Empath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Empath est un personnage appartenant à l'univers des comics Marvel. Il a été créé par Chris Claremont et Sal Buscema dans New Mutants (volume 1) #16 (1984).

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Empath, de son vrai nom Manuel Alfonso de la Rocha, était un mutant espagnol doté du pouvoir de contrôler les émotions des gens l'environnant, pouvoir dont il abusait pour arriver à ses fins.

Membre des Hellions - de jeunes mutants rassemblés sous l'égide de la Reine Blanche (alias Emma Frost) pour contrer les Nouveaux Mutants du Professeur Xavier - il fut l'un des seuls de l'équipe à survivre au massacre perpétré par Trevor Fitzroy.

Il quitta les États-Unis suite à cette tragédie et trouva refuge à Nova Roma en compagnie de Magma, qui l'attirait. Là, Amara découvrit qu'Empath utilisait son don pour la garder près de lui. le couple se sépara.

Plus tard, Manuel rejoignit la X-Corporation, où il devint Directeur des Communications à Los Angeles. Il y retrouva Magma.

Lorsque survint le M-Day, Cyclope ferma les bureaux de la X-Corp. Empath fut l'un des rares mutants qui conservèrent leurs pouvoirs. Emma Frost l'appela à la rescousse pour calmer Magma, devenue folle de chagrin à la mort de son compagnon, brûlé vif dans la lave quand ses pouvoirs disparurent. Il resta ensuite un temps au campement des 198. Magma, contrôlée secrètement par Johnny Dee, tua Mr. M, et accusa à tort Empath. Il quitta alors le terrain des X-Men.

On le revit à San Francisco, à la tête d'un groupe d'humains, le Culte, des fanatiques qui attaquaient les mutants. Il était en fait contrôlé lui-même par la Reine Rouge. À l'arrivée des X-men, elle s'échappa, abandonnant son esclave sexuel. Il attaqua les X-Men mais fut aveuglé par la jeune Pixie.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

  • Empath possède la capacité psionique de ressentir et manipuler les émotions des êtres vivants. Il peut affecter un grand nombre de personnes en même temps, à différents niveaux, de la subtile transformation de caractère à la négation complète d'émotion qui réduit la cible à un état proche du zombi, commandé alors sans effort.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

L'auteur s'est inspiré du mot empathie pour créer le surnom de son personnage[réf. nécessaire].