Emmanuel Debarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuel Debarre
Emmanuel Debarre.jpg
Emmanuel Debarre en 2011.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Emmanuel Roger Jean DebarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Œuvres principales
Statue de Jacques Tati Monsieur Hulot à Saint Marc sur Mer, France,
Colonnes drapées en marbre noir fin de Belgique,
Colonnes drapées en Altuglas taillé,
Sculptures en granit bleu du Brésil, azul-bahia

Emmanuel Debarre est un sculpteur français né le aux Sables-d’Olonne[1] et mort le à La Roche-sur-Yon[2].

Il est reconnu entre autres pour son art abstrait[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1965, sa rencontre avec Alberto Giacometti est déterminante, elle confirme son désir de consacrer sa vie à la sculpture et au dessin. après quelques études de mathématiques au lycée Clemenceau à Nantes, il s’installe à Nice et prépare ses premières études sur les couleurs primaires. Debarre rencontre Max Ernst à la galerie Alphonse Chave à Vence. De retour à Paris en 1973 il commence une série de monochromes bleus qui seront exposés en février 1974 au musée de l’Abbaye Sainte Croix des Sables d’Olonne. Là, il y rencontre le sculpteur italien Antonino Virduzzo qui l’invite à venir travailler dans un de ses ateliers à Rome.

Les six ans qui suivirent lui font découvrir l’art baroque et ses très nombreux drapés. De retour à Paris, il commence un long travail sur des sculptures en marbre noir de Belgique puis en granit bleu du Brésil, l’azul bahia. Ses travaux continueront ensuite sur un matériau contemporain, l’altuglas[4]. Le noir, le bleu et la transparence seront toujours la base de son travail.

Sculptures permanentes[modifier | modifier le code]

Emmanuel Debarre a érigé la statue de bronze sur le lieu du tournage du film « Les Vacances de monsieur Hulot » à Saint-Marc-sur-Mer[5],[6],[7], commune de Saint-Nazaire.

  • 1987 : Répons, sculpture en labrador, hauteur 3 mètres, port de Larvik (Norvège)
  • 1989 : Répons, sculpture monumentale, hauteur 6 mètres 20, en labrador de Norvège,
  • Faculté des lettres et bibliothèque universitaire d'Angers (France)

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Musée de l’Abbaye sainte Croix – les Sables d’Olonne (textes de Claude Fournet, Henry-Claude Cousseau, René Giraudet, Remiggio Dalla-Valle, Samuel Trampsoup, Wystan Hugh Auden)
  • 1976 : Abbaye Saint-Germain d’Auxerre (textes de Claude Fournet, Samuel Trampsoup)
  • 1978 : Galerie le Compostelle Lille (textes de Pierre Chaigneau)
  • 1979 : Centre culturel de Montbéliard (texte de Paul-Louis Rossi)[8]
  • 1980 : Centre culturel français de Rome (textes de Luciano Marciano, Pierre Chaigneau)
  • 1982 : Columbia University New York
  • 1985 : Foyer européen des Beaux Arts, Grand Duché du Luxembourg (texte de Gilbert Erouart)
  • 1987 : Symposium de Larvik,Norvège (film de Christine Römm)
  • 1988 : rétrospective Alpha du Lion, Paris (texte de Jean-Claude Montel film, Cœur de pierre de Aïna Walle)
  • 2000 : installation de son atelier dans un polder du nord Vendée
  • 2005 : la Joconde de Milo, groupe en marbre noir fin de Belgique (Stabat Mater, textes de Vincent Planet et Anne Portugal)
  • 2010 : rétrospective – Chapelle des Jésuites, Nantes (film Nantes 7)
  • 2014 : 45 ans de création. Exposition palais des congrès, Odyssea, Saint Jean de Monts 85160 France

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie - Emmanuel Debarre », sur www.lentrepot.fr (consulté le 2 juin 2013)
  2. « Saint-Nazaire. Le père de la statue de Monsieur Hulot à Saint-Marc est décédé », Presse Océan / Ouest france,‎ (lire en ligne, consulté le 29 février 2020)
  3. (en) Nicola Barranger, « Travel: Where M Hulot lost his head », sur The Independent (consulté le 2 juin 2013)
  4. « Exemple de travail sur Altuglas .. d'Emmanuel Debarre .. » (consulté le 2 juin 2013)
  5. « Tourisme & patrimoine - Saint Nazaire », sur www.saint-nazaire-tourisme.com (consulté le 2 juin 2013)
  6. (en) Lizzy Davies, « In search of Monsieur Hulot's holiday », sur the Guardian, (consulté le 2 juin 2013)
  7. « Jacques Tati, le funambule du cinéma : jour de fête pour les enfants - Saint-Nazaire », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 2 juin 2013)
  8. « Centre Pompidou Virtuel - Emmanuel Debarre » (consulté le 2 juin 2013)
  9. « colonne drapée ‹ Image : exemple de sculpture » (consulté le 2 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]