Enclos des fusillés (Bruxelles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Enclos des fusillés.
Enclos des fusillés (Bruxelles)
Enclos des fusillés-Entrée.JPG
L'enclos des fusillés (vu depuis la grille d'entrée)
Pays
Région
Commune
Adresse
Kolonel Bourgstraat 102, Schaarbeek et Rue Colonel Bourg 102Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion(s)
Superficie
0,76 hectare
Tombes
365
Personnes
365
Mise en service
Statut patrimonial
Find a Grave
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

L'Enclos des fusillés de Bruxelles est un petit cimetière situé rue Colonel Bourg à Schaerbeek qui compte 365 tombes de résistants des deux guerres mondiales.

Le cimetière est situé à l'endroit même où les résistants ont été fusillés par les Allemands, dont Edith Cavell, Philippe Baucq, Gabrielle Petit et Youra Livchitz, à l'emplacement de l'ancien Tir national.

Chaque quatrième dimanche d'avril, se tient à l'Enclos des Fusillés la manifestation nationale d'hommage aux victimes des camps de concentration et prisons nazis, en présence des plus hautes autorités du pays.

Le site a été classé par la Région de Bruxelles-Capitale en date du [1],[2].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Liste des personnes exécutées au Tir national durant la Première Guerre mondiale, la date d'exécution figure entre parenthèses

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Liste des personnes exécutées et/ou enterrées au Tir national durant la Seconde Guerre mondiale, la date d'exécution figure entre parenthèses

Réaménagements[modifier | modifier le code]

Après guerres il y a eu exhumation des corps pour autopsie et authentification.

En ce qui concerne la première guerre mondiale, les corps et les tombes des victimes exécutées n’y sont plus. Une plaque commémorative reprenant leurs 35 noms leur a été érigée. Elles auraient, selon les sources, toutes été remplacées par celles de la seconde guerre ou ré inhumées par les familles voire des autorités diverses dans un autre cimetière.

Exemple :

En ce qui concerne la seconde guerre mondiale, la plupart des corps n’y sont plus, les familles ou diverses autorités les ont ré inhumés dans d’autres cimetières. Par contre la majorité des croix y sont encore mais pas toutes à la même place comme celles de la première rangée initiale. Les croix des membres de la communauté juive ont été remplacées par des étoiles de David.

Exemples :

Il faut également savoir qu’il y a eu des erreurs de transcriptions de noms sur les croix dont certaines ont été modifiées et d’autres pas.

Exemples :

  • Léon Baudouin (156/VIII) actuellement (20/8) Léon Bar dont le deuxième prénom est Baudoin.
  • Julien LINGE (3/I) actuellement (25/1) encore inscrit comme tel est en fait Julien Lincé.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Jules MOHR