En mai, fais ce qu'il te plaît (film, 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir En mai, fais ce qu'il te plaît.
En mai, fais ce qu'il te plaît
Réalisation Christian Carion
Scénario Andrew Bampfield
Christian Carion
Laure Irrmann
Acteurs principaux
Sociétés de production Nord-Ouest Films
Pathé
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Guerre
Durée 114 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

En mai, fais ce qu'il te plaît est un film français réalisé par Christian Carion, sorti en 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En mai 1940, plusieurs millions de personnes quittent le nord de la France afin d'échapper à l'invasion allemande. Parmi eux, un Allemand ayant fui son pays part à la recherche de son fils, qui a pris la route aux côtés d'un groupe de fermiers.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario est inspiré de l'exode de 1940 en France. En mai de la même année, l'armée allemande envahit la Belgique puis la France en passant par les Ardennes. Huit millions de Français quittent alors leur foyer pour migrer vers le sud.

Le producteur Christophe Rossignon est un collaborateur de longue date du réalisateur Christian Carion : il a produit chacun de ses longs métrages depuis son premier, Une hirondelle a fait le printemps. L'ensemble des producteurs et les sociétés Pathé et Nord Ouest films ont alloué à Christian Carion et son équipe un budget de 15,2 millions d'euros, soit le cinquième plus gros budget du cinéma français en 2015[1].

Scénario[modifier | modifier le code]

Pour écrire le scénario, Christian Carion s’est en partie inspiré de l’histoire de sa mère à qui il dédie son film. Originaire de la ville de Cambrai, dans le Nord, celle-ci a pris la route de l'exode le 17 mai, comme les 8 millions de Français qui ont fui l’armée allemande, en mai 1940. Alors que le maréchal Pétain les assimilaient à des « fuyards », Carion estime au contraire qu’ils sont des « oubliés de l’histoire officielle », auxquels le cinéma s’est peu intéressé[2].

Afin de coller au mieux à la réalité historique, le réalisateur a recueilli de nombreux autres récits de personnes ayant vécu l’évènement. Il a pu les obtenir en lançant un appel à témoins, qui se présentait comme ceci :

« J'ai besoin de vous, de vos témoignages sur ces semaines où tout a basculé. Ce film sera le vôtre en quelque sorte car j'essaierai de me nourrir le mieux possible de ce que vos anciens ou vous-même avez gardé en mémoire »[3].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En mai, fais ce qu'il te plaît marque la deuxième collaboration entre Christian Carion et Mathilde Seigner, après Une hirondelle a fait le printemps. Le réalisateur retrouve également August Diehl, qu'il avait précédemment dirigé dans Joyeux Noël. Celui-ci est d'origine allemande, comme le personnage qu'il interprète à l'écran. Matthew Rhys, lui, joue le rôle d'un soldat écossais, alors qu'il est en réalité originaire du Pays de Galles.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à l'été 2014 dans le Nord-Pas-de-Calais, notamment sur les routes situées aux alentours de village de Lebucquière, dans lequel le réalisateur passa une partie de son enfance[4].

Musique[modifier | modifier le code]

En mai fais ce qu'il te plaît

Bande originale de Ennio Morricone
Sortie [5]
Enregistré Studio Forum[6] (Rome)
Durée 44:11
Genre musique de film
Label Musica e Oltre, Nord-Ouest Films

Albums de Ennio Morricone

La musique du film est composée par Ennio Morricone et interprétée avec l'orchestre Roma Sinfonietta. C'est le superviseur de la musique, Pascal Mayer, qui a contacté le « maestro » italien[6]. Ironiquement, la monteuse Laure Gardette avait utilisé certaines anciennes compositions d'Ennio Morricone pour le pré-montage. Lorsque ce dernier a vu ce montage, il a déclaré « le film est superbe, vous devriez acheter ces musiques ! » Le réalisateur et le superviseur musical Pascal Mayer ont finalement réussi à le convaincre en se rendant chez lui, à Rome[6].

Liste des titres
No Titre Durée
1. En mai 8:55
2. L’étau se resserre 3:58
3. Ils resteront trois 5:05
4. Traverser la guerre 1:54
5. Tout laisser 2:50
6. Ils arrivent 3:39
7. Respirations 4:06
8. Tous ensemble 2:38
9. Et même les animaux sont avec eux 4:37
10. À la recherche de la paix 6:29
44:11
Autres morceaux présents dans le film

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]