Endpoint detection and response

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Endpoint detection and response (EDR) désigne une technologie logicielle émergente de détection des menaces de sécurité informatique des équipements numériques (ordinateurs, serveurs, tablettes, objets connectés, etc.)[1]. Ce terme est utilisé pour la première fois en par Anton Chuvakin[2] de la société Gartner.

Il désigne une catégorie d’outils et de solutions qui mettent l’accent sur la détection d’activités suspectes directement sur les hôtes du système d'information. Initialement dénommée « Endpoint Threat Detection & Response » (ETDR), en 2015 Gartner a réduit l’expression en « Endpoint Detection and Response » (EDR).

Gartner estime que le marché des logiciels antivirus traditionnel est obsolète.

Combiné avec un moteur basé sur de l'intelligence artificielle, le logiciel EDR est très réactif dans la détection et l'arrêt de menaces (Malwares, virus, attaques zero Day, menaces persistantes avancées, ...). L'intelligence artificielle lui permet d'être auto-apprenant et de ne pas devoir se connecter sur internet pour mettre à jour des bases de données.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]