution liégeoise. La dénomination originelle de l'enseigne, perdue, a aussi été martelée. Recouvrant ses traces se trouve la dénomation actuelle qui date des années 1950, simplement peinte à la peinture dorée, et qui désignait à l'origine une maison voisine[27],[3].
Defaut - Trajan.svg
1703
A la lance d'or Puits-en-Sock.jpg
A LA LANCE D'OR
À la Lance d'or
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 56
 
Coordonnées :
50° 38′ 24,97″ N, 5° 35′ 00,04″ E
Outremeuse 1703
Auparavant cachée par des transformations ultérieures, l'enseigne est à nouveau visible depuis les années 2000[4].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Lion
Emplacement :
Place Coronmeuse no 18
 
Coordonnées :
50° 39′ 18,4″ N, 5° 36′ 40,3″ E
Herstal XVIIIe siècle
Enseigne représentant un lion à la patte posée sur une barrique couchée. Parement de la façade reconstitué au XXe siècle[28].
Rue Hors-Château 33 - Au lion blanc.jpg
17 AV LION BLANC 36
Au Lion blanc
Emplacement :
Rue Hors-Château no 33
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,04″ N, 5° 34′ 47,47″ E
Féronstrée et Hors-Château 1736
Tandis que le phylactère subsite, le lion a été martelé. À partir du XVe siècle, on pouvait déjà trouver près de la rue de la Rose une brasserie du même nom[3].
Rue des Mineurs 13 - Au lion d'or.jpg
AU LION D'OR 1743
Au Lion d'or
Emplacement :
Rue des Mineurs no 13
 
Coordonnées :
50° 38′ 46,38″ N, 5° 34′ 35,13″ E
Féronstrée et Hors-Château 1743
Tandis que le phylactère subsite, le lion a été martelé[3].
Defaut - Trajan.svg
AU LION  D'OR 1757
Au Lion d'or (déplacée)
Emplacement :
Rue de Campine no 232
 
Coordonnées :
50° 39′ 12,39″ N, 5° 34′ 03,1″ E
Sainte-Walburge 1757
Se trouvait à l'origine dans la façade d'une maison située rue Fond-Pirette et démolie au XIXe siècle lors de la création de la rue de Campine[3].
Rue Pierreuse 30 - Au lion rouge.jpg
17 · AV LION ROUGE · 62
Au Lion rouge
Emplacement :
Rue Pierreuse no 30
 
Coordonnées :
50° 38′ 48,96″ N, 5° 34′ 23,34″ E
Pierreuse 1762
En 1503, l'enseigne était déjà utilisée pour le bâtiment de l'époque. En 1770, la maison est occupée par Fois Ponsin, marchand de soieries et de velours d'Italie[4].
A la main d'or Place du Marché.jpg
17 A LA MAIN D'OR-29
À la Main d'or
Emplacement :
Place du Marché no 30
 
Coordonnées :
50° 38′ 44,57″ N, 5° 34′ 36,3″ E
Centre 1729
Retrouvée dans les décombres laissés par le bombardement de novembre 1944, l'enseigne, symbolisant les merciers, a été reconstituée et réinsérée dans la nouvelle façade reconstruite à l'identique par l'architecte Lempereur, reconstruction terminée en 1969[14],[29].
Rue Hors-Château 43 - Couronne.jpg
MAISON DELLE CORONNE
Maison delle Coronne
Emplacement :
Rue Hors-Château no 43
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,5″ N, 5° 34′ 49″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Entièrement martelée à la Révolution. Elle a donné son nom à l'impasse de la Couronne accessible entre les nos 41 et 43[30].
Defaut - Trajan.svg
17   64
Marteau couronné (déplacée)
Emplacement :
Rue Gravioule, au fond de la cour Roba
 
Coordonnées :
50° 38′ 38,98″ N, 5° 35′ 07,52″ E
Outremeuse 1764
Provient d'un bâtiment démoli[4].
Au marteau d'or coroné Neuvice.jpg
AV MARTEAV DOR CORONE
Au marteau d'or coroné
Emplacement :
En Neuvice no 43
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,58″ N, 5° 34′ 37,82″ E
Centre XVIIe siècle
Établissement déjà cité en 1440. Le propriétaire du bâtiment, Baudouin du Marteau, a hérité du nom de l'enseigne en 1552. La couronne a été martelée ; peinture noire et or encore présente en 1992[3],[31].
Rue Pierreuse 34 - Molin d'or.jpg
A.MOLIN.D'OR
A Molin d'or
Emplacement :
Rue Pierreuse no 34
 
Coordonnées :
50° 38′ 49,15″ N, 5° 34′ 22,94″ E
Pierreuse XVIIe siècle
Évoque un des nombeux hôtels qui bordaient la rue lorsqu'elle était très fréquentée[3],[32].
Defaut - Trajan.svg
17   [illisible]
AU MONDE RETOURNE
Au Monde retourné (masquée)
Emplacement :
Rue Hocheporte no 49
 
Coordonnées :
50° 38′ 48″ N, 5° 33′ 53,6″ E
Saint-Laurent XVIIIe siècle
L'enseigne, relevée par Eugène Polain au début du XXe siècle, se trouve toujours dans la façade, masquée par les transformations ultérieures du rez-de-chaussée. Elle a donné son nom à l'impasse du Monde retourné, accessbile via un arvô situé sous la maison[2].
Defaut - Trajan.svg
17   AV MORIANE   26
Au Moriane (déplacée)
Emplacement :
rue Reine Astrid no 33
 
Coordonnées :
50° 35′ 03,8″ N, 5° 24′ 10,8″ E
Engis 1726
Représente le buste d'un Maure coiffé d'un turban portant des boucles d'oreille. Tout comme « Maure », la variante en wallon liégeois « môriåne » désignait un moricaud, i.e. une personne à la peau foncée. Au XVIIIe siècle, Liège comptait une vingtaine de maisons portant ce nom. Tandis que l'emplacement d'origine de cette enseigne est inconnu, on sait qu'elle a longtemps servi de margelle à un puits à Mons-lez-Liège avant d'être placée sur un mur de soutènement dans une cour bordant cette maison d'Engis[33],[2],[25].
Au Moriane Neuvice.jpg
ANNO   1693
AV MORIANE
Au Moriane
Emplacement :
En Neuvice no 55
 
Coordonnées :
50° 38′ 40,81″ N, 5° 34′ 38,75″ E
Centre 1693
Représente le buste d'un Maure coiffé d'un turban, portant une boucle d'oreille et une moustache, et entouré de branches de grenadier. Les trois allèges de la façade sont décorées de divers rinceaux, rubans, guirlandes et raisins. L'allège du deuxième étage inclut le millésime de la maison. À la fin du XVIIIe siècle siècle, la maison était celle de l'imprimeur Jean-François Bassompierre. En 2020, la maison a retrouvé son appellation initiale avec l'ouverture du restaurant Au Moriane[2],[25],[34].
Au Moriane Puits-en-Sock.jpg
17   19
AV MORIANE
Au Moriane
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 22
 
Coordonnées :
50° 38′ 26,73″ N, 5° 34′ 57,6″ E
Outremeuse 1793
Représente le buste d'un Maure coiffé d'un turban, portant une boucle d'oreille et une moustache. Le bas de l'enseigne est caché par des transformations ultérieures.
Place Théodore Gobert, 1.jpg
17 AU MOULIN A PAPIER 43
Au Moulin à papier
Emplacement :
Place Théodore Gobert no 1
 
Coordonnées :
50° 38′ 18,64″ N, 5° 35′ 11,78″ E
Outremeuse 1743
Représente un moulin à eau, nombreux en Outremeuse jusqu'au XIXe siècle. À proximité se trouvait un moulin à écorces utilisé par les tanneurs[13].
Defaut - Trajan.svg
16   52
A NOIR MOVTON
À Noir mouton (déplacée)
Emplacement :
Rue Lamarck no 95
 
Coordonnées :
50° 39′ 06,4″ N, 5° 35′ 32,4″ E
Saint-Léonard 1652
Déplacé d'un lieu inconnu et replacé au-dessus du passage d'une impasse accessible via le no 91 de la rue[2].
Au mouton noir Rue du Pont.jpg
17·AU·MOVTON·NOIR·20
Au Mouton noir
Emplacement :
Rue du Pont no 9
 
Coordonnées :
50° 38′ 44,16″ N, 5° 34′ 38,43″ E
Féronstrée et Hors-Château 1720
En 1791, la maison était occupée par un cabaretier ; au XIXe siècle, par un mercier[3].
Au paradis terrestre rue Gérardrie 1.jpg
AU PARADIS   TERRESTRE
Au paradis terrestre rue Gérardrie 2.jpg

Blason de la famille Hovius.

Au paradis terrestre rue Gérardrie 3.jpg

Blason de la famille Streel.

Au Paradis terrestre
Emplacement :
Rue Gérardrie no 25
 
Coordonnées :
50° 38′ 39,5″ N, 5° 34′ 27″ E
Centre XVIIe siècle
Représente le péché originel : Adam et Ève dans le jardin d'Éden (le « paradis terrestre ») tandis que le serpent représenté avec un buste de femme et enroulé autour de l'arbre de la connaissance du bien et du mal tend le fruit défendu à Ève. Les Hovius, une famille de libraires et d'imprimeurs, s'établit en Gérardrie dès le XVIe siècle ; l'enseigne était utilisée comme marque distinctive dans leurs impressions. A gauche de l'enseigne figurent les armoiries de la famille Hovius ; à droite, celles de la famille Streel. Toutes deux sont coiffées d'un heaume à plumes, et certains de leurs éléments ont été martelés, dont l'aigle des Streel[3].
Defaut - Trajan.svg
1687
L   G
AV · PERON · DOR
Au Peron d'or
Emplacement :
Rue du Pont no 19
 
Coordonnées :
50° 38′ 43,24″ N, 5° 34′ 39,33″ E
Féronstrée et Hors-Château 1687
En 1687, le bâtiment était occupé par le boulanger Paulus. Représentant le Perron de Liège, l'enseigne a été endommagée par les attaches d'une enseigne lumineuse enlevée en 2006[3].
Rue des Mineurs 21 - Perron.jpg

Anépigraphe.

Perron
Emplacement :
Rue des Mineurs no 21
 
Coordonnées :
50° 38′ 46,76″ N, 5° 34′ 34,35″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Représente le Perron de Liège.
Defaut - Trajan.svg
17   56
Quai de la Goffe, Liège - Fontaine Montefiore et cheval.jpg

Enseigne en situation dans l'allège du premier étage de la seconde maison en partant de la gauche.

Perron (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 50,91″ N, 5° 34′ 38,9″ E
Féronstrée et Hors-Château 1756
Aujourd'hui endommagée, elle se trouvait à l'origine quai de la Goffe, no 14. La maison a été démolie en 1957 durant les travaux d'emménagement de la cité administrative[9],[21].
Defaut - Trajan.svg
A LA POMME D'OR
17   63
À la Pomme d'or
Emplacement :
Rue des Écoliers no 16
 
Coordonnées :
50° 38′ 36,61″ N, 5° 34′ 55,48″ E
Outremeuse 1763
Représente une pomme au-dessus d'une cuve, entourée de coquilles de style Régence et de fleurs, indiquant un débit de cidre[26].
Defaut - Trajan.svg
AV POT DOR
Au Pot d'or (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 50,94″ N, 5° 34′ 39,17″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
Aujourd'hui endommagée, elle se trouvait à l'origine quai de la Goffe, no 27. La maison a été démolie en 1957 durant les travaux d'emménagement de la cité administrative, mais l'enseigne a pu être photographiée et inventoriée en 1956[9],[21].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Pot d'or (reconstituée)
Emplacement :
Rue du Pot d'Or no 22
 
Coordonnées :
50° 38′ 30,3″ N, 5° 34′ 11,21″ E
Quartier latin XVIIIe siècle
A donné son nom à la rue du Pot d'Or, précédemment connue comme la rue du Lavoir. L'enseigne, aujourd'hui insérée dans le claveau central de la porte d'entrée, existait déjà à cet emplacement au XVe siècle. À une époque supprimée, elle a été restaurée avec la façade durant la seconde moitié du XXe siècle[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Poule
Emplacement :
Rue Pont d'Avroy no 15
 
Coordonnées :
50° 38′ 26,24″ N, 5° 34′ 12,92″ E
Quartier latin 1905
La poule et ses poussins, représentés sur la première allège de l'oriel, représente le marchand d'œufs qui fit construire la maison. La seconde allège est décorée d'une salamandre[3],[35].
En Neuvice 58 - À la rose d'or.jpg
A LA ROSE D'OR
À la Rose d'or
Emplacement :
En Neuvice no 58
 
Coordonnées :
50° 38′ 39,99″ N, 5° 34′ 38,81″ E
Centre XVIIe siècle
La Rose d'or était une mercerie. Deux des trois allèges de la façade sont décorées de divers rinceaux, fleurs et guirlandes. Dorure sur la rose et nom dans le phylactère encore présents en 1974, décapés depuis[3],[36].
Defaut - Trajan.svg
J.P. COUNA MARCHANT D'ARME
A LA ROSE D'OR
Defaut - Trajan.svg

Rose d'or de 1905.

À la Rose d'or (masquée)
Emplacement :
rue Pont d'Avroy no 55
 
Coordonnées :
50° 38′ 25,3″ N, 5° 34′ 10″ E
Quartier latin 1743
Cette enseigne est toujours dans sa zone initiale, mais plus visible. Lors de l'élargissement de la rue Pont-d'Avroy du côté des numéros impairs dans le cadre de l'exposition universelle de 1905, la pierre a été replacée dans un mur intérieur où des aménagements ultérieurs l'ont complètement cachée. La façade actuelle, partagée entre les nos 53 et 55, dispose au centre de l'ensemble du bas relief en faïence d'une rose d'or, rappelant l'enseigne passée[2]. Restranscription de l'enseigne segmentée pour raisons de mise en page.
Rue Hors-Château 9 - Ruche et hure 1.jpg

Anépigraphes et millésime.

Rue Hors-Château 9 - Ruche et hure 2.jpg

Anépigraphe.

Rue Hors-Château 9 - Ruche et hure 3.jpg
16   80
Ruche et hure
Emplacement :
Rue Hors-Château no 9
 
Coordonnées :
50° 38′ 49,33″ N, 5° 34′ 39,61″ E
Féronstrée et Hors-Château 1680
Les trois allèges de la maison sont décorées de rinceaux, palmes croisées, rosaces, guirlandes et rubans. Parmi ces décorations, l'allège du premier étage comporte une ruche et la tête d'un sanglier (hure), cette dernière surmontant le millésime de la maison[11].
Rue du Pont 43 - Deux épées croisées.jpg

Anépigraphe.

43 Saint Esprit Rue du Pont.jpg

Anépigraphe.

Saint-Esprit et deux épées croisées
Emplacement :
Rue du Pont no 43
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,46″ N, 5° 34′ 40,61″ E
Centre XVIIIe siècle
Le centre de l'allège du premier étage est décoré d'une colombe entourée de rayons, symbole du Saint-Esprit. Le centre de l'allège du deuxième étage est décoré de deux épées croisées et enrubannées. Le rez-de-chaussée, disposant d'une vitrine du XIXe siècle, est décoré d'une croix pattée au-dessus de la vitrine. L'enseigne du Saint-Esprit fut longtemps masquée par un panneau de bois, époque durant laquelle la maison était connue comme Les Cinq boules, pour être dégagée en 1960[37],[3].
Rue Hors-Château 6 - Saint Pierre.jpg

Anépigraphe.

Saint Pierre (déplacée)
Emplacement :
Rue Hors-Château no 6
 
Coordonnées :
50° 38′ 49,38″ N, 5° 34′ 39,92″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
Représente Saint-Pierre tenant dans sa main droite une clé et dans la gauche un livre[11].
Defaut - Trajan.svg
LA SAMARITAINE
La Samaritaine (déplacée)
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 63-65 (déplacée)
 
Coordonnées :
50° 38′ 24,89″ N, 5° 35′ 01,35″ E
Outremeuse Inconnue
Provenant d'une maison voisine démolie par le passé, l'enseigne est aujourd'hui placée dans la cour intérieure du bâtiment des nos 63-65[4].
Defaut - Trajan.svg
SAMSON   1717
Samson (déplacée)
Emplacement :
Rue du Château no 1
 
Coordonnées :
50° 40′ 06,9″ N, 5° 28′ 41,1″ E
Awans 1717
Transférée dans la cour du château d'Awans[2].
Rue Saint-Gilles 61 - Au soliel d'or.jpg
AU·SOLIEL   DOR·1739
Au Soliel d'or
Emplacement :
Rue Saint-Gilles no 61
 
Coordonnées :
50° 38′ 20,62″ N, 5° 33′ 57,84″ E
Saint-Gilles 1739
Rue Pierreuse, 32 (Au strivai)-alt.jpg
17 AU STRIVE 13
Au Strivê
Emplacement :
Rue Pierreuse no 32
 
Coordonnées :
50° 38′ 49,06″ N, 5° 34′ 23,17″ E
Pierreuse 1713
L'inscription est aujourd'hui illisible dans sa totalité mais a pu être relevée par Eugène Polain au début du XXe siècle. En wallon liégeois, un « strivê » est une pelle de bois qui sert à remuer le blé, l'orge ou le charbon de bois[3],[32].
A la tasse d'argens Chaussée des Prés.jpg
A LA TASSE DARGENS
À la Tasse dargens
Emplacement :
Chaussée des Prés no 16
 
Coordonnées :
50° 38′ 32,82″ N, 5° 34′ 48,92″ E
Outremeuse XVIIe siècle
Représente une tasse à godrons.
À la tête d'or.jpg
À LA TÊTE D'OR.
À la Tête d'or
Emplacement :
Rue de l'Épée no 12
 
Coordonnées :
50° 38′ 42,37″ N, 5° 34′ 35,81″ E
Centre XVIIe siècle
Provenant d'un autre bâtiment, l'enseigne représente la tête d'un éphèbe[16].
Rue Hors-Château 39 - À la tête d'or.jpg
17   50
A LA TÊTE DOR
À la Tête d'or
Emplacement :
Rue Hors-Château no 39
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,28″ N, 5° 34′ 48,44″ E
Féronstrée et Hors-Château 1750
Defaut - Trajan.svg
17   62
A LA TOUR
À la Tour (déplacée)
Emplacement :
Rue Saint-Remy no 10
 
Coordonnées :
50° 38′ 19,37″ N, 5° 34′ 11,7″ E
Quartier latin 1761
Provient d'une maison détruite jadis située Féronstrée, no 6. La cour Saint-Remy est faite de façades reconstituées[3].
Defaut - Trajan.svg
AUX 3 COURON   NES D'OR 1759
Aux 3 couronnes d'or
Emplacement :
Quai des Tanneurs no 11
 
Coordonnées :
50° 38′ 37,99″ N, 5° 34′ 51,11″ E
Outremeuse 1759
Le phylactère est surmonté d'un blason sur lequel se trouvaient trois couronnes d'or aujourd'hui martelées[26].
Aux 3 cygnes Goffe.jpg
AUX 3 CYGNES   2004
Quai de la Goffe, Liège - charrette et fontaine.jpg

La maison Aux 3 cygnes avec son oriel au début du XXe siècle (la seconde en partant de la droite).

Aux 3 cygnes
Emplacement :
Quai de la Goffe no 9
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,38″ N, 5° 34′ 42,03″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIe siècle
L'enseigne d'origine (dont l'apparence nous est parvenue via une illustration) avait été supprimée en 1905 lors de l'addition d'un oriel à la façade. Lors de la restauration des maisons du quai en 2004, l'oriel a été supprimée et une nouvelle enseigne inspirée de sa précedesseuse a été fabriquée[3].
Defaut - Trajan.svg
17   AVX 3 ROSES   44
Aux Trois roses (déplacée)
Emplacement :
Clos des Trois Roses
 
Coordonnées :
50° 38′ 36,4″ N, 5° 34′ 53,2″ E
Outremeuse 1744
Provient de la maison située quai des Tanneurs, no 15 avant sa démolition en 1956. Restaurée en 2009, elle a été installée en 2012 sur un socle dans le clos des Trois Roses, un espace lui étant spécialement dédié à l'angle des rues des Écoliers et Pâquier[38].
Place du Marché 32 - À la vierge noire.jpg
A LA VIERGE NOIRE
À la Vierge noire
Emplacement :
Place du Marché no 32
 
Coordonnées :
50° 38′ 36,65″ N, 5° 34′ 52,14″ E
Centre XVIIIe siècle
L'enseigne proprement dite date des années 1950, après les dommages subis aux bâtiments de la place durant la guerre.[réf. nécessaire]
Defaut - Trajan.svg
A LA VILLE DAMSTERDAM
À la Ville d'Amsterdam (déplacée)
Emplacement :
Inconnu
 
Coordonnées :
50° 31′ 32,8″ N, 5° 11′ 05,4″ E
Bas-Oha Inconnue
Transférée dans une maison privée. Elle avait d'abord été replacée dans un mur de la cour intérieure de la maison du 81, rue des Champs, construite en 1878[2]. Les coordonnées désignent la zone générale de Bas-Oha.

Autres[modifier | modifier le code]

Image et inscription Enseigne Localisation Quartier Date Commentaire
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Anneau (déplacée)
Emplacement :
Rue Sur-la-Fontaine no 98
 
Coordonnées :
50° 38′ 25,12″ N, 5° 34′ 03,42″ E
Saint-Gilles XVIIIe siècle
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Anneau suspendu
Emplacement :
Rue Saint-Hubert no 49
 
Coordonnées :
50° 38′ 42,83″ N, 5° 34′ 06,43″ E
Saint-Laurent XVIIIe siècle
À compléter[3].
Rue Saint-Gilles 196 - Ardoisier LD.jpg
L   D
Ardoisier
Emplacement :
Rue Saint-Gilles no 196
 
Coordonnées :
50° 38′ 15,46″ N, 5° 33′ 43,17″ E
Saint-Gilles 1896
La maison fut construite en 1896 pour le maître ardoisier L. Dupagne, dont les initiales sont gravées de part et d'autre d'outils type de l'ardoisier : un marteau à tête frappante avec, au bout du manche, une pointe pour trouer les ardoises, et une enclume d'ardoisier qui sert de guide à la coupe d'une ardoise[3].
Defaut - Trajan.svg
19   20
Chat
Emplacement :
Rue des Brasseurs no 3
 
Coordonnées :
50° 38′ 49,98″ N, 5° 34′ 49,73″ E
Féronstrée et Hors-Château 1920
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg
1677
Cœur traversé d'une flèche (déplacée)
Emplacement :
Rue Gravioule, au fond de la cour Roba
 
Coordonnées :
50° 38′ 39,07″ N, 5° 35′ 07,32″ E
Outremeuse 1677
Provient d'un bâtiment démoli[4].
45 Puits-en-Sock motifs.jpg
1696
Façade ornementée
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 45
 
Coordonnées :
50° 38′ 25,64″ N, 5° 34′ 59,94″ E
Outremeuse 1696
Motifs dorés sans enseigne spécifique.
Defaut - Trajan.svg
15   71
FELIX PROTECTIO
Felix protectio (déplacée)
Emplacement :
Rue de la Casquette no 21
 
Coordonnées :
50° 38′ 32,6″ N, 5° 34′ 07,6″ E
Quartier latin 1571
À compléter[2].
Fontaine du boulevard Saint-Martin, Liège.jpg

Anépigraphes.

Fontaine du boulevard Saint-Martin
Emplacement :
Rue des Fossés
 
Coordonnées :
50° 38′ 39,7″ N, 5° 33′ 44,2″ E
Saint-Laurent 1711
Sur la dalle verticale de l'ancienne fontaine dite « du boulevard Saint-Martin » se trouvait le Perron de Liège et deux autres symboles entièrement martelés à la Révolution. Érigée à l'origine en 1711, elle aurait été déplacée lors du percement de la rue Publémont au XIXe siècle. Elle est aujourd'hui adossée à un mur moderne au coin des rues des Fossés et Publémont. Son bac a été brisé en 1940[39].
Defaut - Trajan.svg
IHS
IHS (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,4″ N, 5° 34′ 38″ E
Féronstrée et Hors-Château 1656[réf. nécessaire]
À compléter[2].
En Féronstrée 6 - Henri IV.jpg
1897
AMIS du VIEUX LIEGE
ICI·EST·MORT
LE·7·AOVT·1106
HENRY·IV·EMPEREUR
Inscription
Emplacement :
Féronstrée no 6
 
Coordonnées :
50° 38′ 45,18″ N, 5° 34′ 38,5″ E
Féronstrée et Hors-Château 1897
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Perron
Emplacement :
Boulevard Émile de Laveleye no 55
 
Coordonnées :
50° 37′ 26,92″ N, 5° 35′ 02,23″ E
Vennes XXe siècle
Dans un fronton au sommet de la façade d'une maison construite après l'exposition universelle de 1905.
Vinâve d'Île 15 - Perron.jpg
AN   R   P   NO
17   L   G   55
Perron
Emplacement :
Vinâve d'Île no 15
 
Coordonnées :
50° 38′ 29,9″ N, 5° 34′ 16,5″ E
Quartier latin 1755
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg
L   G
17   53
Perron (déplacée)
Emplacement :
Place Coronmeuse no 39
 
Coordonnées :
50° 39′ 16,93″ N, 5° 36′ 33,25″ E
Coronmeuse 1753
À compléter[3].
20150529 Liège 19.JPG

Anépigraphe.

Perron (déplacée)
Emplacement :
Rue Fond Saint-Servais
 
Coordonnées :
50° 38′ 48,33″ N, 5° 34′ 15,1″ E
Pierreuse Inconnue
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg
L   G
16   72
Perron (déplacée)
Emplacement :
Rue Gravioule, au fond de la cour Roba
 
Coordonnées :
50° 38′ 38,51″ N, 5° 35′ 06,69″ E
Outremeuse 1672
Provient d'un bâtiment démoli[4].
Rue Saint-Remy 10 - Perron.jpg
L   G
15   92
Perron (déplacée)
Emplacement :
Rue Saint-Remy no 10
 
Coordonnées :
50° 38′ 19,47″ N, 5° 34′ 11,72″ E
Quartier latin 1592
À compléter La cour Saint-Remy est faite de façades reconstituées[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Saint-Esprit (déplacée)
Emplacement :
Impasse des Ursulines
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,4″ N, 5° 34′ 38″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
À compléter[2].
Basilique Saint-Martin - Saint Martin manteau.jpg

Anépigraphe.

Saint Martin
Emplacement :
Mont-Saint-Martin no 66
 
Coordonnées :
50° 38′ 39,11″ N, 5° 33′ 51,04″ E
Saint-Laurent Inconnue
À compléter. Sur la façade sud de la Basilique Saint-Martin[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Saint Martin (déplacée)
Emplacement :
Mont-Saint-Martin no 62B
 
Coordonnées :
50° 38′ 40,33″ N, 5° 33′ 53,87″ E
Saint-Laurent Inconnue
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg
16   51
H   R
Saint Pierre (déplacée)
Emplacement :
Rue Saint-Pierre no 19
 
Coordonnées :
50° 38′ 44,37″ N, 5° 34′ 15,49″ E
Saint-Laurent 1651
Bas-relief découvert dans une maison de la rue Sainte-Croix[2].
Rue Souverain-Pont 31 - Satyre.jpg

Anépigraphe.

Satyre
Emplacement :
Rue Souverain-Pont no 31
 
Coordonnées :
50° 38′ 37,26″ N, 5° 34′ 31,34″ E
Centre XVIIIe siècle
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Satyre
Emplacement :
Rue Saint-Paul no 27-31 (Hôtel de Clercx d'Aigremont)
 
Coordonnées :
50° 38′ 23,5″ N, 5° 34′ 23,04″ E
Quartier latin 1767
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Tête d'homme
Emplacement :
Rue du Stalon no 11
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,49″ N, 5° 34′ 35,78″ E
Centre XVIIIe siècle
À compléter[3].
Mont Saint-Martin 17 - détail entrée.jpg

Anépigraphe.

Tête d'homme
Emplacement :
Mont-Saint-Martin no 17
 
Coordonnées :
50° 38′ 41″ N, 5° 34′ 01,6″ E
Saint-Laurent XVIIIe siècle
À compléter[3].
Defaut - Trajan.svg
S. SEB.   1601   S. LAMB.
Triptyque (déplacée)
Emplacement :
Rue du Calvaire no 86
 
Coordonnées :
50° 38′ 11,25″ N, 5° 35′ 21,21″ E
Burenville 1601
À compléter[3].

Enseignes déposées[modifier | modifier le code]

Inclut les enseignes préservées malgré la démolition de leur bâtiment d'origine. Sauf indication contraire, elles font partie des collections du musée de la vie wallonne.

Établissements[modifier | modifier le code]

Image et inscription Enseigne Origine Quartier Date Commentaire
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Aigle noire
Emplacement :
Féronstrée no 17-23
 
Coordonnées :
50° 38′ 46,1″ N, 5° 34′ 39,9″ E
Féronstrée et Hors-Château XVIIIe siècle
Cour de l'hôtel de l'Aigle Noire, aujourd'hui démoli. À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
A L'ANAU D'OR 1741
À L'anau d'or
Emplacement :
Rue Sainte-Ursule
 
Coordonnées :
50° 38′ 44,8″ N, 5° 34′ 27,8″ E
Centre 1741
À compléter[40]. Au Grand Curtius. Les coordonnées désignent l'emplacement général de la rue Sainte-Ursule.
Defaut - Trajan.svg
AV SOLEIL
1725
Au Soleil
Emplacement :
Rue de la Boucherie
 
Coordonnées :
50° 38′ 44″ N, 5° 34′ 40,2″ E
Féronstrée et Hors-Château 1725
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue de la Boucherie.
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Canard
Emplacement :
Inconnu
Inconnu Inconnue
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg

Anépigraphe.

Caravelle
Emplacement :
Inconnu
Inconnu Inconnue
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
AU CERF BLANC
Au Cerf blanc
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock
 
Coordonnées :
50° 38′ 23,7″ N, 5° 35′ 02,9″ E
Outremeuse Inconnue
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue Puits-en-Sock.
Defaut - Trajan.svg
A CHAT
1646
À Chat
Emplacement :
Rue Deveux
 
Coordonnées :
50° 38′ 06,5″ N, 5° 34′ 59″ E
Longdoz 1646
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue Deveux.
Defaut - Trajan.svg
1679
Cinq boules
Emplacement :
Place Coronmeuse, no 3
 
Coordonnées :
50° 39′ 19,7″ N, 5° 36′ 46,8″ E
Herstal 1679
À compléter. Au musée de la Ville de Herstal[40].
Defaut - Trajan.svg
17 A LA COURONNE D'OR 35
À la Couronne d'or
Emplacement :
Rue Sainte-Ursule
 
Coordonnées :
50° 38′ 44,8″ N, 5° 34′ 27,8″ E
Centre 1735
À compléter. Au Grand Curtius. La couronne a été martelée. Les coordonnées désignent l'emplacement général de la rue Sainte-Ursule.
Defaut - Trajan.svg
A   LA
CROIX   DOR
À la Croix d'or
Emplacement :
Féronstrée, no 157
 
Coordonnées :
50° 38′ 51,7″ N, 5° 35′ 03,5″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
AU DRAGON D'OR 1756
Au Dragon d'or
Emplacement :
Rue Hors-Château, no 12
 
Coordonnées :
50° 38′ 47,8″ N, 5° 34′ 36,4″ E
Féronstrée et Hors-Château 1756
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
A L'ESPERANCE F. GILLARD-GILLARD
À L'Espérance
Emplacement :
Rue Dos-Fanchon, no 4
 
Coordonnées :
50° 38′ 45,9″ N, 5° 35′ 20,6″ E
Outremeuse 1850
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
L'ETOILE D'OR
L'Étoile d'or
Emplacement :
Rue Pont d'Île no 4
 
Coordonnées :
50° 38′ 34,8″ N, 5° 34′ 20,3″ E
Quartier latin Inconnue
Nature du support incertain[9]. Le bâtiment actuel date du XIXe siècle.
Defaut - Trajan.svg
17   37
A L'ETOILE D'OR
JADIS A LA COURONNE BLANCHE.
À L'Étoile d'or
Emplacement :
Rue Hors-Château no 14
 
Coordonnées :
50° 38′ 47,8″ N, 5° 34′ 36,6″ E
Féronstrée et Hors-Château 1737
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
17 A LA GRANDE CROIX D'OR 29
À la Grande croix d'or
Emplacement :
Inconnu
Inconnu 1729
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
AU MOULIN D'OR
Au Moulin d'or
Emplacement :
rue Puits-en-Sock
 
Coordonnées :
50° 38′ 23,7″ N, 5° 35′ 02,9″ E
Outremeuse Inconnue
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue Puits-en-Sock.
Defaut - Trajan.svg
AV MOVTON
BLAN
Au Mouton blan
Emplacement :
Rue du Mouton Blanc
 
Coordonnées :
50° 38′ 29″ N, 5° 34′ 13,1″ E
Quartier latin Inconnue
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue du Mouton Blanc.
Defaut - Trajan.svg
AU MOUTON D'OR
Au Mouton d'or
Emplacement :
Rue de la Boucherie
 
Coordonnées :
50° 38′ 44″ N, 5° 34′ 40,2″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue de la Boucherie.
Defaut - Trajan.svg
AV PACKIER
Au Packier
Emplacement :
Quai des Tanneurs
 
Coordonnées :
50° 38′ 37,9″ N, 5° 34′ 50,1″ E
Outremeuse Inconnue
Ornait la façade d'une maison démolie lors de l'élargissement de la rue du Pâquier au XIXe siècle[40]. L'enseigne, représentant un buis, aurait donné son nom à la rue. En wallon, « buis » se dit « påkî »[41]. Les coordonnées désignent l'emplacement général du carrefour actuel entre le quai des Tanneurs et la rue du Pâquier.
Defaut - Trajan.svg
AU PARADI   1695
Au paradi
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock
 
Coordonnées :
50° 38′ 23,7″ N, 5° 35′ 02,9″ E
Outremeuse 1695
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue Puits-en-Sock.
Defaut - Trajan.svg
A LA SALAMANDRE
1632
À la Salamandre
Emplacement :
Rue Salamandre
 
Coordonnées :
50° 38′ 46,3″ N, 5° 34′ 13″ E
Centre 1632
A donné son nom à une rue aujourd'hui supprimée lors de la percée de la jonction ferroviaire Liège-Guillemins - Vivegnis. Elle est composée de deux pierres : l'une avec le symbole, l'autre avec le nom et le millésime[4],[42]. Les coordonnées désignent la zone générale où se trouvait la rue Salamandre.
Defaut - Trajan.svg
17 AU ST ESPRIT 50
Au Saint-Esprit
Emplacement :
Rue de la Halle, no 3
 
Coordonnées :
50° 38′ 43,2″ N, 5° 34′ 42,5″ E
Féronstrée et Hors-Château 1750
À compléter[40]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue de la Halle.
Defaut - Trajan.svg
AV 3 SYGNES   1730
Au 3 sygnes
Emplacement :
Rue des Ravets
 
Coordonnées :
50° 38′ 46,9″ N, 5° 34′ 14,3″ E
Centre 1730
Provient de la rue des Ravets, supprimée lors de la percée de la jonction ferroviaire Liège-Guillemins - Vivegnis[40],[42]. Les coordonnées désignent la zone générale où se trouvait la rue des Ravets.

Autres[modifier | modifier le code]

Image et inscription Enseigne Origine Quartier Date Commentaire
Defaut - Trajan.svg
Aux armes de Bavière, CI est Mort HenrI IIII
Aux Armes de Bavière
Emplacement :
Féronstrée no 6
 
Coordonnées :
50° 38′ 45,18″ N, 5° 34′ 38,5″ E
Féronstrée et Hors-Château Inconnue
À compléter[40].
Defaut - Trajan.svg
17   53
Perron
Emplacement :
Inconnu
Inconnu 1753
À compléter[40].

Enseignes disparues[modifier | modifier le code]

Inclut les enseignes ayant été détruites lors de la transformation de la façade ou la destruction complète du bâtiment. Elles sont connues parce qu'elles ont été inventoriées et conservées sous forme de dessin ou de photographie réalisés avant leur disparition.

Établissements[modifier | modifier le code]

Image et inscription Enseigne Localisation Quartier Date Commentaire
icône image Image externe
À l'Arbre d'or
A L'ARBRE   D'OR 1747
À l'Arbre d'or
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 85
 
Coordonnées :
50° 38′ 22,9″ N, 5° 35′ 04,4″ E
Outremeuse 1747
La maison a été démolie au XIXe siècle lors du percement de la rue Jean d'Outremeuse[9].
icône image Image externe
À l'Arbre vert
17   22
A L'ARBRE VERT.
À l'Arbre vert
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 39
 
Coordonnées :
50° 38′ 25,9″ N, 5° 34′ 59,7″ E
Outremeuse 1722
Le bâtiment actuel date du XIXe siècle.
icône image Image externe
Au Barbeau
17   89
AU BARBEAU
Au Barbeau
Emplacement :
Quai d'Avroy
 
Coordonnées :
50° 38′ 15,4″ N, 5° 34′ 02,6″ E
Avroy 1789
Nature du support incertain[9]. Les coordonnées désignent la zone générale du quai d'Avroy qui s'étendait des actuels carrefour du pont d'Avroy et boulevard Piercot.
icône image Image externe
À la Cloche
ANNO   1707
A LA CLOCHE
À la Cloche
Emplacement :
rue Puits-en-Sock
 
Coordonnées :
50° 38′ 23,6″ N, 5° 35′ 02,8″ E
Outremeuse 1707
La maison a été démolie au XIXe siècle lors du percement de la rue Jean d'Outremeuse[9]. Les coordonnées désignent l'emplacement général du carrefour actuel des deux rues.
icône image Image externe
Au Cœur d'or
AV COEUR D'OR
Au Cœur d'or
Emplacement :
Place Derrière-l'Hôtel-de-Ville
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,4″ N, 5° 34′ 31,6″ E
Centre Inconnue
Nature du support incertain[9]. Disparue au XIXe siècle lors du percement de la rue Léopold. Les coordonnées désignent l'emplacement général de l'arrière de l'hôtel de ville.
icône image Image externe
Au Cœur d'or
AU·COEUR·D'OR
Au Cœur d'or
Emplacement :
Rue du Vertbois no 24
 
Coordonnées :
50° 38′ 16,5″ N, 5° 34′ 18,2″ E
Centre Inconnue
La maison a été détruite par une bombe volante en 1944 mais l'enseigne a pu être photographiée et inventoriée[9]. Les coordonnées désignent la zone générale du côté pair de la rue où la majorité des bâtiments a disparu.
Rue Cathédrale 20, Liège 1 (3).jpg
A LA D OR
À la Croix d'or
Emplacement :
Rue de la Cathédrale no 20
 
Coordonnées :
50° 38′ 36,94″ N, 5° 34′ 36,13″ E
Quartier latin XVIIIe siècle
Le propriétaire du bâtiment, Lacroix, a hérité du nom de l'enseigne qui désignait une brasserie. Malgré son inscription à l'Inventaire du patrimoine immobilier culturel, le bâtiment est démoli en 2020. Le sort de l'enseigne est incertain[3],[43],[44].
icône image Image externe
À la Croix d'or
A LA   CROIX   DOR
À la Croix d'or
Emplacement :
Rue Gravioule no 16
 
Coordonnées :
50° 38′ 42,2″ N, 5° 35′ 06,8″ E
Outremeuse Inconnue
Elle avait été inventoriée par Charles Bury en 1967, mais son emplacement actuel est inconnu. La maison avait été démolie et l'enseigne avait été replacée dans une nouvelle maison, elle aussi démolie depuis[2]. Les coordonnées désignent l'emplacement général des numéros pairs disparus de la rue.
icône image Image externe
Maison Dieudonné Dujardin-Parady
DIEV DONNE AVX DV
16   JARDIN PARADY A LA FIN   78
Maison Dieudonné Dujardin-Parady
Emplacement :
Féronstrée no 15
 
Coordonnées :
50° 38′ 45,9″ N, 5° 34′ 39,3″ E
Féronstrée et Hors-Château 1678
À compléter[9].
icône image Image externe
Au Marteau d'or
AU MARTEAU D'OR
Au Marteau d'or
Emplacement :
Rue Puits-en-Sock no 66
 
Coordonnées :
50° 38′ 24,5″ N, 5° 35′ 01″ E
Outremeuse XVIIIe siècle
Nature du support incertain[9].
icône image Image externe
Au Moulin d'or
16   97
AU   MOULIN   D'OR
Au Moulin d'or
Emplacement :
Quai de la Goffe no 2
 
Coordonnées :
50° 38′ 40,3″ N, 5° 34′ 41,7″ E
Féronstrée et Hors-Château 1697
Nature du support incertain[9].
icône image Image externe
Mouton noir

Anépigraphe.

Mouton noir
Emplacement :
Rue de la Halle no 19
 
Coordonnées :
50° 38′ 43,2″ N, 5° 34′ 42,5″ E
Centre Inconnue
L'enseigne a été photographiée et inventoriée en 1955 et la maison démolie en 1957 durant les travaux d'emménagement de la cité administrative[9],[21]. Les coordonnées désignent la zone générale de la rue de la Halle.
icône image Image externe
Au Mouton noird
AU MOUTON
NOIRD 1727
Au Mouton noird
Emplacement :
chaussée no 36
Montegnée 1727
Nature du support incertain[9].
icône image Image externe
Au Pied d'or
AU PIED D'OR
Au Pied d'or
Emplacement :
Inconnu
Inconnu Inconnue
Nature du support incertain[9].
icône image Image externe
Rosier

Anépigraphe.

Rosier
Emplacement :
Rue du Vertbois no 84
 
Coordonnées :
50° 38′ 14,8″ N, 5° 34′ 14,6″ E
Centre Inconnue
Nature du support incertain[9]. Les traces de la maison subsistent encore contre le no 86, une maison datant de 1766[45].
Saint-Luc Liège rue Sainte-Marie - Saint-Luc, taureau et perron.jpg
Stus Lucas
Saint-Luc Liège rue Sainte-Marie - sculpteurs - orfèvres.jpg
Sculpteurs   Orfèvres
Saint-Luc Liège rue Sainte-Marie - architectes - peintres.jpg
Architectes   Peintres
Saint Luc et métiers d'arts
Emplacement :
rue Sainte-Marie no 26
 
Coordonnées :
50° 37′ 58,2″ N, 5° 33′ 56,6″ E
Avroy 1908
Groupe de trois bas-reliefs décorant l'allège de l'oriel de la façade néogothique originale de l'école supérieure des beaux-arts Saint-Luc, et illustrant le saint-patron de l'école, saint Luc, ainsi que les arts y étant enseignés : la sculpture, l'orfèvrerie, l'architecture et la peinture. Bâtiment démoli en 2005[46] ; le bas-relief de Saint Luc s'est brisé en quatre en tombant et ses morceaux ont été préservés par un privé[47].
icône image Image externe
Au Soleil d'or
AV SOLEIL D'OR
Au Soleil d'or
Emplacement :
Rue de Bex no 23
 
Coordonnées :
50° 38′ 43″ N, 5° 34′ 29,4″ E
Centre Inconnue
Nature du support incertain[9]. Disparue lorsque la rue, appelée à l'époque rue Petite Tour, est élargie et rectifiée au XIXe siècle[48]. Les coordonnées désignent l'emplacement général de la rue.
icône image Image externe
À la Taxhe d'or
A LA TAXHE D'OR
À la Taxhe d'or
Emplacement :
Rue Pied-du-Pont-des-Arches no 4
 
Coordonnées :
50° 38′ 39,1″ N, 5° 34′ 40,2″ E
Centre XVIIIe siècle
À compléter[9].
icône image Image externe
Aux 3 clefs d'or
AVX 3 CLEFS D'OR
Aux 3 clefs d'or
Emplacement :
Chaussée des Prés no 5
 
Coordonnées :
50° 38′ 33,7″ N, 5° 34′ 49″ E
Outremeuse XVIIIe siècle
Nature du support incertain[9].

Autres[modifier | modifier le code]

Image et inscription Enseigne Localisation Quartier Date Commentaire
icône image Image externe
Claveau IHS
16   38
IHS
IHS
Emplacement :
Rue Haute-Sauvenière no 11
 
Coordonnées :
50° 38′ 41,3″ N, 5° 34′ 13,2″ E
Centre Inconnue
Claveau central de porte. Tandis qu'elle avait été inventoriée par Charles Bury en 1967, son emplacement actuel est inconnu. La façade de la maison a été complètement transformée en 1952[2], millésime indiqué en chiffres romains sur le cordon situé au-dessus de la vitrine.
icône image Image externe
Tête de Mercure

Anépigraphe.

Tête de Mercure
Emplacement :
Rue Saint-Hubert no 45
 
Coordonnées :
50° 38′ 43″ N, 5° 34′ 07,2″ E
Saint-Laurent XIXe siècle
Cette tête de Mercure ornait l'arcade de la porte d'entrée. Le bâtiment, ainsi que le voisin sis au no 31, sont classés en 1977, mais sont néanmoins détruits en 2009[49],[50],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Harsin, Les relations extérieures de la principauté de Liège sous Jean Louis d'Elderen et Joseph Clément de Bavière (1688-1718), Liège, Presses universitaires de Liège, coll. « Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres de l’université de Liège », , 255 p. (ISBN 978-2-8218-2891-9, lire en ligne), « La guerre de la Ligue d'Augsbourg et la principauté de Liège », p. 75-95
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r Fabrice Muller, « Liège - Les enseignes en pierre sculptée - Enseignes transférées en des demeures privées », sur Fabrice Muller (consulté le ).
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay et az Fabrice Muller, « Liège - Les enseignes en pierre sculptée - Rive gauche », sur Fabrice Muller (consulté le ).
  4. a b c d e f g h i j k l m n et o Fabrice Muller, « Liège - Les enseignes en pierre sculptée - Rive droite », sur Fabrice Muller (consulté le ).
  5. a b et c Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Outremeuse, rue Puits-en-Sock », sur Projet Babel, (consulté le ).
  6. a et b « La Maison Liégeoise - Galerie photos : Outremeuse », sur La Maison Liégeoise (consulté le ).
  7. Yannik Delairesse et Michel Elsdorf, Le livre officiel des rues de Liège, Grivegnée, Noir Dessin Production, , 504 p. (ISBN 978-2-87351-363-4, présentation en ligne)
  8. Claude Warzée, « Hocheporte », sur Histoires de Liège, (consulté le ).
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s Fabrice Muller, « Liège - Les enseignes en pierre sculptée - Quelques enseignes disparues », sur Fabrice Muller (consulté le ).
  10. a b et c Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Quai de la Goffe », sur Projet Babel, (consulté le ).
  11. a b et c Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : En Hors-Château », sur Projet Babel, (consulté le ).
  12. a et b Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Mont Saint-Martin, périphérie », sur Projet Babel, (consulté le ).
  13. a et b Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Outremeuse, place Gobert, rue de Berghes, rue Roture », sur Projet Babel, (consulté le ).
  14. a et b Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Place du Marché et rue des Mineurs », sur Projet Babel, (consulté le ).
  15. « Rue des Mineurs 6, LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le )
  16. a et b Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : rue du Pont d'Île », sur Projet Babel, (consulté le ).
  17. Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : rue du Pont », sur Projet Babel, (consulté le ).
  18. Claude Warzée, « L'îlot Saint-Georges », sur Histoires de Liège, (consulté le ).
  19. Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Avroy, rue St-Gilles », sur Projet Babel, (consulté le ).
  20. Collectif, Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 3 : Province de Liège, Ville de Liège, Soledi, , 456 p. (lire en ligne), p. 159
  21. a b c et d Claude Warzée, « Le quai de la Goffe, la Batte, l’ancienne halle aux viandes et la cité administrative », sur Histoires de Liège, (consulté le ).
  22. Collectif, Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 3 : Province de Liège, Ville de Liège, Soledi, , 456 p. (lire en ligne), p. 106
  23. « Rue des Mineurs 17, LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  24. Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Historique », sur Projet Babel, (consulté le ).
  25. a b et c Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Neuvice », sur Projet Babel, (consulté le ).
  26. a b et c Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Outremeuse, quartier des Tanneurs », sur Projet Babel, (consulté le ).
  27. Karin Depicker, Mikhaël de Thyse, Yves Hanosset et Cirstina Marchi, Enseignes, images de pierre, Liège, Éditions du Perron, , 128 p. (ISBN 9782871140740, lire en ligne), p. 39
  28. « Place Coronmeuse 18, HERSTAL (Herstal) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  29. Collectif, Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 3 : Province de Liège, Ville de Liège, Soledi, , 456 p. (lire en ligne), p. 189
  30. « Rue Hors-Château 43, LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  31. Karin Depicker, Mikhaël de Thyse, Yves Hanosset et Cirstina Marchi, Enseignes, images de pierre, Liège, Éditions du Perron, , 128 p. (ISBN 9782871140740, lire en ligne), p. 99
  32. a et b Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Rue Pierreuse », sur Projet Babel, (consulté le ).
  33. « Môriåne », sur Groupe d’étude du dix-huitième siècle et des révolutions de l’Université de Liège (GEDHSR) (consulté le )
  34. « Au Moriane », sur Au Moriane - Restaurant Gastronomique à Liège, (consulté le ).
  35. « Rue Pont d'Avroy 1-27 (impairs), 40-52 (pairs) et 53-55 (impairs), LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  36. Collectif, Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 3 : Province de Liège, Ville de Liège, Soledi, , 456 p. (lire en ligne), p. 246-247
  37. Collectif, Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 3 : Province de Liège, Ville de Liège, Soledi, , 456 p. (lire en ligne), p. 272
  38. Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Supplément », sur Projet Babel, (consulté le ).
  39. « fontaine (Fontaine du boulevard Saint-Martin) / Rue des Fossés, LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  40. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v Fabrice Muller, « Liège - Les enseignes en pierre sculptée - Quelques enseignes déposées », sur Fabrice Muller (consulté le ).
  41. « Dictionnaire explicatif wallon : Esplicant motî: lete P », sur https://moti.walon.org (consulté le )
  42. a et b Claude Warzée, « Les premières gares du Palais à Liège », sur Histoires de Liège, (consulté le ).
  43. Malou Grimbérieux, « Les enseignes de Liège en pierre sculptée : Quartier de la cathédrale Saint-Paul », sur Projet Babel, (consulté le ).
  44. « Rue de la Cathédrale 20, LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le )
  45. « Rue du Vertbois 86, LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  46. Thierry de Gyns, « St-Luc s'ouvre en fermant Ste-Marie », sur La Libre Belgique, (consulté le ).
  47. Bas-relief de Saint Luc reconstitué après avoir été brisé en quatre.
  48. Claude Warzée, « Aux origines de l’espace Tivoli », sur Histoires de Liège, (consulté le ).
  49. « Rue Saint-Hubert 31-45 (impairs), LIEGE (Liège) », sur Inventaire du patrimoine immobilier culturel (consulté le ).
  50. « Rue Saint-Hubert », sur Google Maps, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adrien de Melotte de Lavaux, Les Vieilles Enseignes liégeoises, Liège, Imp. des Invalides,
  • Charles Bury, « Les enseignes liégeoises en pierre sculptée », Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège, vol. VIII, no 158,‎
  • Collectif, Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 3 : Province de Liège, Ville de Liège, Soledi, , 456 p. (lire en ligne)
  • Karin Depicker, Mikhaël de Thyse, Yves Hanosset et Cirstina Marchi, Enseignes, images de pierre, Liège, Éditions du Perron, , 128 p. (ISBN 9782871140740, lire en ligne)
  • Francine Van der Ghinst-Doyen, La mémoire des enseignes de Liège des XVIIe et XVIIIe siècles, Van der Ghinst-Doyen, coll. « Promenades et découvertes », , 68 p.
  • Fabrice Muller, « Les enseignes en pierre sculptée à Liège », Bulletin de la société royale Le Vieux-Liège, vol. XIV, nos 303-307,‎ , p. 557-612

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :