Emil Mörsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emil Mörsch
ETH-BIB-Mörsch, Emil (1872-1950)-Portrait-Portr 10815.tif (cropped).jpg
Fonctions
directeur technique Wayss & Freytag
professeur de statique à l'École polytechnique fédérale de Zurich
professeur de statique à la Technische Hochschule de Stuttgart
Biographie
Naissance
Décès
(à 78 ans)
Stuttgart-Weilimdorf
Nationalité
Formation
Technische Hochschule de Stuttgart
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Bâtiment travaux publics

Emil Mörsch est un ingénieur allemand, enseignant universitaire et chercheur dans le domaine de la construction, né à Reutlingen le , et mort à Stuttgart-Weilimdorf le (à 78 ans).

Ces recherches ont durablement influencé la normalisation allemande des constructions en béton armé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1890 et 1894, Emil Mörsch a étudié le génie civil à la Technische Hochschule de Stuttgart[1], puis a travaillé au service des routes et des ouvrages hydrauliques du Wurtemberg. En 1899, il est devenu architecte du gouvernement. Il a alors été employé au bureau d'études des ponts des Chemins de fer wurtembourgeois. En 1901 il entre comme ingénieur en chef au bureau d'études de l'entreprise Wayss & Freytag AG, à Neustadt an der Haardt.

En 1902, il rédige livre publié par Wayss & Freytag, Der Betoneisenbau, seine Anwendung und Theorie ("La structure en béton armé, application et théorie". Plusieurs éditions complétées vont suivre sous le titre Der Eisenbetonbau: Seine Theorie und Anwendung, en 1905 et 1907, la troisième est traduite en anglais en 1909. Cet ouvrage est considéré comme un ouvrage de référence sur l'analyse théorique du béton armé en langue allemande par les explications qu'il donne du fonctionnement d'une poutre en béton armé ainsi que par les nombreuses abaques permettant de dimensionner un élément de structure de béton armé. En France, son nom reste attaché au treillis de Mörsch permettant d'expliquer le fonctionnement des poutres en béton armé vis-à-vis de l'effort tranchant et de déterminer les armatures nécessaires.

Il a été un des principaux rédacteurs du premier règlement du béton armé en Prusse publié en 1904 par la Commission allemande du béton armé.

Deux ans plus tard, il a accepté un poste de professeur de statique et de construction des ponts et des édifices en fer à l'École polytechnique fédérale de Zurich. En 1905, il est nommé membre du conseil consultatif de l'Association allemande du béton.

En 1907, il est devenu un membre du Comité allemand pour le béton armé (rebaptisé Comité allemand pour le béton armé, en 1941).

En 1908, Emil Mörsch est de nouveau employé par Wayss & Freytag, comme directeur technique et administrateur. Il publie la 4e édition de son livre sur les structures en béton armé en 1912.

Emil Mörsch accepte, en 1916, le poste de professeur de statique des structures en béton armé et des ponts en arc à la Technische Hochschule de Stuttgart.

Il a continué à faire évoluer son livre sur les structures en béton armé en publiant la 5e édition, en 1922, et la 6e édition en 1933. En même temps, Emil Mörsch est resté étroitement liée à l'entreprise Wayss & Freytag AG en tant que conseiller technique.

Il publie en 1943 le premier livre en langue allemande sur le béton précontraint sous le titre Der Spannbetonträger - Seine Herstellung, Berechnung und Anwendung.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Der Eisenbetonbau: Seine Theorie und Anwendung, Konrad Witter, Stuttgart, 1906 (lire en ligne)
  • Concrete-steel construction, The Engineering News Publishing Company, New York, 1909 (lire en ligne)
  • Le Béton armé, étude théorique et pratique, Béranger, 1909
  • Der Spannbetonträger - Seine Herstellung, Berechnung und Anwendung, Konrad Witter, Stuttgart, 1943
  • Statik der Gewölbe und Rahmen, volume 1, Konrad Wittwer, 1947
  • Der durchlaufende Träger: Statische Berechnung des durchlaufenden Trägers mit konstantem veränderlichem Trägheitsmoment, frei aufliegend und mit elastisch eingespannten Stützen, sowie der Stockwerkrahmen und der Silozellen, Konrad Witter, Stuttgart, 1951
  • Brucken aus Stahlbeton und Spannbeton: Entwurf und Konstruktion, volume 1, Konrad Witter, Stuttgart, 1958
  • Cálculo del hormigón armado, 1959

Ponts[modifier | modifier le code]

  • Ponts en arc à chaussée supérieure sur l'Isar, près de Grünwald, en 1903-1904 (deux arcs de 70 m d'ouverture).
  • Pont en arc à chaussée supérieure sur la Sitter, près de Teufen, en 1908 (un arc de 79 m d'ouverture).

Divers[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné à un prix décerné par la Deutscher Beton- und Bautechnik-Verein e.V. (association allemande du béton et des ouvrages) : Emil-Mörsch-Denkmünze[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Aujourd'hui, un des départements de l'université de Stuttgart.
  2. (de) Emil-Mörsch-Denkmünze

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sous la direction d'Antoine Picon, L'art de l'ingénieur constructeur, entrepreneur, inventeur, p. 318, Centre Georges Pompidou/éditions Le Moniteur, Paris, 1997 (ISBN 978-2-85850-911-9)
  • T. Jürges, Die Entwicklung der Biege-, Schub- und Verformungsbemessung im Stahlbetonbau und ihre Anwendung in der Tragwerklehre., Aix-la-Chapelle, 2000. (Elektronische Ressource der Deutschen Nationalbibliothek)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]