Endosperme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'endosperme est un tissu végétal de réserves nutritives dans la graine des Gymnospermes ou des préspermaphytes. Il s'étend de l'assise protéique (couche à aleurone) jusqu'au cœur du grain. Il provient de la différenciation du gamétophyte femelle suite à la fécondation. Il est haploïde, et est donc génétiquement dissemblable de la plante-mère.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Pour les botanistes français, l'endosperme est le tissu nourricier contenu dans les graines des gymnospernes tandis que l'albumen triploïde est le tissu nourricier qui se développe après la double fécondation dans les graines d'Angiospermes. Ils ont donc la même fonction.

L'origine de cette dualité terminologique se situe en 1874, date à laquelle Van Tieghem en France pense qu'il est souhaitable d'utiliser des termes différents pour qualifier des tissus qui ne sont pas homologues. C'est alors qu'il propose les termes d'endosperme et d'albumen avec le sens donné ci-dessus à ces mots. Adoptée d'emblée par tous les botanistes français, cette terminologie ne sera pas retenue par la communauté scientifique étrangère qui, privilégiant l'analogie fonctionnelle, emploie le même terme, endosperm, pour les deux types de tissus de réserve.

D'ailleurs, dans certains recueils, on peut encore trouver l'utilisation d'endosperme ou "endosperme triploïde" à la place d'albumen. L'anglais endosperm désigne d'ailleurs l'albumen en français, d'où des confusions fréquentes.