Emer de Vattel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emer de Vattel
Emer de Vattel.png
Plaques imposées sur la maison natales de Emer de Vattel.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Domaine

Emer de Vattel, né le 25 à Couvet dans le canton suisse de Neuchâtel et mort le à Neuchâtel, est un juriste, philosophe et diplomate, dont l'œuvre juridique a profondément marqué le droit international public..

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait des études de métaphysique et de théologie à Bâle et à Genève, ce fils de pasteur est nommé en 1747 conseiller privé d’Auguste III, Électeur de Saxe et deviendra ministre de cet Etat auprès de la République de Berne. Son œuvre maîtresse, fortement imprégnée de la pensée de Christian Wolff et de la morale de Leibniz, est le Droit des gens ou principes de la loi naturelle appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains (Londres, puis Leyde, 1758, in-quarto). C'est l'un des ouvrages fondateurs du droit international.

Vattel est notamment le père de la théorie de la protection diplomatique, élément essentiel des relations internationales.

La déclaration d'indépendance des États-Unis (1776) reprend la définition qu'il a donnée de la souveraineté étatique : "Toute nation qui se gouverne elle-même, sous quelque forme que ce soit, sans dépendance d'aucun étranger, est un État souverain[1]".

Anecdote[modifier | modifier le code]

Un exemplaire du livre Le droit des gens fut emprunté par George Washington dans une bibliothèque à New York le et ne fut jamais rendu[2]. Le , après 221 ans d'absence de ses rayons, la New York Society Library[3] a décidé de comptabiliser ce livre comme ayant disparu[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Le droit des gens, 1775.

Livres entièrement numérisés :

  • Est-il permis en certaines circonstances d'attenter à la vie du chef de l'État ? dialogue [des morts] entre Jules César et Cicéron, consultable sur 'Gallica'.
  • Le Droit des gens : Principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains, vol. 1, Londres [Neuchâtel], , 241 p. (lire en ligne)
  • Le Droit des gens : Principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains, vol. 2, Londres [Neuchâtel], , 245 p. (lire en ligne)
  • Le Droit des gens : Principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains, vol. 3, Londres [Neuchâtel], , 141 p. (lire en ligne)
  • Le Droit des gens : Principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains, vol. 4, Londres [Neuchâtel], , 145 p. (lire en ligne)
  • Le Droit des gens : Principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains, vol. 1, Londres [Neuchâtel], , 541 p. (lire en ligne)
  • Le Droit des gens : Principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des Nations et des Souverains, vol. 2, Londres [Neuchâtel], , 345 p. (lire en ligne)

Autres ouvrages:

Défense du système leibnitzien (1741)

Pièces diverses, Paris 1746

Loisir philosophique Genève 1747

Poliergie (parfois attribuée à tort à Voltaire) Amsterdam 1757

Questions de droit naturel Berne 1762 

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Mathieu Mattei, Histoire du droit de la guerre (1700-1819), Introduction à l'histoire du droit international, avec une biographie des principaux auteurs de la doctrine de l'antiquité à nos jours, Presses universitaires d'Aix en Provence, 2006, 2 vol, 1239 p. (ISBN 978-2-7314-0553-8)
  • Vincent Chetail, Vattel and the American Dream: An Inquiry into the Reception of The Law of Nations in the United States, dans The Roots of International Law/ Les fondements du droit international: liber amicorum Peter Haggenmacher, ed. Pierre-Marie Dupuy and Vincent Chetail, Leiden 2014, pages 251–300
  • A. Mallarmé, « Emer de Vattel », in Les fondateurs du droit international : F. de Vitoria, A. Gentili, F. Suarez, Grotius, Zouch, Pufendorf, Bynkershoek, Wolf, Wattel, de Martens ; leurs oeuvres, leurs doctrines, Paris, 1904, pages 331-383
  • Emmanuelle Jouannet, Emer de Vattel et l'émergence doctrinale du droit international classique, Pedone, Revue générale du droit public international, 1998
  • Francesco Mancuso, Diritto, stato, sovranità. Il pensiero politico-giuridico di Emer de Vattel tra assolutismo e rivoluzione. Edizioni scientifiche italiane, Naples 2002
  • William Ossipow et Dominik Gerber, The Reception of Vattel's Law of Nations in the American Colonies: From James Otis and John Adams to the Declaration of Independence, dans American Journal of Legal History, 2017, pages 1-35
  • Michel Senellart, « La qualification de l’ennemi chez Emer de Vattel », Astérion, no 2, juillet 2004, pages 31-51
  • Carlo Santulli, Emmerich de Vattel, dans Dictionnaire des grandes oeuvres juridiques, sous la direction d’Olivier Cayla et Jean-Louis Halperin, Dalloz, 2008.

Notes[modifier | modifier le code]