Emile de Antonio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emile de Antonio
Naissance
Scranton (Pennsylvanie)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 70 ans)
New York
Profession Réalisateur
Films notables Vietnam, année du Cochon
In the King of Prussia

Emile Francisco de Antonio, né à Scranton (Pennsylvanie) le et mort à New York le , est un réalisateur et producteur américain de films documentaires décrivant généralement des événements des années 1960 à 1980, tant politiques que sociaux, ainsi que la contre-culture. Il a été décrit par les érudits et critiques comme étant « ... le cinéaste politique le plus important des États-Unis pendant la guerre froide ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Emile de Antonio est né en 1919 dans la ville minière de Scranton, en Pennsylvanie. Son père, Emilio de Antonio, est un immigrant italien qui a transmis à son fils son amour pour la philosophie, la littérature classique, l'histoire et les arts. Si Emile de Antonio étudie à l'université Harvard aux côtés du futur président John F. Kennedy, il fréquente également la classe ouvrière, exerçant plusieurs petits métiers comme colporteur ou capitaine d'une barge de rivière.

Après avoir servi dans l'armée en tant que pilote de bombardier pendant la Seconde Guerre mondiale, Emile de Antonio retourne aux États-Unis où il fréquente des artistes pop comme Jasper Johns, Robert Rauschenberg et Andy Warhol, duquel il apparaît dans son film Drunk (1964).

En 1959, de Antonio fonde G-String Productions afin de distribuer le film Beat Generation Pull My Daisy et c'est alors qu'il découvre le cinéma. Son premier film, Point of Order! (1964), est un film de compilation (en) couvrant Joseph McCarthy et les audiences Armée-McCarthy (en). En 1968, il signe l'engagement Writers and Editors War Tax Protest, s'engageant à refuser le paiement des impôts en signe de protestation contre la guerre du Vietnam.

En 1966, il réalise Rush to Judgment, un film sur l'assassinat de Kennedy qui est une réfutation de la commission Warren.

De Antonio signe de nombreux films à caractère politique qui suscitent d'importantes controverses et est aussi connu pour son alignement sur la pensée marxiste. Ses films critiquent divers aspects de la culture ou de la politique américaine et l'ensemble reflète un certain degré de dissension politique.

Emile de Antonio meurt d'une crise cardiaque à son domicile new-yorkais à Lower East Side (Manhattan).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruce Jackson (éditeur), Emile de Antonio in Buffalo, Buffalo, N.Y. : Center for Studies in American Culture, 2003 (ISBN 0931627052)
  • Douglas Kellner (éditeur), Emile de Antonio: A Reader, Minneapolis : University of Minnesota Press, 2000 (ISBN 0816633649)
  • Randolph Lewis, Emile de Antonio: Radical Filmmaker in Cold War America, Madison : University of Wisconsin Press, 2000 (ISBN 0299169103)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charge and Countercharge sur cinemaguild.com
  2. Présenté hors compétition.

Liens externes[modifier | modifier le code]