Enseignement du français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le français est l'une des matières obligatoires d'enseignement littéraire (aux côtés des langues vivantes : LV1, obligatoire, et LV2, optionnelle) dans le programme des première et deuxième années de la filière scientifique des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)

Horaires[modifier | modifier le code]

Les horaires alloués à cette matière sont les suivants : 2 heures de cours par semaine[1] (soit un total de 112 heures sur les deux années de classe préparatoire[2]), 1 colle par trimestre, 1 à 2 devoirs surveillés par trimestre (leur nombre varie en fait fortement selon les professeurs, dont certains exigent une dizaine de notes).

Malgré un faible volume horaire, cette discipline a des coefficients élevés aux concours[3],[1] et permet aux candidats de se distinguer[4].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Cette matière tient autant de la philosophie, telle qu'étudiée en terminale, que de la « matière » français étudiée pendant le second cycle. C'est pour cela qu'on parle généralement de français / philosophie.

On peut diviser l'enseignement du cours de français / philosophie en deux parties.

Méthodes[modifier | modifier le code]

Les méthodes sont principalement étudiées en première année.

Étude des œuvres[modifier | modifier le code]

Chaque année sont choisis un « thème »[6] et trois œuvres (la plupart du temps deux littéraires et une philosophique) s'y rapportant. L'étude de ce thème au travers des trois œuvres doit permettre à l'élève de disserter sur les sujets des concours ayant un rapport avec le thème de l'année (ou extrêmement rarement à celui de l'année précédente, puisque deux thèmes ont été abordés durant le cursus en CPGE).

Ce système a commencé avec les concours de 1990. Auparavant, de 1971 à 1989, il y avait quatre thèmes, illustrés chacun par une œuvre[7], et selon les concours étaient au programme les quatre œuvres et thèmes, ou seulement un thème, ou aucun.

Les thèmes et œuvres au programme ont été successivement[8],[9],[10] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Laurence Gauthier, « Remédiation en langue et outils informatiques : Trois modes opératoires en classe préparatoire aux grandes écoles », Éla. Études de linguistique appliquée, no 158,‎ , p. 195–205 (DOI 10.3917/ela.158.0195, lire en ligne).
  2. Noël Adangnikou, Une évaluation de l'efficacité de l'enseignement supérieur français : Le cas des classes préparatoires scientifiques, Université de Bourgogne, (HAL tel-00250430), p. 53.
  3. Bruno Jeauffroy et Sophie Remy, « Les classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles : Quelle place dans l’enseignement supérieur ? », Reflets de la physique, no 28,‎ , p. 20–22 (DOI 10.1051/refdp/201228020).
  4. « Les matières littéraires : Un incontournable des prépas scientifiques », ONISEP, .
  5. « Le concours E3A », sur E3A.
  6. Jean-Marie Frey, « La classe préparatoire dans la continuité de la terminale : Singularité du Lycée français », L'enseignement philosophique, vol. 60,‎ , p. 41–44 (DOI 10.3917/eph.605.0041, lire en ligne).
  7. « Le français-philosophie dans les classes préparatoires scientifiques », sur interlettre.com, .
  8. « Français-philosophie en prépa scientifique : Archives », sur site-margister.com.
  9. « Thèmes archivés CPGE Français-Philosophie en Prépas Scientifiques », sur La philosophie dans l'Académie de Créteil.
  10. « Français – Philosophie », sur Prepator.

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  1. Arrêté du , JORF no 272 du , p. 17152–17153, NOR MENU9502498A.
  2. Arrêté du , JORF no 171 du , p. 11168, NOR MENU9601719A.
  3. Arrêté du , JORF no 199 du , p. 12677, NOR SCOL9702011A.
  4. Arrêté du , JORF no 158 du , p. 10605, NOR MENS9801842A.
  5. Arrêté du , JORF no 71 du , p. 4466, NOR MENS9900557A.
  6. Arrêté du , JORF no 164 du , p. 11001, texte no 44, NOR MENS0001490A.
  7. Arrêté du , JORF no 70 du , p. 4560, NOR MENS0100599A.
  8. Arrêté du , JORF no 97 du , p. 7395, texte no 24, NOR MENS0200994A.
  9. Arrêté du , JORF no 95 du , p. 7211, texte no 11, NOR MENS0300773A.
  10. Arrêté du , JORF no 117 du , p. 8956, texte no 39, NOR MENS0400963A.
  11. Arrêté du , JORF no 162 du , texte no 24, NOR MENS0501372A.
  12. Arrêté du , JORF no 145 du , p. 9541, texte no 15, NOR MENS0601476A.
  13. Arrêté du , JORF no 89 du , p. 6883, texte no 19, NOR MENS0700809A.
  14. Arrêté du , JORF no 154 du , p. 10660, texte no 12, NOR ESRS0813177A.

Dans le Bulletin officiel (BO) du ministère de l'Éducation nationale :

  1. Arrêté du , BO no 27 du , p. 3, NOR ESRS0900270A.
  2. Arrêté du , BO no 17 du , p. 4, NOR ESRS1000116A.
  3. Arrêté du , BO no 24 du , p. 3, NOR ESRS1100188A.
  4. Arrêté du , BO no 26 du , NOR ESRS1200215A.
  5. Arrêté du , BO no 26 du , NOR ESRS1300172A.
  6. Arrêté du , BO no 24 du , NOR MENS1401052A.
  7. Arrêté du , BO no 23 du , NOR MENS1501166A.
  8. Arrêté du , BO no 26 du , NOR MENS1600411A.
  9. Arrêté du , BO no 26 du , NOR ESRS1700064A.
  10. Arrêté du , BO no 24 du , NOR ESRS1800091A.
  11. Arrêté du , BO no 27 du , NOR ESRS1900148A.
  12. Arrêté du , BO no 32 du , NOR ESRS2014851A.
  13. Arrêté du , BO no 28 du , NOR ESRS2119554A.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claudia Manenti-Ronzeaud, « La Littérature en classes préparatoires scientifiques : Un exercice de pensée, plus qu'une fin en soi », dans Enseigner la littérature à l'université aujourd'hui (colloque tenu à Aix-en Provence en ), Fabula (lire en ligne).
  • Céline Vincentelli et Frédérique Cauchi-Bianchi, « Quand textes littéraires et textes philosophiques sont étudiés conjointement, qu'est-ce qui change dans l'enseignement de la littérature ? », Le français aujourd'hui, no 167,‎ , p. 37–44 (DOI 10.3917/lfa.167.0037, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]