Emmanuel Reuzé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuel Reuzé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités

Emmanuel Reuzé, né le à Châtellerault, est un photographe et dessinateur de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuel Reuzé fait ses études à Rennes à l’École supérieure des beaux-arts. Il exerce d'abord comme photographe. Cependant, Reuzé fait principalement carrière dans la bande dessinée.

Ses premiers dessins professionnels paraissent dans Psikopat où il publie fréquemment des pages, seul ou avec Messina, et illustre des articles de Jean-Luc Coudray qui revisitent les héros classiques de la bande dessinée (de Gai-Luron à Alix...).

En 2002, il publie sa première bande dessinée chez Emmanuel Proust éditions : une adaptation d'Ubu roi d'Alfred Jarry. Deux autres volumes, eux totalement inventés, suivent avec les mêmes personnages. Il se réclame de la double influence de René Goscinny, pour la forme, et des humoristes du nonsens - particulièrement des Monthy Python -, pour l'esprit.

Emmanuel Reuzé continue à travailler pour Emmanuel Proust. Parallèlement à cela, il continue de collaborer au Psikopat, publie épisodiquement dans la nouvelle version de L'Écho des savanes et participe à divers collectifs à tirages confidentiels.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  1. Ubu Roi, d'après Alfred Jarry, 2002[1]
  2. Ubu Amiral, 2004
  3. Ubupolis, 2007
  • Cannibale, d'après Didier Daeninckx, édition Emmanuel Proust, coll. Atmosphères, 2009.
  • Monsieur et Madame, livre d'art en lithographie, édition Le Petit Jaunais, 2009.
  • La Vraie vie de Didier Super, avec Didier Super, Delcourt, coll. Humour de rire, 2010.
  • Gare ! La Moustache au poitrail, Vraoum, 2011.
  • Valaida Snow, scénario de Maël Rannou, bande dessinée, BDMusic, coll. « BDJazz », 2012.
  • Le Retour d'Ataï, d'après Didier Daeninckx, édition Emmanuel Proust, coll. Atmosphères, 2012.
  • Le Major et les extra-terrestres, scénario de Jean-Luc Coudray, La Cinquième Couche, coll. « Points Métal », 2013.
  • Faut pas prendre les cons pour des gens, partiellement co-scénarisé avec Nicolas Rouhaud, Fluide glacial
  1. 01, septembre 2019
  2. 02, octobre 2020

Divers[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Maltret, « Indétrônable », BoDoï, no 56,‎ , p. 18.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue Hopala no 40 : le dossier artiste invité est consacré à Reuzé, avec quatre illustrations en pages de couvertures et un cahier central. Pascal Rannou évoque le travail qui mène "De Daeninckx à Reuzé" et mène les interviews de Reuzé et de Daeninckx, de son côté Sabine Clément analyse l'album consacré à Valaida Snow.
  • Jean-Pierre Fuéri, « Tu montreras ma tête... », Casemate, no 49,‎ , p. 64.

Liens externes[modifier | modifier le code]