Embraer KC-390

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Embraer KC-390
Un des premiers exemplaires en démonstration au Salon aéronautique de Farnborough de 2018.
Un des premiers exemplaires en démonstration au Salon aéronautique de Farnborough de 2018.

Rôle Avion de transport militaire/Avion ravitailleur
Constructeur Drapeau : Brésil Embraer
Équipage 2
Premier vol 3 février 2015[1]
Mise en service 3 septembre 2019[2], prévu à l’origine en 2016[3]
Client principal Force aérienne brésilienne
Investissement 1,3 milliard de dollars[4].
Coût unitaire 50 millions de dollars[5]
Dimensions
Image illustrative de l’article Embraer KC-390
Longueur 33,91 m
Envergure 35,05 m
Hauteur 10,26 m
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 72 t
Kérosène 46 750 l
Fret 23,6 t
Motorisation
Moteurs 2 turbofans IAE V2500
Poussée unitaire 138 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 850[3] km/h (Mach 0 8)
Autonomie (Charge maxi) 2 780 km
(convoyage) 6 200 km
Plafond 11 000 m

L'Embraer KC-390 est un avion de transport militaire moyen, avec option avion ravitailleur.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il est conçu par Embraer et dérivé de l'Embraer 190, bien qu'il en soit assez différent avec une configuration ailes hautes et empennage en « T ». Sa charge utile de 19 tonnes, revue à 23,6 tonnes, en fait un concurrent du C-130J Hercules. Sa soute fait 12,70 m de long, 3,45 m de large, avec une hauteur de 2,95 m, mais 3,20 au niveau de la section arrière du fuselage[6].

Le prix annoncé en condition de vol est de 50 millions de dollars l'unité contre plus de 60 millions pour un Hercules mais le montant de la commande de 2019 par le Portugal fait douter de ce chiffre[7].

Historique[modifier | modifier le code]

Présentation du KC-390, en octobre 2014.

En octobre 2018, 3 appareils sont construits et cinq sont en cours d’assemblage et les campagnes d’essais ont dépassé les 1 900 heures de vol. Le premier appareil de série aurait dû être livré fin 2018 à la force aérienne brésilienne mais suite à un accident, cela est reporté à 2019[8].

Le premier KC-390 destiné à la Force aérienne brésilienne, a effectué son premier test en vol de production le 25 mai 2019. A cette date, sept autres KC-390 se trouvent sur la chaîne de production[9].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

En date de 2019, devant les retards de l’appareil, seul le Brésil, et le Portugal ont validé leur commandes.

Drapeau du Brésil Brésil[modifier | modifier le code]

En 2009, il est commandé trois prototypes par la force aérienne brésilienne[10], qui commande, en 2017, 28 appareils fermes pour une première livraison en 2018[11].

Drapeau du Portugal Portugal[modifier | modifier le code]

Le Portugal est devenu très tôt un partenaire du développement du KC-390 grâce à l'usine Embraer d'Évora inaugurée en septembre 2012 et s'est montré intéressé par l'acquisition de six exemplaires[12] au détriment de l'A400M. Des négociations pour 5 appareils et un en option s'ouvrent en 2017. La commande est effective le 11 juillet 2019, accompagnée d'un simulateur et des pièces détachés pour 827 millions d'euros livrables entre 2023 et 2027[7],[13]. Le contrat est officiellement signé le 22 août 2019[14],[15]. Les KC-390 remplaceront les quatre C-130H et C-130H-30 de la force aérienne portugaise en service depuis 1977.

Clients potentiels[modifier | modifier le code]

Pays ayant manifesté de l'intérêt[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Argentine Argentine[modifier | modifier le code]

En octobre 2012, Embraer annonce la signature d'une lettre d’intention d'achat de six appareils pour les forces aériennes argentines[16].

Drapeau du Chili Chili[modifier | modifier le code]

En aout 2010, le Chili prévoyait la commande de six appareils. Les ministres de la défense brésilien et chilien ont signé une déclaration d'intention de faire participer Empresa Nacional de Aeronautica (ENAER) au programme KC-390[17].

Drapeau de la Colombie Colombie[modifier | modifier le code]

En septembre 2010, des officiels colombiens ont signé une déclaration d'intention de prendre part au développement et à la production du KC-390. L'acquisition de 12 appareils est envisagée[18].

Drapeau du Pérou Pérou[modifier | modifier le code]

Le Pérou doit également participer au programme de développement avec un nombre d'appareil souhaité non précisé[19].

Échecs[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Il était envisagé en 2009 que l'armée de l'Air en prenne dix ou quinze exemplaires si le Brésil achète l'avion de combat Rafale[20],[21].Le projet d'achat par la France a été abandonné, que des Rafale soient ou non vendus au Brésil : l'armée de l'air ayant commandé depuis les propos du président Sarkozy en [22] des Airtech CN-235, il n'est plus prévu d'acquisition de KC-390.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Maior avião fabricado no Brasil, KC-390 da Embraer faz primeiro voo ". UOL, 03 February 2015.
  2. http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/09/07/la-fab-receptionne-sont-premier-kc-390-867925.html?c
  3. a et b (pt) Roberto Godoy, « Embraer dá sinal verde para novo cargueiro », O Estado de São Paulo,‎ (lire en ligne)
  4. (en)Bill Sweetman, « Options Expand in Heavy Lift », Aviation Week & Space Technology,‎ (lire en ligne)
  5. Forecast International
  6. Air et Cosmos, n°2613, 19 octobre 2018
  7. a et b « Le Portugal commande 5 Embraer KC-390 au Brésil », sur www.meta-defense.fr, (consulté le 14 juillet 2019).
  8. « KC-390 : Une sortie de piste à 127 M$ », sur /www.aerobuzz.fr, (consulté le 9 octobre 2018).
  9. « Le KC-390 termine sa certification militaire ! », sur Avia news, (consulté le 17 juin 2019).
  10. (en) Stephen Trimble, « Brazilian Air Force signs deal launching Embraer KC-390 tanker-transport », sur flightglobal.com, Flight Global, (consulté le 8 septembre 2009)
  11. http://fr.calameo.com/read/00055811540696c821e10
  12. (pt) Carlos Dias, « Portugal decide este ano se compra seis aviões militares KC-390 », sur Público, .
  13. Jean-François Bourgain, « Première commande à l’export pour le KC390 », sur Aerobuzz, .
  14. Yann Cochennec, « Le Portugal officialise ses cinq Embraer KC-390 », sur Air&Cosmos, .
  15. Frédéric Marsaly, « Le Portugal commande 5 Embraer KC-390 », sur Aerobuzz, .
  16. (en) « Discussion avec l'Argentine sur le programme Embraer KC-390 » (consulté le 23 décembre 2012)
  17. (en) Pierre Lambert, « Discussion avec le Chili sur le programme Embraer KC-390 », sur defensenews.com, defensenews, (consulté le 23 décembre 2012)
  18. (en) « Discussion avec la Colombie sur le programme Embraer KC-390 » (consulté le 23 décembre 2012)
  19. (en) « Discussion avec le Pérou sur le programme Embraer KC-390 » (consulté le 23 décembre 2012)
  20. « Le Brésil en négociations pour acheter 36 avions Rafale », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  21. Jean-Michel Aphatie, « Entretien avec Hervé Morin », RTL,‎ (lire en ligne)
  22. « La surprise des Embraer KC-390 ne fait de loin pas l’unanimité pour la vente de Rafale au Brésil. »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :