Emmanuel Timoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Timoni
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Fils du drogman d'Angleterre à Constantinople Demetrio de Domenico Timoni, Emmanuel Timoni, né en 1670 et mort en 1718, est médecin au service de l'ambassade de Grande-Bretagne à Istanbul au début du XVIIIe siècle[1]. Son nom reste attaché à la diffusion de l'inoculation de la variole en Europe. Diplômé de l'université de Padoue, membre de la Royal Society de Londres depuis 1703, le docteur Timoni publie en 1713 dans les Philosophical transactions de la Royal Society son traité sur l'inoculation[2]. Son travail est publié de nouveau l'année suivante à Leipzig. À partir de cette date, les publications sur ce sujet se multiplient, Pylarino en 1715, Leduc et Maitland en 1722...

De son épouse Catherine Dantan (ca 1698-1786), fille du chirurgien de l'ambassade de France Michel Dantan et de Francisca d'Andria, il eut deux fils Antoine (ca 1712-1792) et Michelangelo (entre 1700/15-1761/79) drogman d'Angleterre à Constantinople. Veuve, son épouse se remaria en 1733 avec Frédérich Hübsch, ministre résident de l'électeur de Saxe et du roi de Pologne à Istanbul.

Le nom de Timoni est attesté dans les anciennes colonies génoises d'Orient, à Chio dès 1521 et à Péra dès 1627.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie de Testa & Antoine Gautier, Une grande famille latine de l'Empire ottoman : les Timoni, medecins, drogmans et hommes d'église, in Drogmans et diplomates européens auprès de la Porte ottomane, éditions ISIS, Istanbul, 2003, pp. 235-255.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Rare Diseases and Orphan Drugs
  2. . En 1713, Emmanuel Timoni fait mention de femmes qui, pour se protéger de la variole, ont pris l’habitude de s’infecter légèrement en se piquant d’une aiguille imbibée de pus.