En passant (échecs)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir En passant.

Au jeu d'échecs, la prise en passant désigne le fait que lorsqu'un pion se trouve sur la cinquième rangée[1] et que l'adversaire avance un pion d'une colonne voisine de deux cases (les deux pions se retrouvent alors côte à côte sur la même rangée), le premier pion peut prendre le second. Pour effectuer la prise en passant, le joueur avance son pion en diagonale (sur la sixième rangée) et ôte le pion adverse de l'échiquier. Cette règle fut ajoutée à la suite de l'introduction au XVIe siècle de la possibilité de faire avancer ses pions de deux cases d'un coup, elle est mentionnée par le maître espagnol López de Segura dans son traîté Libro de la invencion liberal y arte del juego del axedrez.

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Pion noir sur case blanche b7
Case blanche a6 vide
Case noire b6 vide
Case blanche c6 vide
Case noire d6 vide
Pion blanc sur case noire c5
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Position de départ. Le pion blanc est sur la 5e rangée, le pion noir sur la case de départ.
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Case noire b6 vide
Case noire d6 vide
Pion noir sur case blanche b5
Pion blanc sur case noire c5
Case blanche a4 vide
Case blanche c4 vide
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Position intermédiaire. Le pion noir avance de 2 cases.
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Case noire a7 vide
Case noire c7 vide
Pion blanc sur case noire b6
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Position finale. Le pion blanc prend le pion noir en passant.

La prise en passant doit se faire immédiatement après le double pas du pion, elle n'est plus possible par la suite[2]. Dans la description ci-contre, si les Blancs renoncent à la prise en passant, le diagramme du milieu est la nouvelle position. La prise en passant est le seul cas dans lequel la pièce qui prend une pièce adverse ne se place pas sur la case occupée par celle qu'elle vient de prendre.

En notation algébrique, la prise en passant se note e.p. : ici, ce serait cxb6 e.p.. Bien qu'obligatoire selon la Fédération internationale des échecs[3], cette mention est superflue : ce coup peut être noté cxb6 sans ambiguïté. Elle est donc souvent omise en pratique.

Animation de la prise en passant

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. rangée 5 pour les blancs et rangée 4 pour les noirs
  2. Frank Lohéac-Ammoun, Premiers pas aux échecs, Eyrolles, coll. « Eyrolles pratique : vie quotidienne »,‎ (ISBN 9782212559262, lire en ligne), p. 25.
  3. (en) « Laws of Chess, Appendix C: Algebraic notation » (consulté le 21 avril 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]