Emmanuel de Saxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel de Saxe

Succession

Prétendant au trône de Saxe


(43 ans 11 mois et 14 jours)

Nom revendiqué « Emmanuel Ier »
Prédécesseur Frédéric-Christian
Biographie
Titulature « Roi de Saxe »
Naissance
Ratisbonne (Allemagne)
Décès (à 86 ans)
La Tour-de-Peilz, Vaud (Suisse)
Sépulture Karrösten (Autriche)
Père Frédéric-Christian de Saxe
Mère Élisabeth de Tour et Taxis
Conjoints Anastasia d'Anhalt-Dessau
Religion Catholicisme romain
Description de l'image Armoiries_Saxe.svg.
Description de l'image Coat_of_arms_of_Wettin_House_Albert_Line.png.

Marie-Emmanuel de Saxe, né le à Ratisbonne et mort le [1] à La Tour-de-Peilz, est margrave de Misnie et chef de la maison royale de Saxe de 1968 à sa mort. Il appartient à la sixième branche de la maison de Wettin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Frédéric-Christian de Saxe et d'Élisabeth de Tour et Taxis, Emmanuel de Saxe voit le jour au château de Prüfening à Ratisbonne.

Lors de la Seconde Guerre mondiale Emmanuel de Saxe, alors adolescent et étudiant, est arrêté et incarcéré par les nazis. Il échappe à la peine de mort en 1945, avant d'être libéré après la fin de la guerre. Il s'installe en Suisse où il exerce la profession de banquier, tout en poursuivant une carrière d'artiste peintre[2].

Mort en 2012 à La Tour-de-Peilz, en Suisse, il est inhumé auprès de ses parents, à côté de la chapelle royale de Brennbichl, sur la commune de Karrösten, en Autriche.

Mariage[modifier | modifier le code]

Le , il épouse Anastasia d'Anhalt-Dessau, à Vevey, en Suisse. Le couple n'a pas d'enfants.

Succession[modifier | modifier le code]

Marie-Emmanuel, chef de la maison royale de Saxe, dépourvu de progéniture adopte son neveu Jean-Albert de Saxe-Cobourg et Gotha (fils de sa sœur Mathilde) et en fait son héritier[3], mais en 1987 le jeune homme meurt accidentellement d'une chute en montagne. En 1999, le margrave décide que son héritier sera son autre neveu Alejandro Afif, né en 1954, fils aîné de sa sœur Anna et de Roberto Afif. Il porte depuis le nom d'Alexandre de Saxe-Gessaphe, prince de Saxe[4].

Pourtant à sa mort en 2012, son frère Albert-Joseph revendique la succession à la tête de la Maison de Saxe, malgré son mariage morganatique. Il disparaît cependant deux mois plus tard. Depuis, la succession est contestée entre Alexandre de Saxe-Gessaphe et son cousin Ruediger de Saxe, descendant en ligne directe agnatique, mais issu d'un mariage morganatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Maria Emanuel Markgraf von Meissen im Alter von 86 Jahren verstorben » Dresden Fernsehen, 24 juillet 2012
  2. (en) Hugh Montgomery-Massingberd, Burke's Royal Families of the World, vol.1: Europe & Latin America, p.171
  3. Jiri Louda et Michael Maclagan dans leur ouvrage (page 205, voir Bibliographie) précisent que c'est son neveu Jean-Albert de Saxe-Cobourg et Gotha qui a été adopté. D'autre part, le GHdA (page 205, voir Bibliographie) signale l'existence de Johannes Albert Leopold Friedrich Christian (1969-1987), fils d'un Saxe-Cobourg et Gotha (né en 1931) et de la princesse Mathilde de Saxe (née en 1936) elle-même fille de Frédéric-Christian de Saxe.
  4. Généalogie de la famille royale de Saxe sur le site GenRoy.free.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • GHdA XIV, Genealogisches Handbuch des Adels, Fürstliche Häuser Band XIV, 1991, 616 pages, ISSN 0435-2408 ISBN 3-7980-0700-4 : « Haus Sachsen », pages 175-191
  • Jiri Louda et Michael Maclagan Les dynasties d'Europe, Bordas 1995, ISBN 2-04-027115-5, page 205
  • Michel Huberty, Alain Giraud, F. et B. Magdelaine, L'Allemagne dynastique, tome I : Hesse - Reuss - Saxe, 589 pages, chez Alain Giraud, 1976, ISBN 2-901138-01-2

Lien externe[modifier | modifier le code]