Emmanuel Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuel Morin
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (26 ans)
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2015-2016US Saint-Herblain
2017-2018Sojasun espoir-ACNC
Équipes professionnelles
08.2018-12.2018Cofidis (stagiaire)
2019-Cofidis

Emmanuel Morin, né le , à Machecoul (Loire-Atlantique) est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Cofidis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Débuts en BMX et passage sur route[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de cyclistes, Emmanuel Morin pratique ce sport dès l'âge de 4 ans, tout d'abord dans le BMX. Licencié au Carquefou BMX Club, il décide de stopper cette discipline en 2014 après avoir subi de nombreuses blessures, dont plusieurs traumatismes crâniens. Il prend sa première licence sur route en catégorie « pass'cyclisme » à 19 ans[1],[2].

2015-2016 : progression à l'US Saint-Herblain[modifier | modifier le code]

En 2015, il intègre la section cyclisme de l'US Saint-Herblain, club évoluant en division nationale 3. Enchaînant les succès en troisième catégorie, il s'impose également sur le championnat de Loire-Atlantique face à des coureurs de deuxième catégorie. Ces bonnes prestations lui permettent de monter en première catégorie avant juin, seulement quelques mois après ses débuts sur route[1]. À l'automne, il participe avec une délégation régionale au Tour de Côte d'Ivoire, où il se distingue en signant trois tops 10[3].

En 2016, Emmanuel Morin remporte deux courses en "toutes catégories" : le Grand Prix Leclerc de Lune et la Nocturne de la Saint-Laurent.

2017-2018 : Sojasun espoir-ACNC[modifier | modifier le code]

En 2017, il signe avec l'équipe Sojasun espoir-ACNC en division nationale 1[4],[5]. Auteur de belles performances en catégorie élite nationale, il remporte au sprint la classique vendéenne Jard-Les Herbiers[6], termine troisième de Redon-Redon et d'une étape du Circuit des plages vendéennes, septième de la Flèche de Locminé et des Boucles guégonnaises. Au mois d'août, il est sélectionné en équipe de Bretagne pour disputer le Tour de l'Avenir. Bien placé sur les arrivées massives et aux sprints intermédiaires, il se classe quatrième de la première étape et deuxième du classement par points[7].

Il réalise un excellent début de saison 2018 sur le territoire breton, en s'imposant sur trois courses nationales : la Route bretonne, Manche-Atlantique et les Boucles guégonnaises[2]. Sur le circuit UCI, il prend la huitième place de la troisième étape du Tour du Loir-et-Cher, remportée par son coéquipier Tony Hurel[8]. De retour en forme au cours du mois de mai, il termine septième du Tour de la Manche, troisième du championnat de Bretagne, puis remporte le Grand Prix Leclerc de Lune, le Grand Prix du Pays Mareuillais et la quatrième étape du Tour Nivernais Morvan. Ces nouveaux succès, acquis en adoptant un comportement offensif, l'amènent à se concentrer davantage aux courses présentant un profil escarpé, qui peuvent correspondre à son profil de puncheur[9]. À compter du mois d'août, il rejoint l'équipe Cofidis en qualité de stagiaire[10]. À l'issue de ce stage, la formation nordiste lui fait signer un premier contrat professionnel[11].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière professionnelle en janvier 2019 lors des épreuves du Challenge de Majorque.

En 2020, il se classe dix-septième de la Bretagne Classic remportée par l'Australien Michael Matthews[12] et dix-huitième de la Brussels Cycling Classic[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les Grands Tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Emmanuel Morin, continuer sur la lancée », sur directmediacycling.com
  2. a et b « Emmanuel Morin, la progression fulgurante », sur ouest-france.fr,
  3. « Encore des révélations à Blain ? », sur ouest-france.fr,
  4. Frédéric Gachet, « Deux premières recrues à Sojasun espoir-ACNC », sur directvelo.com,
  5. Nicolas Mabyle, « Emmanuel Morin, du BMX à Sojasun », sur directvelo.com,
  6. Freddy Guérin, « Emmanuel Morin : « Je me disais que je n'avais peut-être pas le niveau » », sur directvelo.com,
  7. « Emmanuel Morin : J’étais aussi sur le tour de l’avenir pour apprendre et prendre de l’expérience », sur actuteamsport.wordpress.com,
  8. Antoine Pouillard, « Tour du Loir-et-Cher - Et. 3 : Les réactions », sur directvelo.com,
  9. 23 juin 2018, « Emmanuel Morin n’attend plus les sprints », sur directvelo.com,
  10. Nicolas Gachet, « Emmanuel Morin stagiaire pro », sur directvelo.com,
  11. Nicolas Gachet, « Emmanuel Morin passe pro », sur directvelo.com,
  12. « Bretagne Classic : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 25 aout 2020)
  13. Arnaud Guillaume, « Brussels Cycling Classic : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 2 septembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]