Aller au contenu

Emmanuel Mayonnade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emmanuel Mayonnade
Emmanuel Mayonnade le 2016.
Emmanuel Mayonnade le 2016.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (41 ans)
Poste entraîneur
Situation en club
Club actuel Metz Handball
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Com.
2006-2013 US Mios-Biganos
2013-12/2015 Union Mios-Biganos Bègles
depuis 12/2015 Metz Handball
02/2019-2021 Pays-Bas
Dernière mise à jour : 24 septembre 2021

Emmanuel Mayonnade, né le , est un entraîneur français de handball.

Après avoir conduit les néerlandaises au titre de Championnes du monde 2019, il est élu meilleur entraîneur mondial d'une équipe féminine pour l'année 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2006, à l'âge de 23 ans, il prend les commandes du club de US Mios-Biganos[2] après que son oncle, Dominique Mayonnade, décède brutalement. Il devient ainsi, à 23 ans le plus jeune entraineur. Il est à ce moment secondé par son père Gérard Mayonnade.

Pour sa première saison en D1, il permet au club de terminer à la 3e place, ce qui constitue le meilleur résultat du club en championnat. En 2009, il remporte le premier titre national du club avec une victoire en Coupe de France face au Metz Handball. La saison suivante, il est élu meilleur entraîneur du Championnat de France lors de la Nuit du Handball 2010. En 2011, il permet à Mios-Biganos de remporter une coupe d'Europe, la coupe Challenge (C4).

Après la fusion entre le Mios-Biganos bassin d'Arcachon et le CA Béglais en 2013, il reste à la tête de l'équipe du nouveau club de l'Union Mios-Biganos Bègles[2]. Il remporte pour la deuxième fois la coupe Challenge en 2015, en battant le club polonais du Pogon Baltica Szczecin.

Après le dépôt de bilan de l'Union Bègles Bordeaux-Mios Biganos à l'automne 2015, Emmanuel Mayonnade signe un contrat de 18 mois avec le Metz Handball, où il remplace Jérémy Roussel[3]. Dès cette première saison, il remporte le titre de champion de France avec Metz, le 20e du club, après une victoire face à Fleury en finale[4]. À titre individuel, il est élu, pour la deuxième fois, meilleur entraîneur du championnat de France pour la saison 2015-2016[5].

En décembre 2016, après un très bon début de saison, il prolonge de deux saisons son contrat avec le club lorrain, avec lequel il est alors lié jusqu'à l'été 2019[6]. La fin de saison confirme ses bons résultats avec le club de Metz qui remporte le championnat et la coupe de France, et réalise un excellent parcours européen, ne cédant qu'en quart de finale de la Ligue des champions face au futur vainqueur, Győri ETO KC. En août 2017, il est élu meilleur entraîneur du championnat au titre de la saison 2016-2017, pour la troisième fois de sa carrière[7].

En 2017-2018, il remporte son troisième titre consécutif de champion de France et il est élu, pour la troisième fois d'affilée, meilleur entraîneur de la saison[8].

En février 2019, après avoir refusé une offre du CSM Bucarest, il est nommé sélectionneur de l'équipe nationale des Pays-Bas avec comme objectif les JO de Tokyo en 2020[9]. Puis, il atteint avec Metz les demi-finales de la Ligue des champions, une première pour un club français, et remporte le championnat[10] et la coupe de France[11]. À l'issue de la saison, il est élu meilleur entraîneur du championnat de France 2018-2019[12] et meilleur entraîneur de la Ligue des champions 2019[13].

Pour sa première compétition avec les Pays-Bas, il permet à ses joueuses de remporter le Championnat du monde 2019[14] : il est ainsi le premier entraîneur français à remporter un championnat du monde de handball avec une sélection étrangère.

Consécutivement à ce titre de champion combiné au excellents résultats de Metz sur la scène nationale et internationale, il est élu meilleur entraîneur mondial d'une équipe féminine pour l'année 2019[15],[16].

Néanmoins, les résultats sont moins bons lors des compétitions suivantes avec une 6e place au Championnat d'Europe 2020 puis une élimination en quarts de finale des Jeux olympiques de Tokyo face à la France et la Fédération néerlandaise décide alors de ne pas prolonger le contrat de Mayonnade à la tête de la sélection batave[17].

À nouveau champion de France avec Metz en 2022 et 2023, il est désigné meilleur entraîneur du championnat durant ces deux saisons[18],[19].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En clubs[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
compétitions nationales

En équipes nationales[modifier | modifier le code]

avec l'équipe nationale des Pays-Bas

distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Profil Emmanuel Mayonnade », sur Site de la Ligue féminine de handball (consulté le )
  2. a et b « Emmanuel Mayonnade, passion intacte », sur Site de la Ligue féminine de handball,
  3. « News – Emmanuel Mayonnade à Metz, c’est officiel », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  4. « LFH : Metz et le nombre d'or », sur handzone.net,
  5. a et b « All-Star LFH – Les lauréates de la saison 2015-16 », sur handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  6. « News – Emmanuel Mayonnade prolonge avec Metz », sur handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  7. a et b « All-Star LFH – Handnews - L’équipe type de la saison 2016/2017 », sur handnews.fr,
  8. a et b « All-Star LFH - Le palmarès complet de la saison 2017-18 », Ligue féminine de handball, (consulté le )
  9. « Pays-Bas : Emmanuel Mayonnade (Metz) nommé sélectionneur », L'Équipe, (consulté le )
  10. « LFH : Metz arrive à l’heure », sur www.handzone.net,
  11. « CDF (F) – Finale - La cerise sur le gâteau lorrain », sur handnews.fr,
  12. a et b « #LFH #LigueButagazEnergie - Une rentrée de marque », sur ffhandball.fr, Fédération française de handball, (consulté le )
  13. a et b (en) « All-star Team gets fresh look in 2019 », sur www.ehfcl.com, Fédération européenne de handball, (consulté le )
  14. « Handball : un Français sacré champion du monde... avec les Pays-Bas », Le Parisien, (consulté le )
  15. a et b (en) « Oftedal and Landin named 2019 IHF World Player of the Year », sur Site officiel de l’IHF, IHF, (consulté le )
  16. a et b « Emmanuel Mayonnade sacré Meilleur Coach féminin 2019 », sur handnews.fr, (consulté le )
  17. « Manu Mayonnade et les Pays-Bas, c’est fini », sur Handnews.fr, (consulté le )
  18. a et b « Emmanuel Mayonnade élu meilleur entraîneur de la saison », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  19. a et b « Bruna de Paula élue meilleure joueuse de la saison 2022-23 », sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externes[modifier | modifier le code]