Endre Mistéth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans le nom hongrois Mistéth Endre, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Endre Mistéth, où le prénom précède le nom.
Endre Mistéth
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Ingénieur civil
Ministre de la Reconstruction (1946)
Autres informations
Distinction
Œuvres principales

Endre Mistéth, né le à Buziásfürdő en hongrois (actuelle Buziaș) et mort le à Budapest, est un ingénieur civil hongrois d'origine transylvanienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

1912-1922 : de la Transylvanie à la Hongrie[modifier | modifier le code]

La famille de son père, ancien officier de marine et fonctionnaire des chemins de fer, est d'origine française et huguenote, tandis que celle de sa mère d'origine gréco-serbe. La famille quitte la Transylvanie en 1922 après son annexe à la Roumanie par le Traité de Trianon. De langue et culture hongroise, elle rejoint la Hongrie, où Endre Mistéth entame des études militaires à l'académie militaire royale Matthias Corvin de Kőszeg. Il part ensuite étudier au lycée Étienne Bocskai de Budapest, puis à l'université polytechnique de Budapest où il obtient un diplôme en génie civil en 1935, ainsi qu'une bourse pour aller à l'école polytechnique fédérale de Zurich.

1938-1947 : un ingénieur au service du génie civil hongrois[modifier | modifier le code]

Après ses études, il commence à travailler dans l'entreprise ferroviaire Ganz Vagongyár, puis à l'Institut national de santé publique, avant de prendre part à la construction de routes entre Székesfehérvár et Graz. Il entre en 1938 dans un bureau d'études avant de se mettre à son compte en 1940. Au même moment, il devient professeur adjoint à l'université polytechnique de Budapest, ce jusqu'en 1947. Durant cette période, il conçoit un pont à Szolnok.

Sur le plan des engagements, il rejoint en 1942 la Communauté fraternelle hongroise (Magyar Testvéri Közösség), un groupe patriotique clandestin fonctionnant sur le modèle des sociétés secrètes et de la franc-maçonnerie. En 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe au mouvement de résistance armé hongrois contre l'occupation nazie.

Le pont Kossuth en 1955

Après les élections de 1945 de l'éphémère deuxième République de Hongrie remportée par le parti civique indépendant des petits propriétaires et des travailleurs agraires, il devient secrétaire d'État au ministère de l'Industrie, puis ministre de la Reconstruction en juillet 1946. Il construit le pont provisoire Manci híd sur le Danube, à Budapest, après le dynamitage du Margit híd par l'armée allemande. Il conçoit également le Kossuth híd construit en 1946 pour franchir le Danube au niveau du Parlement hongrois. Celui-ci est démantelé en 1960.

Après 1947 : marginalisation et réhabilitation[modifier | modifier le code]

Après la prise de pouvoir par les communistes en 1947, il est accusé sur la base de fausses accusations au cours d'un procès. Il est condamné d'abord à trois ans et demi de prisons, puis en appel en 1948, à six ans de travaux forcés avec une peine prolongée de deux ans. Il est libéré en avril 1955 et placé sous surveillance policière avant d'être réhabilité en 1958.

Entre 1955 et 1962, il travaille pour la société UVATERV, bureau d'études des routes et des chemins de fer, comme ingénieur en chef, puis à la société de gestion de l'eau VÍZITREV. Après avoir travaillé au Moyen-Orient et en Égypte, il prend sa retraite en 1978. Il est inhumé au cimetière de Farkasrét.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il a été élu à l'Académie hongroise des sciences en 1991. Il a reçu la Croix de l'ordre du mérite hongrois en 1992. Il a reçu le prix József Eötvös de l'académie des sciences hongroise en 1995, le prix Széchenyi en 1996. Il est nommé Grand-croix de l'ordre du mérite hongrois en 2006.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

Pont Élisabeth de Budapest

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]