Empfindsamkeit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'époque littéraire de l’Empfindsamkeit (voir piétisme) s'étend de 1740 à 1780. C'est un courant en réaction à l'oppression rationnelle des sentiments exercés par les Lumières. Son origine est en grande partie religieuse.

Linguistiquement, l’Empfindsamkeit trouve son expression à travers sa tournure et le néologisme qui intensifie l'expression des sentiments. L'époque est fortement influencée dans l'expression des sentiments pour la nature par les œuvres de Rousseau (1712-1778). Le roman épistolaire sentimental Pamela (1740) de Samuel Richardson a eu une grosse influence littéraire. Les poètes allemands de cette époque étaient Friedrich Gottlieb Klopstock (1724-1803), Christian Fürchtegott Gellert (1715-1769), Johann Timotheus Hermes (1738-1821) et Sophie de La Roche (1730-1807) qui fut la première auteure de roman épistolaire en allemand.

L'Empfindsamkeit prépare l'époque du Sturm und Drang. Les thèmes de l’Empfindsamkeit se trouvent renforcés dans ce courant, comme le rapprochement des mondes littéraires par les récepteurs de tous les jours. Le Sturm und Drang remplace l'époque de l’Empfindsamkeit ; dans le quotidien de certains cercles de lecture, la pensée de l’Empfindsamkeit a joué un rôle non négligeable jusqu'au XIXe siècle.