Emicida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emicida
Description de cette image, également commentée ci-après
Emicida en 2016.
Informations générales
Nom de naissance Leandro Roque de Oliveira
Naissance
São Paulo, Drapeau du Brésil Brésil
Activité principale Rappeur[1]
Genre musical hip-hop brésilien, hip-hop underground, jazz rap, Afrobeat, rap politique
Années actives Depuis 2006
Labels Laboratório Fantasma
Site officiel www.emicida.com

Emicida, de son vrai nom Leandro Roque de Oliveira, né le , à São Paulo, est un rappeur brésilien. Il est considéré par la presse de son pays comme l'un des meilleurs rappeurs de sa génération[2]. Son nom, Emicida, est un jeu de mots entre « MC » et du mot en portugais « homicida ». Constamment vainqueur lors de battles freestyle, ses amis considèrent Leandro comme un « meurtrier » qui « éradique » ses adversaires à coup de rîmes[3],[4]. Plus tard, le rappeur se créera un acronyme de son nom, EMICIDA (Enquanto Minha Imaginação Compuser Insanidades Domino a Arte)[4]. Il est accompagné lors de ses performances par DJ Nyack pour l'instrumental.

La première apparition du rappeur dans les médias - en dehors des battles freestyle - se fait avec le single Triunfo, accompagné d'une vidéo musicale publiée sur YouTube, qui compte plus de huit millions de vues[5]. Emicida publie sa première mixtape en mixtape de vingt-cinq pistes intituléePra quem já Mordeu um Cachorro por Comida, até que eu Cheguei Longe au label indépendant Laboratório Fantasma. En février 2010, il sort un deuxième EP, intitulé Sua Mina Ouve Meu Rep tamém. Le 15 septembre de la même année, la mixtape Emicídio est aussi publiée[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années de battle[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille pauvre, il compose et confie les ventes à un ami. Son père décède alors que Leandro est encore enfant, comme indiqué dans la chanson Ooorra...[7]. Le rappeur est connu pour ses rimes impromptues qui l'ont fait devenir l'un des MC les plus respectés. Il remporte onze fois consécutives la bataille du MC da Santa Cruz, et douze fois au Rinha dos MC[3].

Considérée comme l'une des plus grandes révélations du hip-hop underground, Emicida accumule des milliers de vues dans chaque battle postée sur YouTube et plus d'un million de vues sur MySpace. Pendant les battles freestyle, qui sont organisées dans le centre-ville de São Paulo, le rappeur s'oppose à Nocigo Shomon, qui a publié une diss song sur Emicida intitulée A rua é quem?[8]. Cependant, le 30 juin 2011, un clip de la chanson Então Toma est publiée sur sa chaîne YouTube, considérée comme une réponse à ce diss ce qu'Emicida niera.

Débuts[modifier | modifier le code]

Emicida (à gauche) avec MC Marechal.

Emicida enregistre ses premiers morceaux autour de l'année 2005[9]. En 2008, il sort son premier single, Triunfo, produit par Felipe Vassão. Il réussit à le vendre à environ sept cents exemplaires le premier mois jusqu'à sa publication sur Internet[10]. En parallèle, son clip atteint plus de 6 000 vues[5]. Au premier trimestre 2009, il sort sa première mixtape, intitulée Pra quem já Mordeu um Cachorro por Comida, até que eu Cheguei Longe..., qui comprend 25 titres enregistrés depuis le début de sa carrière[11].

Selon le magazine Revista Época, Emicida compte environ trois mille exemplaires vendus grâce aux bouche-à-oreilles, avec un prix oscillant entre 2 et 15 dollars[10]. L'artiste est nommé pour un Video Music Brazil 2009, un prix de musique brésilienne organisé par MTV, dans les catégories « meilleur groupe/artiste de hip-hop », MTV Bet et « Vidéoclip de l'année » pour Triunfo mais perd face à MV Bill, Vivendo do Ócio et Sutimmente de Skank, respectivement[12]. En 2010, Emicida publie leur deuxième single, intitulé Besouro, qui est inclus dans sa deuxième mixtape[13]. À la fin janvier de la même année, il sort l'EP Sua Mina Ouve Meu Rap Também[14].

Emicídio et premier album[modifier | modifier le code]

À la fin 2010, Emicida commence à enregistrer sa deuxième mixtape[15]. Le 13 août, il sort son troisième single 'Emicídio[16]. Il annonce ensuite la sortie de la mixtape le 15 septembre sous le titre Emicídio[17].

En 2013, il sort son album O Glorioso Retorno de Quem Nunca Esteve Aqui[18]

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

  • 2013 : O Glorioso Retorno de Quem Nunca Esteve Aqui

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Pra quem já mordeu um cachorro por comida, até que eu cheguei longe...
  • 2010 : Emicídio

EP[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Sua mina ouve Meu rep tamém
  • 2011 : Doozicabraba e a Revolução silenciosa

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Triunfo
  • 2009 : E.M.I.C.I.D.A
  • 2010 : Avua besouro
  • 2010 : Emicídio
  • 2011 : Rua Augusta'
  • 2011 : Então toma!
  • 2011 : Viva
  • 2012 : Dedo na ferida
  • 2012 : Zica, vai lá
  • 2012 : Trouble
  • 2013 : Crisântemo
  • 2013 : Hoje cedo

Clips[modifier | modifier le code]

  • Triunfo (2009)
  • Rua Augusta (2011)
  • Então toma (2011)
  • Sorrisos e lágrimas (Part. Rael da Rima) (2011)
  • Dedo na ferida (2012)
  • Zica, vai lá (2012)
  • Rinha (ja ouviu falar?) (2013)
  • Crisântemo (2013)

Bandes son[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) « Rapper Emicida e o Olodum estará no Sorteio da Copa do Mundo », sur Fora do Eixo (consulté le 15 novembre 2013).
  2. (pt) « Noite Fora do Eixo com Vandaluz e Entrevista com o Emicida estão no Curto Circuito dessa semana », sur Fora do Eixo]] (consulté le 12 août 2010).
  3. a et b (pt) « Emicida – Biografia e Músicas », sur Blog maneiro (consulté le 11 décembre 2009).
  4. a et b (pt) « Só no site: Emicida style », sur Revista Trip (consulté le 11 décembre 2009).
  5. a et b « YouTube - Emicida - Triunfo », sur www.youtube.com
  6. (pt) « Bocada Forte – Nós Trabalhamos Pelo Hip-Hop Brasileiro », sur Central Hip-Hop, (consulté le 24 août 2010)
  7. (pt) « OOORRA... – Emicida (letra e vídeo) », sur Terra (consulté le 24 août 2010)
  8. (pt) « Nocivo Shomon vs Emicida + A Rua é Quem ? (diss) », sur MurderBeats (consulté le 2 septembre 2010).
  9. (pt) « E.M.I.C.I.D.A. – O mestre do rap freestyle », sur papodehomem.com.br (consulté le 12 août 2010).
  10. a et b (pt) « Época SP - NOTÍCIAS - Rapper vende três mil CDs no boca-a-boca », sur revistaepocasp.globo.com (consulté le 11 décembre 2009)
  11. (pt) Programa do Jô, Rede Globo, 9 septembre 2010.
  12. (pt) « G1 >Música - NOTÍCIAS - Fresno sai premiado em edição sem surpresas do VMB », sur g1.globo.com
  13. (pt) « Emicida lança o single Besouro, baixe o som e veja a entrevista », sur mtv.uol.com.br
  14. (pt) « Noticiário Periférico: Emicida lança o EP - "Sua Mina Ouve meu Rap Também" », sur www.noticiario-periferico.com
  15. (pt) « G1 - ‘Eu sou o folk do rap’, diz o MC paulistano Emicida - notícias em Pop & Arte », sur g1.globo.com
  16. (pt) « EMICIDIO – Nova música do EMICIDA », sur www.rapnacional.com.br (consulté le 13 août 2010).
  17. (pt) « Emicida lança música nova: “Emicidio” [ouça] », sur noize.virgula.uol.com.br.
  18. (pt) « Emicida confirma lançamento do primeiro álbum para 2013 »
  19. « Dossier de presse du film O Menino e o Mundo (Le Garçon et le Monde) », sur Les films du préau (consulté le 14 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :