Emmanuel Jouanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Jouanne
Alias
Naissance 1960
Caen, Drapeau de la France France
Décès
Activité principale
Distinctions
Prix Rosny aîné 1982 et 1984
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Damiers imaginaires
  • Ici-bas
  • Tuez un salaud !

Emmanuel Jouanne, né en 1960 à Caen et mort le d'un accident diabétique, est un auteur de science-fiction français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'Université de Caen, il se tourne vers l'écriture et envoie ses textes à la revue Minuit des éditions de Minuit. Il publie de nombreuses nouvelles à partir de 1979 dans les revues Fiction, Univers, Garichankar, SF & Quotidien, ou des anthologies de Richard Comballot.

En 1982, paraît son premier roman édité dans la collection « Présence du futur » chez Denoël, Damiers imaginaires. Il remporte le Prix Rosny aîné. Suit en 1983 un roman dans la collection « Ailleurs et Demain » chez Robert Laffont, Nuage, qui reçoit le prix Galaxie en 1988. Ici-bas, en 1984, reçoit à nouveau le Prix Rosny aîné. Il commence à traduire des auteurs anglo-saxons comme Philip K. Dick, Raphaël Aloysius Lafferty ou Jack Womack.

Par ses prises de position tant théoriques qu'esthétiques, Emmanuel Jouanne a été l'un des principaux auteurs qualifiés à l'époque de « néo-formalistes » ou, de manière plus péjorative, « littératurants », pour qui le travail sur la forme allait de pair avec des recherches surréalisantes plutôt que science-fictives, et à qui la collection Présence du futur a offert une vitrine médiatique.

Il fonde en 1986 le groupe Limite, un groupe de jeunes auteurs composé de Jacques Barbéri, Francis Berthelot, Lionel Évrard, Emmanuel Jouanne, Frédéric Serva, Jean-Pierre Vernay, et Antoine Volodine. Ils font paraître un recueil de nouvelles intitulé Malgré le monde, dans lequel aucun des textes n'est signé. Limite renaît de ses cendres fin 2006.

Il entame également une série policière anarchiste avec Yves Frémion, Soviet, à partir de 1986, dont ils signent le premier volume (Tuez un salaud) sous le pseudonyme collectif Colonel Durruti. Il commence aussi un cycle de science-fiction, « Terre », dont seules les phases un et deux sont sorties, Le Rêveur de chats (1988) et La Trajectoire de la taupe (1989). Il publie en 1999 un roman de jeunesse, L'Inconnu de la ruelle, sur un sans domicile fixe.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Damiers imaginaires
  • 1983 : Nuage
  • 1984 : Ici-bas
  • 1985 : Dites-le avec des mots, avec Jean-Pierre Vernay, nouvelles
  • 1987 : Cruautés, nouvelles
  • 1987 : C'est la danse des connards, avec Yves Frémion
  • 1987 : deux nouvelles dans Malgré le monde, du collectif Limite
  • 1988 : L'Âge de fer
  • 1988 : Rêve de chair, avec Jacques Barbéri
  • 1988 : Le Rêveur de chats
  • 1989 : La Trajectoire de la taupe
  • 1991 : Donald Westlake (trad. Emmanuel Jouanne), Anarchaos, Paris, Denoël (ISBN 978-2207305256).
  • 1995 : L'Hiver, aller et retour
  • 1998 : Kalachnikov, 1998.
  • 1999 : L'inconnu de la ruelle, Paris, Hachette jeunesse (ISBN 978-2012000391).

Colonel Durruti[modifier | modifier le code]

(Colonel Durruti est le pseudonyme collectif d’Yves Frémion et Emmanuel Jouanne)

  • Tuez un salaud !, Le Soviet, Tome 1, Fleuve noir, 1985, réédition Série noire no 2469, 1997, réédition Goater Noir, no 5, 2014
  • Le Rat Débile et les Rats Méchants, Fleuve noir collection Spécial-Police no 2034, 1986, réédition Goater Noir no 8, 2015
  • C'est la danse des connards, Fleuve noir collection Spécial-Police no 2050, 1987 ; réédition Goater Noir, no 10, 2015
  • Berlin l'Enchanteur, Série noire no 2470, 1997, réédition Goater Noir no 12, 2016
  • Le Soviet au Congo, Goater Noir no 15, 2016[1]

À lire[modifier | modifier le code]

  • « Dossier Emmanuel Jouanne », Bifrost no 43, 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]