Emmanuelle Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emmanuelle Lambert
Emmanuelle Lambert (2018).jpg
Biographie
Naissance
(45 ans)
Activité

Emmanuelle Lambert, née le , est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Lambert est agrégée de lettres modernes et docteure es lettres, en 2003, avec une thèse sur le théâtre de Jean Genet[1].

Après avoir travaillé avec Alain Robbe-Grillet à l'édition de certains de ses textes (Le Voyageur, 2001, Christian Bourgois ; Scénarios en rose et noir, 2005, Fayard), elle lui consacre en 2009 son premier livre, Mon grand écrivain[2], et signe en 2012 la postface du livre de souvenirs de Catherine Robbe-Grillet intitulé Alain (Fayard).

En 2011, elle est l'auteure d'un roman intitulé Un peu de vie dans la mienne[3], puis en 2013 de La Tête haute[4].

Elle a été commissaire de l'exposition qui s'est tenue sur Jean Genet au Mucem[5] en 2016.

En janvier 2018, elle publie aux éditions Stock un roman intitulé La Désertion[6] et en mai 2018, un récit, Apparitions de Jean Genet[7] (Les Impressions Nouvelles).

En novembre 2019, elle obtient le Prix Femina essai pour son livre Giono, furioso[8].

Elle est commissaire de l'exposition Giono qui se tient au Mucem jusqu'en février 2020.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lambert, Emmanuelle, « Jean Genet : le travail du texte théâtral », http://www.theses.fr/,‎ (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2017)
  2. « Affaires sensibles, “Le Nouveau roman, récit d'une image” », sur franceinter.fr,
  3. Sophie Nauleau, Ca rime à quoi, France culture, 13 novembre 2011, https://www.franceculture.fr/emissions/ca-rime-quoi/emmanuelle-lambert
  4. Patrick Kéchichian, « Mémoire de femmes », La Croix,‎ (lire en ligne)
  5. Clément Ghys, « "L'échappée belle", souvenirs de Genet », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. « Entretien avec Sylvie Tanette », sur rts.ch,
  7. Jacques Dubois, « Jean Genet, voix des inaudibles : Apparitions de Jean Genet d’Emmanuelle Lambert », sur DIACRITIK, (consulté le 31 mai 2019)
  8. Grégoire Leménager et Élisabeth Philippe, « Le prix Femina 2019 récompense Sylvain Prudhomme, Manuel Vilas, Edna O’Brien et Emmanuelle Lambert. », sur BibliObs, (consulté le 5 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]