Elymus farctus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Elymus farctus, le chiendent des sables ou chiendent piquant, est une espèce herbacée de la famille des Poaceae, sous-famille des Pooideae, originaire du bassin méditerranéen, qui pousse dans des habitats littoraux.

C'est une espèce diploïde (2n = 2x = 14), proche parente du genre Triticum, qui appartient au pool génique tertiaire du blé[2]. Elle présente des caractères intéressants sur le plan agronomique, notamment une résistance au sel, dont le gène responsable a pu être transféré dans des hybrides amphiploïdes avec le blé[3].

Description[modifier | modifier le code]

Cette plante vivace de 20 à 60 cm de hauteur, doit son important pouvoir de colonisation à son système radiculaire avec un rhizome rampant, lequel lui assure par multiplication végétative (dissémination de fragments de ce rhizome) une régénération vigoureuse. Une augmentation de température et une diminution de l'intensité lumineuse augmentent considérablement la formation des tiges au détriment des rhizomes[4].

Hémicryptophyte cespiteux, il a des feuilles au limbe bleu-vert, plat ou enroulé, de 10 à 35 cm de longueur et de 2 à 6 mm de largeur[5].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Agropyron junceum (Chiendent à feuilles de jonc)
  • Elytrigia juncea
  • Thinopyrum junceum
  • Triticum junceum

Liste des sous-espèces et variétés[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (10 avril 2014)[6] :

  • sous-espèce Elymus farctus subsp. bessarabicus (Savul. & Rayss) Melderis

Selon Tropicos (10 avril 2014)[7] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • sous-espèce Elymus farctus subsp. bessarabicus (Săvul. & Rayss) Melderis
  • sous-espèce Elymus farctus subsp. boreali-atlanticus (Simonet & Guin.) Melderis
  • sous-espèce Elymus farctus subsp. farctus
  • sous-espèce Elymus farctus subsp. rechingeri (Runemark) Melderis
  • variété Elymus farctus var. farctus
  • variété Elymus farctus var. sartorii (Boiss. & Heldr.) Melderis
  • variété Elymus farctus var. striatulus (Runemark) Melderis

Selon World Register of Marine Species (10 avril 2014)[8] :

  • sous-espèce Elymus farctus boreali-atlanticus (Simonet & Guin.) Melderis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Plant List, consulté le 12 mai 2018
  2. Harinder Kumar Chaudhary, Vineeta Kaila, Shoukat Ahmad Rather, Anila Badiyal, Waseem Hussain, Navdeep Singh Jamwal & Anima Mahato, « Chapter I - Wheat », dans A. Pratap & J. Kumar, Alien Gene Transfer in Crop Plants, Volume 2: 1 Achievements and Impacts, Springer Science+Business Media, (DOI 10.1007/978-1-4614-9572-7_1 1, lire en ligne), p. 1-26.
  3. (en) G.E. Wickens, N. Haq, P. Day, Peter R. Day, New Crops for Food and Industry, Springer Science & Business Media, , 444 p. (ISBN 978-0-412-31500-8, lire en ligne), p. 242-244.
  4. (en) D. Harris & A. J. Davy, « Regenerative potential of Elymus farctus from rhizome fragments and seed », Journal of Ecology, vol. 74, no 4,‎ , p. 1057-1067 (DOI 10.2307/2260233)
  5. (en) « Elymus farctus », sur Jardins de Kew, .
  6. The Plant List, consulté le 10 avril 2014
  7. Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 10 avril 2014
  8. World Register of Marine Species, consulté le 10 avril 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :