Enceinte préhistorique du Château-Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Enceinte préhistorique du Château-Robert
Présentation
Type
Propriétaire
Personne privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Le Château-RobertVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Eure
voir sur la carte de l’Eure
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'enceinte préhistorique du Château-Robert est un important site de fortifications préhistoriques en éperon barré sur la rive droite de l'Eure, dominant la commune d'Acquigny (Eure). Ces vestiges ont été classés au titre des monuments historiques le 8 juin 1945, confirmé en 1992[1].

Situation et description[modifier | modifier le code]

Ce retranchement occupe l'extrémité d'un éperon formé par la vallée de l'Eure et le vallon de Gruchet. Il domine la vallée d'un peu moins de 100 mètres. En contrebas, sur un ressaut de la pente se trouve l'emplacement d'un manoir arasé, le manoir de Cambremont [2]. Il est isolé du reste du plateau par un grand rempart de terre en arc de cercle mesurant environ 100 mètres de corde et muni d'une porte, le talus s'élève de 15 mètres devant un fossé de 4 mètres à 6 mètres de profondeur en partie comblé. D'autres levées de terres ou amoncellement de pierres sèches constituent, à l'intérieur de la surface délimitée, d'autres enceintes plus petites. L'ensemble est aujourd'hui complètement boisé et est propriété privée.

Peu connu et peu étudié, la description détaillée du site a été faite la première fois par Léon Coutil en 1911 [3].

Typologie et datation[modifier | modifier le code]

Ce type d'enceintes situées sur un lieu stratégique et dominant se rencontre en divers endroits en Normandie. Dans l'Eure, on trouve un exemple similaire à Brionne (Camp du Vigneron). Cependant leur datation est assez difficile. On ne doit pas confondre ces ouvrages à but défensif avec des enclos que l'on rencontre souvent en forêt et construits à une époque moins ancienne, camps romains, enceintes pour parquer le bétail ou délimiter des parcelles de propriétés. En ce qui concerne l'enceinte du Château-Robert, une datation préhistorique semble être appropriée en relation avec la culture Seine-Oise-Marne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00099292, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Château de Cambremont », notice no IA00019340, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Séance du 27 juillet 1911 de la Société préhistorique française in Bulletin (Tome VIII, p. 431–432) en ligne sur Persée[1].