Émile Plantamour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Emile Plantamour)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Plantamour
Naissance
Genève (République de Genève)
Décès
Genève (Suisse)
Nationalité Drapeau : Suisse suisse
Domaines Astronomie
Institutions Académie de Genève et université de Genève
Renommé pour Quatrième directeur de l'Observatoire de Genève (1839-1882)

Émile Plantamour, né le à Genève et mort le à Genève, est un astronome suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François-Théodore Plantamour, directeur de l'hòpital de Genève.

Après avoir étudié l'astronomie avec Jean-Alfred Gautier, il a travaillé avec Arago à Paris, Humboldt et Encke à Berlin, Bessel à Königsberg et Gauss à Göttingen.

Il fut le quatrième directeur de l'Observatoire de Genève de 1839 à 1882, tout en étant professeur honoraire (sans traitement) d'astronomie à l'Académie de Genève (1839-1848). Il devint ensuite professeur d'astronomie et de géographie physique à l'Académie de Genève, puis resta en poste après la transformation de l'Académie en l'Université de Genève (1873) jusqu'à sa mort en 1882.

Il a été trois fois recteur de l'Académie, et a présidé la célébration du troisième centenaire de l'institution. Sous sa direction, l'Observatoire fit construire un bâtiment pour les observations magnétiques, fit agrandir le bâtiment principal en 1878, et établit une nouvelle « tour » pour un nouvel équatorial en 1880.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses travaux scientifiques portent sur l'astronomie (notamment l'étude des comètes), la météorologie, la chronométrie, la géodésie (notamment l'introduction de la télégraphie pour le mesure des différences de longitude) et le magnétisme. Il s'est également occupé de limnologie et de nivellements barométriques. Il créa en 1872 un concours de réglages des chronomètres.

Références[modifier | modifier le code]

Raoul Gautier & Georges Tiercy, L'observatoire de Genève, 1772-1830-1930, Genève, 1930.