Emmanuel Kundé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Kundé
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : Cameroun Camerounais
Naissance (61 ans)
Lieu Ndom
Taille 1,85 m[1]
Période pro. 1987-1989
Poste Milieu défensif puis
Défenseur central
Parcours amateur
Saisons Club
1973-1975 Drapeau : Cameroun Mbankomo Club
1975-1977 Drapeau : Cameroun Tempête de Nanga-Eboko
1977-1987 Drapeau : Cameroun Canon Yaoundé
1989-1990 Drapeau : Cameroun Prévoyance Yaoundé
1990-1992 Drapeau : Cameroun Olympique Mvolyé
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1987-1988 Drapeau : France Stade lavallois 14 (0)
1988-1989 Drapeau : France Stade de Reims 32 (3)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1980-1992 Drapeau : Cameroun Cameroun 38 (6)[2],[3]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1997-1998 Drapeau : Cameroun Canon Yaoundé
1999-2000 Drapeau : Gabon US Bitam
2000 Drapeau : Cameroun PWD Bamenda
2001-2006 Drapeau : Gabon US Bitam
2006- Drapeau : Gabon US Bitam (dir technique)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 26 février 2013

Emmanuel Kundé, né le 15 juillet 1956 à Ndom, est un footballeur camerounais. Il est d'abord milieu de terrain défensif, avant de se reconvertir au poste de défenseur central[4].

Capitaine des Lions indomptables[5], il remporte avec cette équipe deux Coupe d'Afrique des nations, et participe à deux Coupe du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Emmanuel Kundé commence sa carrière au Canon Yaoundé. Avec ce club, il est champion du Cameroun à trois reprises et remporte une Coupe du Cameroun. Il atteint par ailleurs la finale de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de Coupe en 1984 (finale perdue face au club égyptien d'Al Ahly)[6].

En 1987, Emmanuel Kundé rejoint l'Europe en s'engageant avec le club français du Stade lavallois. Il joue 14 matchs en Division 1 avec ce club[2]. La saison suivante, il rejoint le Stade de Reims, équipe évoluant en Division 2. Avec le club champenois il dispute 32 matchs en championnat, marquant 3 buts[2].

Emmanuel Kundé retourne ensuite dans son pays natal. Il joue une saison en faveur du Prévoyance Yaoundé puis évolue à l'Olympique Mvolyé, club où il termine sa carrière[7].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Emmanuel Kundé participe à de nombreux tournois internationaux avec le Cameroun.

Il prend tout d'abord part à la Coupe du monde 1982 organisée en Espagne. Le Cameroun ne passe pas le premier tour de la compétition. Emmanuel Kundé dispute 3 matchs lors de ce mondial : un face au Pérou, un autre face à la Pologne et enfin une rencontre face à l'Italie[8].

Emmanuel Kundé participe ensuite à la Coupe d'Afrique des nations 1984 qui se déroule en Côte d'Ivoire. Le Cameroun remporte la compétition en battant le Nigeria 3-1 en finale. Lors de la finale, Emmanuel Kundé est sur le banc des remplaçants. Il rentre sur la pelouse à la 84e minute de jeu en remplacement de Bonaventure Djonkep[9].

Emmanuel Kundé dispute dans la foulée les Jeux olympiques de 1984 organisés à Los Angeles. Lors de cette compétition, il joue un match face à l'Irak et un autre contre le Canada[8]. Le Cameroun est éliminé dès le premier tour de la compétition.

Emmanuel Kundé participe ensuite à la Coupe d'Afrique des nations 1986 qui a lieu en Égypte. Le Cameroun termine finaliste de l'épreuve, en se faisant battre par le pays organisateur lors de l'ultime match. Emmanuel Kundé est titulaire lors de la finale remportée par l'Égypte aux Tirs au but[10].

Le Cameroun ne se qualifie pas pour la Coupe du monde 1986. On retrouve Emmanuel Kundé lors de la Coupe d'Afrique des nations 1988 au Maroc. Le Cameroun atteint une nouvelle fois la finale du tournoi. Emmanuel Kundé inscrit un pénalty permettant aux Lions indomptables de l'emporter 1-0 en finale face au Nigeria[11].

Emmanuel Kundé dispute ensuite la Coupe d'Afrique des nations 1990 organisée en Algérie. Cette fois, c'est un véritable échec : le Cameroun ne passe même pas le premier tour de la compétition. Arrive quelques mois plus tard la Coupe du monde 1990 qui se tient en Italie. Le Cameroun atteint le stade des quarts de finale, en s'inclinant après prolongation face à l'Angleterre. Lors de cette rencontre, Emmanuel Kundé inscrit un pénalty permettant au Cameroun de revenir au stade de un but partout, ce qui sera malheureusement insuffisant pour se qualifier en demi[12].

Le dernier tournoi international disputé par Kundé est la Coupe d'Afrique des nations 1992 organisée au Sénégal. Il s'agit de la cinquième CAN auquel Emmanuel Kundé prend part. Pour la première fois, la compétition réunit 12 équipes, contre 8 auparavant. Le Cameroun atteint le stade des demi-finales, en se faisant éliminer aux Tirs au but par la Côte d'Ivoire, futur vainqueur de l'épreuve[13].

Reconversion[modifier | modifier le code]

Après avoir raccroché les crampons, Emmanuel Kundé se lance dans une carrière d'entraîneur. Il dirige tout d'abord pendant deux saisons les joueurs de son club de cœur, le Canon Yaoundé. Il parvient à sauver le club de la relégation et le qualifie même pour les compétitions internationales[14].

Il devient ensuite à partir de l'année 1999 l'entraîneur du club gabonais de l'Union sportive de Bitam. Il remporte la Coupe du Gabon la 1re année[15]. En 2000, son contrat n'est pas renouvelé. Il retourne alors au Cameroun et entraîne le PWD Bamenda, club de deuxième division camerounaise. Sous son impulsion, le club monte en première division camerounaise[15].

Emmanuel Kundé est ensuite rappelé par les dirigeants de l'US Bitam. L'USB est en crise, avec trois coaches recrutés et limogés en une seule année[15]. Avec l'US Bitam, Emmanuel Kundé réalise le doublé Coupe / Championnat en 2003, une première pour le club[14]. Il participe dans la foulée à la Ligue des champions africaine, ce qui constitue également une première. En 2005, l'US Bitam est vice-champion du Gabon, et participe l'année suivante à la Coupe UNIFFAC des clubs[16].

Emmanuel Kundé devient ensuite directeur technique du club gabonais. Dans la foulée, l'équipe du nord du Gabon réalise un nouveau doublé Coupe / Championnat en 2010, et réussit la performance d'atteindre les seizièmes de finales de la Ligue des champions africaine en 2011[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

En Équipe du Cameroun[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche d'Emmanuel Kundé sur soccerdatabase.eu
  2. a, b et c Fiche d'Emmanuel Kundé sur footballdatabase.eu
  3. Ce décompte ne tient pas compte des matchs amicaux, à l'exception d'une rencontre amicale de prestige face à l'Angleterre en 1991, ni des matchs de qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations. Son nombre de matchs joués en sélection doit donc probablement être bien plus élevé.
  4. Biographie d'Emmanuel Kundé sur afterfoot.fr
  5. a et b Emmanuel Kundé : Je vais prendre ma retraite au Gabon, article sur camfoot.com
  6. Résultats de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe 1984 sur rsssf.com
  7. Fiche d'Emmanuel Kundé sur national-football-teams.com
  8. a et b Fiche d'Emmanuel Kundé sur FIFA.com
  9. Feuille du match Cameroun - Nigeria sur footballdatabase.eu
  10. Feuille du match Égypte - Cameroun sur footballdatabase.eu
  11. Feuille du match Cameroun - Nigeria sur footballdatabase.eu
  12. Feuille du match Angleterre - Cameroun sur FIFA.com
  13. Feuille du match Cameroun - Côte d'Ivoire sur footballdatabase.eu
  14. a et b Exploit : Le doublé de Kundé au Gabon, article sur africatime.com
  15. a, b et c Emmanuel Kundé fait le bonheur du club gabonais de l'USB, article sur panapress.com
  16. Emmanuel Kunde : "Ça ne m’a pas frôlé l’esprit d’entraîner les Lions indomptables", article sur camfoot.com