Emmanuelle Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuelle Lambert
Emmanuelle Lambert (2018).jpg
Emmanuelle Lambert (2018).
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Distinction

Emmanuelle Lambert, née le , est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Lambert est agrégée de lettres modernes et docteure es lettres, en 2003, avec une thèse sur le théâtre de Jean Genet[1].

Après avoir travaillé avec Alain Robbe-Grillet à l'édition de certains de ses textes (Le Voyageur, 2001, Christian Bourgois ; Scénarios en rose et noir, 2005, Fayard), elle lui consacre en 2009 son premier livre, Mon grand écrivain[2], et signe en 2012 la postface du livre de souvenirs de Catherine Robbe-Grillet intitulé Alain (Fayard).

En 2011, elle est l'auteure d'un roman intitulé Un peu de vie dans la mienne[3], puis en 2013 de La Tête haute[4].

Elle est commissaire de l'exposition qui s'est tenue sur Jean Genet au Mucem[5] en 2016.

En janvier 2018, elle publie aux Éditions Stock un roman intitulé La Désertion[6] et en mai 2018, un récit, Apparitions de Jean Genet[7] (Les Impressions Nouvelles).

En novembre 2019, elle obtient le prix Femina essai pour son livre Giono, furioso[8].

Elle est commissaire de l'exposition Giono qui se tient au Mucem en 2019-2020.

En 2021, elle édite les Romans et poèmes de Jean Genet dans la Bibliothèque de la Pléiade, avec Gilles Philippe.

Son livre Le Garçon de mon père paraît en août 2021[9].

En novembre 2022, elle publie, aux Éditions Gallimard, Sidonie Gabrielle Colette[10], un portrait littéraire de Colette, accompagné de photographies de Gisèle Freund, Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Irving Penn, Cecil Beaton, Lee Miller.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lambert, Emmanuelle, « Jean Genet : le travail du texte théâtral », http://www.theses.fr/,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Affaires sensibles, “Le Nouveau roman, récit d'une image” », sur franceinter.fr,
  3. Sophie Nauleau, Ca rime à quoi, France culture, 13 novembre 2011, https://www.franceculture.fr/emissions/ca-rime-quoi/emmanuelle-lambert
  4. Patrick Kéchichian, « Mémoire de femmes », La Croix,‎ (lire en ligne)
  5. Clément Ghys, « "L'échappée belle", souvenirs de Genet », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. « Entretien avec Sylvie Tanette », sur rts.ch,
  7. Jacques Dubois, « Jean Genet, voix des inaudibles : Apparitions de Jean Genet d’Emmanuelle Lambert », sur DIACRITIK, (consulté le )
  8. Grégoire Leménager et Élisabeth Philippe, « Le prix Femina 2019 récompense Sylvain Prudhomme, Manuel Vilas, Edna O’Brien et Emmanuelle Lambert. », sur BibliObs, (consulté le )
  9. Raphaëlle Leyris, « “Le Garçon de mon père” d'Emmanuelle Lambert : ce qui reste de nous », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  10. Elisabeth Philippe, « "Les Mille et Une vies de Colette racontées par Emmanuelle Lambert" », L'Obs,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]