Enrico Januarie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enrico Januarie
Description de l'image Geneva Rugby Cup - 20140808 - SF vs LOU - Enrico Januarie.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Enrico Ricardo Januarie
Naissance (35 ans)
à Hopefield (Afrique du Sud)
Taille 1,68 m (5 6)
Surnom Ricky
Position Demi de mêlée
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2003-2007
2005-2006
2008-2010
2008-2011
2009-2010
2011-2015
2015-2017
2017-
Lions
Golden Lions
Western Province
Stormers
Ospreys
Lyon OU
Stade rochelais
SU Agen
43 (10)[1]
8 (10)[1]
11 (15)[1]
54 (20)[1]
6 (5)[1]
104 (50)[1]
53 (20)[1]
7 (5)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2005-2010 Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 47 (25)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 3 juin 2017.

Enrico "Ricky" Ricardo Januarie, né le à Hopefield (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à XV international sud-africain évoluant au poste de demi de mêlée. Il évolue au SU Agen. Il possède un gabarit très particulier pour un demi de mêlée.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club/franchise[modifier | modifier le code]

Il commence le rugby dans la Weston Senior Secondary School. Il embrasse ensuite la carrière de rugbyman professionnel et évolue en Currie Cup au sein des Golden Lions (ancienne équipe du Transvaal). Il trouve très vite une place de titulaire et remporte par deux fois la Vodacom Cup en 2003 et en 2004. Cette province fournissant l'essentiel des joueurs de la franchise des Cats basée à Johannesburg pour le Super 12, il y fait ses débuts en 2004. En 2008, il s'engage avec la Western Province dans la Currie Cup et joue donc avec les Stormers en Super 14. Il joue en décembre 2009 et janvier 2010 sous le maillot des Ospreys (pays de Galles) en tant que joker médical. Le 9 juillet 2011, il signe pour le club français du Lyon OU. En juin 2011 il annonce qu'il met un terme à sa carrière internationale pour mieux se consacrer à son nouveau club. Il ne disputera donc pas le mondiale 2011 en Nouvelle-Zélande.

En 2017, il quitte le Stade rochelais[2] et signe un contrat d'un an (plus un an en option) avec le SU Agen, promu en Top 14[3].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il effectue son premier test match avec les Springboks le à l’occasion d’un match contre l'équipe d'Uruguay. Il remporte la Coupe du monde 2007 mais ne joue que deux matches en phase de poules lors du tournoi (dont 1 seul comme titulaire contre les Tonga). Il est barré pour le reste des matches par Fourie du Preez, titulaire indiscutable sous l'ère Jake White. Il marque un essai décisif sur un exploit individuel au cours des dernières minutes du second match des Tri-nations 2008, qui oppose les Boks à la sélection néo-zélandaise. Cet essai permet de concrétiser la première victoire des sud-africains sur le sol des All-Blacks depuis dix ans[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En coupe du monde :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Enrico Januarie », sur www.itsrugby.fr (consulté le 3 juin 2017)
  2. Arnaud Bébien, « La Rochelle : Graham, Le Bail, Raikuna et Seneca sur le départ », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 1er mai 2017)
  3. Clément Mazella, « Ricky Januarie et trois autres joueurs signent à Agen », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 3 juin 2017)
  4. (en) Michael Aylwin, « Last-gasp try gives Springboks long-awaited victory », sur www.guardian.co.uk, The Guardian, (consulté le 19 juin 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]