Emmanuel Cauchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cauchy.
Emmanuel Cauchy
Emmanuel CAUCHY Médecin et Guide de Montagne.jpg

Emmanuel Cauchy en juin 2012.

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités

Emmanuel Cauchy, né le au Petit-Quevilly (Seine-Maritime) et mort le à Chamonix-Mont-Blanc (Haute-Savoie)[1], est un médecin urgentiste français spécialisé en médecine de montagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuel Cauchy est né le 21 février 1960 au Petit-Quevilly[2].

La médecine de montagne[modifier | modifier le code]

Médecin urgentiste, Emmanuel Cauchy est aussi connu pour son activité dans l'alpinisme, il est d’ailleurs guide de haute montagne. Il est également spécialiste du secours en montagne et des pathologies du froid. Son intérêt pour la médecine de montagne lui a valu le surnom de Docteur Vertical, pseudo avec lequel il a signé de nombreuses chroniques pour le magazine d’escalade Vertical.
Il est également un des membres fondateurs de l'institut de formation et de recherche en médecine de montagne (IFREMMONT) et le créateur de la société de télémédecine en montagne ALTIDOC.
Il a également consacré sa vie à faire progresser le traitement de la gelure, publiant dans le New England Journal of Medicine le premier traitement curatif par iloprost qui fait actuellement référence ce qui lui a valu de recevoir, en 2017[3], le Research Award de la Wilderness Medical Society. Il est fondateur de la centrale d'appel pour les montagnards SOS-MAM et du registre international des gelures SOS-GELURE.

Le 2 avril 2018, Emmanuel Cauchy est emporté et meurt dans une avalanche alors qu’il évolue dans le massif des Aiguilles Rouges à Chamonix avec un groupe de randonneurs à ski[4].

Expéditions[modifier | modifier le code]

Emmanuel Cauchy a également participé à de nombreuses expéditions à la fois sportives et scientifiques. Elles ont été l’occasion de signer de nombreuses ascensions et expéditions et de tester de nouvelles techniques de secours en montagne : l'ascension du sommet Sud de l'Everest sans oxygène en 1991, l'ascension simulée de l'Everest dans le caisson hypobare de la COMEX en 1997, la première traversée intégrale du Mont Ross aux Îles Kerguelen avec l'alpiniste Lionel Daudet en 2006 et la première traversée intégrale longitudinale de la Géorgie du Sud avec la navigatrice Isabelle Autissier en 2007.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chamonix : la personne décédée dans l'avalanche est le Dr Emmanuel Cauchy », sur ledauphine.com, (consulté le 2 avril 2018).
  2. AFP, « Emmanuel Cauchy, urgentiste et guide de haute montagne, tué dans une avalanche », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 3 avril 2018).
  3. Emmanuel Cauchy, Benoit Cheguillaume et Eric Chetaille, « A Controlled Trial of a Prostacyclin and rt-PA in the Treatment of Severe Frostbite », New England Journal of Medicine, vol. 364, no 2,‎ , p. 189–190 (ISSN 0028-4793, PMID 21226604, DOI 10.1056/NEJMc1000538, lire en ligne)
  4. « L’urgentiste et guide de haute montagne Emmanuel Cauchy tué dans une avalanche à Chamonix », sur Le Monde.fr, (consulté le 2 avril 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]