Emportiérage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emportiérage d'un cycliste

Un emportiérage est un accident de la route impliquant la collision entre un véhicule en mouvement et la portière d'une automobile à l'arrêt dans la file voisine du fait de l'ouverture intempestive de cette portière par le conducteur ou un passager inattentif au trafic extérieur. L'emportiérage est particulièrement dangereux pour les deux-roues.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom est apparu au Québec, traduction du dooring anglais. Il est entré dans le Petit Larousse en 2019[1].

On trouve également au Québec le terme emportièrement.

Prévention[modifier | modifier le code]

Poignée hollandaise

Une des préventions de ce type d'accident, enseignée aux Pays-Bas et justement appelée la « poignée hollandaise » est pour le conducteur ou le passager d'une voiture d'ouvrir leur portière avec leur main opposée de manière à être obligé de se tourner et ainsi de voir si un deux-roues n'arrive pas[2].

En France, le code de la route prévoit depuis 2015 (article L 412-9) que « sur les voies où la vitesse maximale autorisée n'excède pas 50 km/h, un conducteur de cycle peut s'écarter des véhicules en stationnement sur le bord droit de la chaussée, d'une distance nécessaire à sa sécurité[3] ».

Une étude TECVU de 2017[4] indique que le port du casque permet de réduire le risque de fracture crânienne par deux, et les lésions neurologiques par vingt, pour un emportiérage pratiqué à une vitesse de 15 à 25 km/h[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Du "bore out" à l’"emportiérage" : les nouveaux mots du Petit Larousse", 8 mai 2019, .tv5monde.com.
  2. « Comment bien ouvrir sa portière pour éviter de blesser un cycliste ? », Ouest-France, 14 octobre 2016.
  3. Article L 412-9 du code de la route, sur le site de Légifrance.
  4. Rémy Willinger et Caroline Deck, Note de synthèse sur les traumatismes crâniens et leurs séquelles, TEVU, Université de Strasbourg, CNRS, mai 2017
  5. La sécurité routière en France – bilan 2018 - ONISR