Enhanced Interior Gateway Routing Protocol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Enhanced Interior Gateway Routing Protocol (EIGRP) est un protocole de routage propriétaire développé par Cisco à partir de leur protocole original IGRP. De ce fait, EIGRP ne pouvait être utilisé que sur des équipements Cisco, mais est devenu un protocole partiellement[1] ouvert en 2013, permettant aux fabricants de routeurs de l'utiliser. Il est depuis décrit dans la RFC 7868.

EIGRP est un protocole de routage à vecteur de distance IP, avec une optimisation permettant de minimiser l'instabilité de routage due aussi bien au changement de topologie qu'à l'utilisation de la bande passante et la puissance du processeur du routeur.

Certaines de ces optimisations sont basées sur le Diffusing Update Algorithm (DUAL) développé par SRI, qui garantit l'absence de boucle. En particulier, DUAL évite les « sauts à l'infini » (voir métrique (routage)) en les limitant à 224.

Métriques multiples[modifier | modifier le code]

EIGRP calcule les métriques sur base de 5 paramètres combinés à 5 coefficients K :

  • K1 Bande passante
  • K2 Charge
  • K3 Délai
  • K4 Fiabilité
  • K5 MTU

La formule est :

soit 256 fois la formule pour la métrique d'IGRP

où :

  • BP est défini comme 107 kbit/s divisé par la bande passante la plus faible le long du chemin.
  • Charge et Fiabilité sont des valeurs entières de 0 à 255 déterminées en fonction de la performance du lien.
  • Délai est la somme des délais en dizaines de microsecondes. Ce délai est fixé arbitrairement à 20 000 μs pour les connexions série et à 1 000 μs pour les connexions Ethernet.
  • les constantes (K1 à K5) peuvent être modifiées par l'utilisateur pour obtenir des comportements différents. Si K5 est à zéro, le rapport K4/K5 n'est pas utilisé (par exemple valorisé à 1).

Par défaut, K1 et K3 sont à 1, et le reste à zéro, réduisant la formule à :

où :

  • min(bandwidth) est la bande passante minimale le long du chemin, exprimée en kbit/s
  • les délais sont exprimés en microsecondes.

Par exemple, la métrique correspondant à un lien série de 768 kbit/s suivi par une connexion Ethernet de 10 Mbit/s sera :

Les constantes K1…K5 doivent être de même valeur sur tous les routeurs d'un même système EIGRP, dans le cas contraire des adjacences ne peuvent pas se former. Il n'y a aucun bénéfice connu à modifier les valeurs par défaut de K1…K5 et Cisco déconseille de modifier ces valeurs[2].

Distance administrative[modifier | modifier le code]

Pour les routeurs Cisco[3] :

  • en interne, la distance administrative (AD) de EIGRP est de 90. Cisco privilégie son protocole de routage par rapport aux autres avec un AD plus faible
  • en externe, la distance administrative (AD) de EIGRP est de 170

Autres détails[modifier | modifier le code]

EIGRP gère le routage interdomaine classless permettant l'utilisation de VLSM, ce qui était un désavantage important de son prédécesseur, IGRP. L'utilisation de l'algorithme DUAL fait d'IGRP un des protocoles de routage dont la convergence est des plus rapides[4]. EIGRP permet également la répartition de la charge entre plusieurs chemins de métrique inégale.

EIGRP est multi-protocoles, il peut exécuter différents processus pour IP, IPX et AppleTalk.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Why Is Cisco Bothering with "Open" EIGRP? - Packet Pushers - », Packet Pushers,‎ (lire en ligne)
  2. BSCI p. 66
  3. (en) « Route Selection in Cisco Routers », sur Cisco (consulté le 4 mars 2018)
  4. (en) Justin Deng, Siheng Wu, Kenny Sun, « Comparison of RIP, OSPF and EIGRP Routing Protocols based on OPNET », sur Simon Fraser University, (consulté le 4 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]