Endurance (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Endurance (homonymie).

Dans la terminologie de la métaphysique analytique, l'endurance désigne une façon d'exister dans le temps. Elle caractérise le mode de persistance des objets en tant qu'ils sont des substances qui « endurent », autrement dit, en tant qu'ils subsistent ou existent tout entier à chaque instant du temps[1].

En ce sens, l'endurance concerne les objets qui ont des parties spatiales ou corporelles, mais qui n'ont pas de parties temporelles, puisque les objets qui endurent existent intégralement à chaque instant du temps. La notion contraire est celle de perdurance, et concerne les processus ou événements qui « perdurent » en ayant un parcours continu d'existence sur la ligne du temps[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Esfeld, Physique et Métaphysique, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2012, chapitre : « Substances et événements », p. 73-79.
  2. « Une chose perdure si et seulement si elle persiste en ayant différentes parties temporelles, ou phases, à différents moments du temps, bien qu'aucune de ses parties ne soit entièrement présente à plus d'un seul moment du temps ; tandis qu'elle endure si et seulement si elle persiste en étant entièrement présente à plus d'un moment du temps. » – D. Lewis, De la pluralté des mondes (1986), Editions de l'Eclat, 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]