Enseignement du français dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le français est l'une des matières obligatoires d'enseignement littéraire (aux côtés des langues vivantes : LV1, obligatoire, et LV2, optionnelle) dans le programme des filières scientifiques des classes préparatoires aux grandes écoles (première et deuxième années).

Le français en CPGE scientifique[modifier | modifier le code]

Les horaires alloués à cette matière sont les suivants : 2 heures de cours par semaine, 1 colle par trimestre, 1 à 2 devoirs surveillés par trimestre (leur nombre varie en fait fortement selon les professeurs, dont certains exigent une dizaine de notes).

Cette matière tient autant de la philosophie, telle qu'étudiée en terminale, que de la « matière » français étudiée pendant le second cycle. C'est pour cela qu'on parle généralement de français / philosophie.

L'enseignement[modifier | modifier le code]

On peut diviser l'enseignement du cours de français / philosophie en deux parties.

Les méthodes (principalement en première année)[modifier | modifier le code]

  • Écrit : il s'agit d'apprendre ou de perfectionner les techniques utiles pour les différentes épreuves de français aux concours : dissertation, contraction, réponse à des questions.
  • Oral : Voir colles.

L'étude des œuvres[modifier | modifier le code]

Chaque année sont choisis un thème et trois œuvres (la plupart du temps deux littéraires et une philosophique) s'y rapportant. L'étude de ce thème au travers des trois œuvres doit permettre à l'élève de disserter sur les sujets des concours ayant un rapport avec le thème de l'année (ou extrêmement rarement à celui de l'année précédente, puisque deux thèmes ont été abordés durant le cursus en CPGE).

Thèmes et œuvres des dernières années[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  1. Arrêté du 13 novembre 1995, JORF no 272 du 23 novembre 1995, p. 17152–17153, NOR MENU9502498A.
  2. Arrêté du 20 juin 1996, JORF no 171 du 24 juillet 1996, p. 11168, NOR MENU9601719A.
  3. Arrêté du 20 août 1997, JORF no 199 du 28 août 1997, p. 12677, NOR SCOL9702011A.
  4. Arrêté du 2 juillet 1998, JORF no 158 du 10 juillet 1998, p. 10605, NOR MENS9801842A.
  5. Arrêté du 17 mars 1999, JORF no 71 du 25 mars 1999, p. 4466, NOR MENS9900557A.
  6. Arrêté du 26 juin 2000, JORF no 164 du 18 juillet 2000, p. 11001, texte no 44, NOR MENS0001490A.
  7. Arrêté du 15 mars 2001, JORF no 70 du 23 mars 2001, p. 4560, NOR MENS0100599A.
  8. Arrêté du 17 avril 2002, JORF no 97 du 25 avril 2002, p. 7395, texte no 24, NOR MENS0200994A.
  9. Arrêté du 14 avril 2003, JORF no 95 du 23 avril 2003, p. 7211, texte no 11, NOR MENS0300773A.
  10. Arrêté du 11 mai 2004, JORF no 117 du 20 mai 2004, p. 8956, texte no 39, NOR MENS0400963A.
  11. Arrêté du 4 juillet 2005, JORF no 162 du 13 juillet 2005, texte no 24, NOR MENS0501372A.
  12. Arrêté du 19 mai 2006, JORF no 145 du 24 juin 2006, p. 9541, texte no 15, NOR MENS0601476A.
  13. Arrêté du 29 mars 2007, JORF no 89 du 15 avril 2007, p. 6883, texte no 19, NOR MENS0700809A.
  14. Arrêté du 9 juin 2008, JORF no 154 du 3 juillet 2008, p. 10660, texte no 12, NOR ESRS0813177A.

Dans le Bulletin officiel (BO) du ministère de l'Éducation nationale :

  1. Arrêté du 11 juin 2009, BO no 27 du 2 juillet 2009, p. 3, NOR ESRS0900270A.
  2. Arrêté du 25 mars 2010, BO no 17 du 29 avril 2010, p. 4, NOR ESRS1000116A.
  3. Arrêté du 24 mai 2011, BO no 24 du 16 juin 2011, p. 3, NOR ESRS1100188A.
  4. Arrêté du 1er juin 2012, BO no 26 du 26 juin 2012, NOR ESRS1200215A.
  5. Arrêté du 30 mai 2013, BO no 26 du 27 juin 2013, NOR ESRS1300172A.
  6. Arrêté du 20 mai 2014, BO no 24 du 12 juin 2014, NOR MENS1401052A.