Endogène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme « endogène » est un adjectif signifiant « qui prend naissance à l'intérieur d'un corps, d'un organisme, d'une société, qui est dû à une cause interne ».

Dans le domaine de la biologie, « endogène » qualifie un produit ou une fonction généré à l'intérieur du système (animal, superorganisme, écosystème), et dans le cas d'un organisme synthétisé par l'organisme lui-même. Plus largement il peut s'agir d'un évènement dû à une ou plusieurs cause(s) interne(s) au système lui-même [1] (ex: Intoxication, hypercatabolisme, féminisation... endogène).

Le terme opposé est exogène.

Typologies de productions endogènes[modifier | modifier le code]

  • Il peut s'agir de simples molécules (biosynthèse endogène) ; dans ce cas le qualificatif endogène sert à distinguer une molécule produite par le corps, d'une molécule produite par un autre organisme hors du corps, et éventuellement inhalée, ingérée, bue, etc. (exemples : vitamine D endogène, cannabinoïde, morphine ou amphétamines endogènes)
  • On parle aussi de population bactérienne endogène, de virus ou rétrovirus endogènes…
  • Il peut aussi s'agir de systèmes plus complexes tels que les horloges biologiques, dont on a récemment découvert qu'elles pouvaient exister, même des organismes réputés simples comme les cyanophycées qui sont des bactéries photosynthétiques dont certaines souches possèdent un rythme circadien bactérien précis.
    • Ce terme est également utilisé en économie; on dit d'une variable qu'elle est endogène lorsqu'elle est déterminée à l'intérieur même du modèle. Par exemple, alors que Solow parle d'un progrès technique exogène, comme tombé de nulle part ("A contribution to the theory of economic growth", 1956), d'autres économistes comme Paul Romer affirment que le progrès technique est une variable endogène à l'économie qui permet une croissance auto-entretenue ("Increasing returns and long-term growth", 1986).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Landry et Yveline Rival, Dictionnaire pharmaceutique : pharmacologie et chimie des médicaments, Tec & Doc Lavoisier (11 décembre 2006), ISBN 978-2743009267.