Emmanuelle Bayamack-Tam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuelle Bayamack-Tam
Emmanuelle Bayamack-Tam (2018).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Emmanuelle GarinoVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Rebecca LighieriVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
Distinctions

Emmanuelle Bayamack-Tam, née Garino le à Marseille, est une écrivaine française[1]. Elle écrit également sous le pseudonyme de Rebecca Lighieri.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Garino, fille de Francis et Christiane Garino[2], naît et grandit à Marseille. Elle est titulaire de l'agrégation de lettres modernes.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Elle a animé, avec l'association Autres et Pareils dont elle est une membre fondatrice, les éditions Contre-Pieds, dont l'activité a pris fin en 2017[3].

En 2018, son roman Arcadie[4], sélectionné pour plusieurs prix[5], est lauréat du prix du Livre Inter[6].

En 2020, sa pièce À l'abordage !, mise en scène par Clément Poirée, est jouée au Théâtre de la Tempête.

En 2022, elle co-écrit le scénario du film d'Émilie Aussel L'Été l’éternité, sélectionné au festival de Locarno.

La même année, son livre La Treizième Heure est lauréat du prix Médicis[7].

Elle écrit également des romans noirs sous le pseudonyme de Rebecca Lighieri[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a adopté pour nom de plume « Bayamack-Tam », patronyme de son premier mari, avec qui elle a eu deux filles.

Elle est la compagne de Djamel Arrouche, l'un des leaders de La France insoumise à Villejuif, notamment candidat à l'élection législative de 2017 dans le Val-de-Marne[9] et suppléant en 2022 de la députée Sophie Taillé-Polian.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Sous le pseudonyme de Rebecca Lighieri[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Ouest-France 2013 pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence
  • Prix Alexandre-Vialatte 2013 pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence
  • Prix du Livre Inter 2019 pour Arcadie
  • Prix littéraire des lycéens des Pays de la Loire 2022 pour Il est des Hommes qui se perdront toujours
  • Prix Médicis 2022 pour La Treizième Heure

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Lançon, « Emma Bayamack-Tam, 30 ans, publie son premier roman.S'y mêle Afrique,trahison et sensualité. », sur liberation.fr, (consulté le ).
  2. Voir sur pressreader.com.
  3. Voir sur autresetpareils.free.fr.
  4. a et b Nathalie Crom, « On aime passionnément Arcadie de Emmanuelle Bayamack-Tam », sur telerama.fr, (consulté en ).
  5. Sélections :
    Prix littéraire du Monde 2018 ; « La sélection du prix littéraire du Monde 2018 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    Prix du roman Fnac 2018 ; « Sélection des 32 romans en lice pour le prix du roman FNAC 2018 », ActuaLitté,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    Prix Femina 2018 ; « Le Femina dévoile ses premières sélections 2018 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2018 ; Mathieu Maroudin, « Découvrez la sélection du Prix du Roman des étudiants France Culture - Télérama 2018 ! », sur franceculture.fr, (consulté le ).
  6. Prix du Livre Inter pour Arcadie.
  7. « Emmanuelle Bayamack-Tam, prix Médicis 2022 pour "la Treizième Heure" », sur Libération, (consulté le ).
  8. « Emmanuelle Bayamack-Tam : Tous mes livres ont été écrits ici », Var-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. L'Avenir à Villejuif, 15 juin 2017.
  10. Karine Motch, « Pauvres morts - Emmanuelle Bayamack-Tam », sur Le Matricule des Anges, n° 30, (consulté le ).
  11. Marta Krol, « Une fille du feu », sur Le Matricule des Anges, n° 96, (consulté le ).
  12. Gilles Chenaille, « La Princesse de de Emmanuelle Bayamack-Tam », sur Marie Claire (consulté le ).
  13. « Arcadie d'Emmanuelle Bayamack-Tam remporte le Prix du Livre Inter », sur France Inter, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Olivier Domerg, autre membre fondateur de l’association Autres et Pareils

Liens externes[modifier | modifier le code]