Emeline Roberts Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emeline Roberts Jones
Emeline Roberts Jones.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Distinction
Connecticut Women's Hall of Fame (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Emeline Roberts Jones (1836-1916) est connue pour être la première femme à pratiquer la dentisterie aux États-Unis[N 1],[N 2], [1]. À 18 ans, elle épousa Daniel Jones, dentiste de profession, et devint son assistante en 1855[2]. Elle dut d'abord vaincre les préjugés de son époux qui jugeait les femmes inaptes à une telle profession[3]. C'est donc à son insu qu'elle intervint auprès de patients. Ce n'est qu'après l'extraction de plusieurs centaines de dents qu'elle avait conservées et qu'elle montra à son mari que celui-ci se décida de lui permettre de l'aider en tant qu'assistante[4],[1]. Après la mort de son mari en 1864 , elle continua à pratiquer la dentisterie dans l'est du Connecticut et du Rhode Island[1],[2], voyageant souvent avec une chaise de dentiste portable[5]. De 1876 jusqu'à sa retraite en 1915, elle eut son propre cabinet situé à New Haven, Connecticut[1]. Elle eut deux enfants, un fils et une fille[4].

Emeline Roberts Jones a siégé au Conseil consultatif de la femme du Congrès dentaire colombien mondial en 1893. En 1912 , elle a été élue membre honoraire de la Société dentaire du Connecticut, et en 1914 elle a été élue membre honoraire de la National Dental Association (en) . Elle mourut en 1916 âgée de 80 ans[4]. En 1994 , elle a été intronisée, à titre posthume, au Temple de la renommée des femmes du Connecticut (en)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On retrouverait le nom de Frances Treadwell mentionné dans plusieurs publications comme ayant été la première femme dentiste aux États-Unis, ayant pratiqué dès 1854. Journal of the California Dental Association
  2. Lucy Hobbs Taylor est toutefois reconnue pour être la première femme américaine à avoir été diplômée d'une école de dentiste (1866). Cf. “Women in Dentistry”, Elizabeth Neber King, 1945, Women in health science

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Emeline Roberts Jones | Connecticut Women's Hall of Fame », Cwhf.org (consulté le 8 octobre 2011)
  2. a et b (en) « Missouri Women in the Health Sciences - Health Professions - "Women in Dentistry" by E.N. King », Beckerexhibits.wustl.edu (consulté le 8 octobre 2011)
  3. [Connecticut Women's Hall of Fame. The Virtual Hall. Science and Health. Emeline Roberts Jones
  4. a b et c (en) « June 2002 CDA Journal - Feature Article, Copyright 2002 Journal of the California Dental Association »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Cda.org (consulté le 8 octobre 2011)
  5. [1], Connecticut Women's Hall of Fame.

Articles connexes[modifier | modifier le code]