Enlèvement de Jaycee Lee Dugard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jaycee Lee Dugard (née le ) est une californienne séquestrée par un couple, Phillip Garrido et Nancy Garrido, 18 années durant, du au . Le 10 juin, elle est capturée à un arrêt de bus scolaire à South Lake Tahoe, alors qu'elle est âgée de 11 ans. Elle est maintenue captive dans un cabanon de jardin avec ses deux futures filles : Angel et Starlit (l'ainée naît lorsque sa mère a 14 ans ; la seconde, à ses 17 ans), qu'elle a eues avec son ravisseur.

Jaycee Lee Dugard entre en contact avec un officier de police le , et le lendemain un test ADN a confirmé que son nom figurait à la liste des personnes disparues[1]. Accusés de 29 chefs d’inculpation, parmi lesquels viol, enlèvement et séquestration, le procès des Garrido a lieu en juin 2011. Plaidant coupable, Philipp Garrido est condamné à 431 ans de prison et Nancy Garrido, à 36 ans de prison dont 20 ans incompressibles.

Enlèvement[modifier | modifier le code]

Le 10 juin 1991 à South Lake Tahoe, à 7 heures du matin, le beau-père de Jaycee Lee Dugard, Carl Probyn, la suit du regard rejoindre l'arrêt de bus lorsqu'il voit deux personnes dans une berline grise (une Mercury Monarch (en) ou une Mercury Zephyr (en))[2] faire demi-tour devant l'arrêt de bus de l'école et un homme envoyer une décharge électrique de taser à Jaycee Lee Dugard, ce lui permet de soulever la jeune fille et la jeter à l'arrière de la voiture. Carl Probyn enfourche un vélo pour tenter, en vain, de les rattraper[3].

Pendant l'enquête, Carl Probyn est suspecté et soumis au détecteur de mensonge[4]. L'affaire reçoit une attention nationale et est présentée plusieurs fois à l'émission America's Most Wanted mais la fillette reste introuvable, si bien que l'intérêt des médias retombe et l'histoire tombe dans l'oubli[5],[6],[7].

Profil des kidnappeurs[modifier | modifier le code]

Phillip Craig Garrido.

Phillip Craig Garrido naît dans le comté de Contra Costa, le 5 avril 1951. Il grandit à Brentwood, où il étudie au Liberty High School en 1969. Son père, Manuel Garrido, résidant à Brentwood, explique la « bonne attitude » de son fils lorsqu'il est enfant, mais qu'il bascule rapidement après un accident de scooter lorsqu'il est adolescent ; il se drogue plus tard (principalement de méthamphétamine). En 1972, Garrido est arrêté et accusé d'agression sexuelle sur une mineure de 14 ans, mais libéré faute de plainte[8],[9]. En 1973, Garrido épouse l'une de ses camarades de classe, Christine Murphy, celle-ci expliquant que Garrido la violente. Murphy explique également que Garrido a tenté de la kidnapper lorsqu'elle l'a quitté[10].

En 1976, Garrido kidnappe Katherine Callaway à South Lake Tahoe qu'il viole pendant plus de cinq heures. Garrido est peu après arrêté[11]. Lors d'une analyse psychologique menée et ordonnée par la justice américaine en 1976, Garrido est diagnostiqué de « toxicomane chronique à déviance sexuelle »[12]. Le psychiatre recommande à ce qu'un examen neurologique soit mené concernant la prise chronique de stupéfiant par Garrido qui pourrait être « en partie responsable » de ses déviances sexuelles « mixtes » ou « multiples ». Garrido est par la suite évalué par un neurologue. Aucune anomalie n'est détectée[13]. Devant la cour, Garrido avoue s'être masturbé dans sa voiture lorsqu'il se stationnait près de lycées en observant de jeunes lycéennes. Garrido est inculpé le 9 mars 1977 pour enlèvement et viol. Condamné à 50 ans de prison, il débute des travaux forcés le 30 juin 1977 au pénitencier de Leavenworth dans le Kansas[14].

À Leavenworth, Garrido rencontre Nancy Bocanegra, alors qu'elle visite un autre détenu, son oncle. Le 5 octobre 1981, Garrido et Bocanegra se marient à Leavenworth. Le 22 janvier 1988, Garrido est libéré après sept mois. Il est transféré en liberté conditionnelle à Antioch le 26 août 1988[15]. À Antioch, la famille Garrido emménage au domicile de sa mère, qui souffre de démence[16].

Séquestration[modifier | modifier le code]

Selon le récit de Jaycee Lee Dugard, elle a été séquestrée dans un cabanon, derrière la maison de Phillip Garrido à Antioch en Californie pendant 18 ans. Elle tombe enceinte à 14 ans et donne naissance à une fille, puis après à une seconde fille. Dugard est en bonne santé mais ni elle ni ses filles ne voient un docteur durant l'enlèvement[17],[18],[19],[20]. Immédiatement après son enlèvement, Phillip Garrido force Dugard à prendre une douche avec lui. La première fois qu'elle est violée, elle est menottée, et cela pendant une semaine dès sa première semaine de captivité. À cette période, le seul contact établi par Dugard est Garrido, qui lui amène de quoi se nourrir. Au bout de sept mois de captivité, Garrido présente Jaycee à sa femme, Nancy. Au bout de trente-quatre mois de captivité, la famille Garrido accepte temporairement qu'elle ne soit plus menottée, bien qu'elle reste cloitrée dans le jardin.

En 2009, Phillip, en plein délire mystique, veut créer une église. Il souhaite organiser une réunion publique sur le prestigieux campus de l'université de Californie à Berkeley. Devant obtenir une autorisation de l'université, il s'y rend le , accompagné avec ses filles Angel et Starlit au poste de police. Lisa Campbell, responsable de l’université chargée d’organiser événements et manifestations, trouve son comportement bizarre et prévient une policière de l’université, Allison Jacobs, qui se renseigne sur le passé de délinquant sexuel de Garrido et alerte son officier chargé du contrôle judiciaire de Garrido. Cet agent de probation prévient le FBI qui parvient à faire parler Jaycee. Le , elle retrouve la liberté[21].

Retour à la maison[modifier | modifier le code]

Jaycee accorde une interview au magazine américain People le 14 octobre 2009 soit deux mois après sa libération. Elle explique qu'elle est « heureuse d'avoir retrouvé sa famille ». Elle raconte aussi qu'elle monte à cheval, cuisine des plats et réfléchit à collaborer à un livre. Ses filles de 11 et 15 ans, n'apparaissent que de dos sur les photos afin de les préserver de la médiatisation.

Jugement[modifier | modifier le code]

Le 2 juin 2011, Philipp Garrido a été condamné à 431 ans de prison et Nancy Garrido, à 36 ans de prison dont 20 ans incompressible, selon les termes d'un accord passé avec le parquet. Ils ont signifié qu'ils ne feraient pas appel.

En juillet 2010, l'État de Californie accorde à Jaycee 20 millions de dollars de dommages et intérêts de la part de l'administration pénitentiaire pour négligence[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sheriff: Kidnap victim, children kept in backyard compound sur CNN.com/crime
  2. Full details about Jaycee Lee Dugard
  3. « Jaycee Lee : une fillette séquestrée devenue maman », sur leparisien.fr, .
  4. (en) Moore, Matthew, « Jaycee Lee Dugard walks into police station 18 years after disappearance », The Register,‎ (lire en ligne)
  5. « Police: California Girl Kidnapped 18 Years Ago Kept as Sex Slave in Couple's Backyard - Local News | News Articles | National News | US News », FOXNews.com,
  6. (en) Taylor Gandossy, « Girl missing since 1991 found alive, police confirm », CNN,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Missing girl 'found 18 years on' », BBC,‎ (lire en ligne)
  8. (en) « Suspect Faced '72 Rape Case », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « California Registered Sex Offender Profile Display: Phillip Garrido », sur State of California Department of Justice : Megan's Law (consulté le 10 mai 2012)
  10. (en) Crimesider, « Phillip Garrido 'Tried to Gouge My Eyes Out,' Says First Wife », sur CBS News,
  11. (en) Stanton, Sam, Minugh, Kim et Lillis, Ryan, « Rape victim describes Garrido's attack », The Seattle Times,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Report of Lynn B. Gerow, Jr., M.D », sur Los Angeles Times,
  13. (en) « Report of Albert F. Peterman, M.D », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Dillon, Nancy, et Siemaszko, Corky, « Phillip Garrido, charged with kidnapping Jaycee Lee Dugard, told court he stalked girls at schools », Daily News,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Nevada DPS Information on Phillip Garrido », sur KTVN, .
  16. (en) Harvey, Mike, « Jaycee police question kidnapper over prostitute murders », sur The Times, Londres,
  17. « 1991 Kidnap Victim Was Sex Slave, Bore Children With Sex Offender - Phillip Garrido, Nancy Garrido, Cold Case, Jaycee Lee Dugard - KTXL », Fox40.com
  18. « Woman kidnapped as an 11-year-old in '91 found », latimes.com
  19. Abducted girl, 11, turns up 18 years later - with two children fathered by her captor Daily Mail.
  20. Bill Lindelof, Kim Minugh and Sam Stanton, Dugard kidnapping suspect has long criminal record, McClatchy Newspapers, 27 aout 2009.
  21. (en) Nigel Cawthorne, Against Their Will: Sadistic Kidnappers and the Courageous Stories of Their Innocent Victims, Ulysses Press, , p. 29
  22. (en) Larry J. Siegel, Brandon C. Welsh, Juvenile Delinquency: Theory, Practice, and Law, Cengage Learning, , p. 69

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jaycee Dugard, On m'a volé ma vie. Kidnappée à 11 ans - Séquestrée pendant 18 ans, Michel Lafon, , 217 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]