Emmanuelle Huynh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuelle Huynh
Description de cette image, également commentée ci-après
Emmanuelle Huynh interprétant Solo Adaptations en 2008.

Naissance (58 ans)
Châteauroux (France)
Activité principale Chorégraphe, danseuse
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité CNDC d'Angers (2004-2012)
Années d'activité Depuis 1986
Formation École Mudra

Œuvres principales

Mùa
Tout contre
Le Grand Dehors

Emmanuelle Huynh, née le à Châteauroux en France, est une danseuse et chorégraphe française de danse contemporaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Huynh est la fille aînée d'un père vietnamien et d'une mère berrichonne[1]. Elle fait ses études secondaires à Châteauroux dans l'institution catholique Sainte-Solange, puis des études de philosophie jusqu'au DEA[2]. Elle suit en parallèle des cours de danse, notamment de 1984 à 1986 à l'école Mudra fondée par Maurice Béjart, puis est engagée comme interprète dans les projets d'Hervé Robbe et d'Odile Duboc[1]. Elle collabore également à cette époque à la revue Nouvelles de danse et en 1992 débute une série d'entretiens sur la danse avec Trisha Brown. En 1994, elle est bénéficiaire d'une bourse d'étude Villa Médicis hors-les-murs, lui permettant de développer un projet chorégraphique au Viêt Nam, pays de ses origines paternelles, qui donnera naissance à sa première pièce Mùa[1]. Emmanuelle Huynh collabore dès lors avec de nombreux artistes, sortant notamment du pur champ de la danse en allant vers la performance.

De 2004 à 2012, Emmanuelle Huynh est directrice du Centre national de danse contemporaine (CNDC) d'Angers résidant depuis 2007[3] dans les locaux du Quai[2]. Elle y met en œuvre son projet pour ce centre chorégraphique national qui est aussi la seule école nationale exclusivement dévolue à la danse contemporaine[3]. Elle accompagne ainsi des artistes émergents, notamment à travers le festival « Schools », qui consiste en des rencontres internationales des écoles de danse, dont la première édition a eu lieu à Angers en . En 2013, lui succède à la tête de l'institution, après quelques tensions[4], Robert Swinston ancien directeur de la compagnie de Merce Cunningham[5].

Elle est artiste associée au Théâtre de Nîmes depuis 2018[6].

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Rosita Boisseau, Panorama de la danse contemporaine. 90 chorégraphes, Éditions Textuel, Paris, 2006 (ISBN 2-84597-188-5), pp. 264-265.
  2. a et b Jérôme Blin, « Emmanuelle Huynh, au commencement était le geste », La Croix, 10 décembre 2010.
  3. a et b Centre national de danse contemporaine, sur le site du Quai.
  4. Marie-Christine Vernay, « Emmanuelle Huynh, attention Angers », Libération, 10 juin 2012.
  5. Yves Boiteau, « CNDC : "un pas de deux France-Amérique" », Angers Mag, 5 janvier 2013.
  6. a et b Arnaud Laporte, « Emmanuelle Huynh : "Danser c'est aussi philosopher" », France Culture,

Liens externes[modifier | modifier le code]