Elyès Jouini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elyès Jouini
Defaut.svg
Informations
Naissance
Formation

Elyès Jouini, né le 5 janvier 1965 à Tunis[1], est un mathématicien et universitaire franco-tunisien membre de l'Institut universitaire de France.

Parcours universitaire[modifier | modifier le code]

Il intègre l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1984 et décroche une maîtrise de mathématiques pures de l'Université de Paris VII ainsi qu'un DEA de mathématiques appliquées aux sciences économiques en 1986 de l'Université Paris-Dauphine. Il est major à l'agrégation de mathématiques en 1987.

Il obtient son doctorat de mathématiques appliquées de l'Université de Paris I en 1989 et son habilitation à diriger des recherches (HDR) de l'Université de Paris I en 1992.

Positions[modifier | modifier le code]

Il commence par être nommé maître de conférences en mathématiques appliquées à l'Université de Paris I en 1989, puis professeur en 1992 dans la même université ainsi qu'à l'École nationale de la statistique et de l'administration économique. De 1998 à 2000, il est visiting associate professor à la Stern School of Business de l'Université de New York avant de rejoindre l'Université Paris-Dauphine. Il y occupe plusieurs positions de responsabilité en dirigeant à partir de 2003 l'Institut de finance Dauphine ainsi que le master 222 en gestion d'actifs[2]. Il est vice-président du conseil scientifique de l'Université Paris-Dauphine de 2005 à sa démission en 2011[3]. Il est par ailleurs coordinateur scientifique de l'Institut Europlace de finance et membre de l'Institut universitaire de France. Il obtient en 2007 une chaire de la Fondation du risque. Il a été nommé en 2006 au Haut Conseil de la science et de la technologie et en 2008 au Conseil d'analyse économique.

Il est décoré en 1995 des insignes de commandeur de l'Ordre du mérite éducatif par le président Zine el-Abidine Ben Ali[4]. Suite au départ de celui-ci, chassé par une révolution populaire le 14 janvier 2011, il est nommé le 27 janvier comme ministre auprès du Premier ministre, chargé des Réformes économiques et sociales et de la Coordination avec les ministères concernés au sein du gouvernement provisoire tunisien[5]. Il démissionne alors de ses mandats d'administrateur, notamment au Magasin général et à l'Institut Tunis-Dauphine[6]. Il quitte cependant le gouvernement intérimaire le , à la suite de la démission du Premier ministre Mohamed Ghannouchi[7].

Recherches[modifier | modifier le code]

Elyès Jouini travaille à l'interface des mathématiques, de l'économie et de la finance. Après de premiers travaux sur la théorie de l'équilibre général, il s'est intéressé à la modélisation des marchés financiers en incorporant aussi bien les dimensions économiques et financières que des dimensions relevant d'autres disciplines telles que la psychologie ou la sociologie. Ses travaux sur les coûts de transaction et sur l'hétérogénéité des croyances dans les marchés financiers sont largement cités dans la littérature académique.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1984 : major au concours des Écoles normales supérieures de Fontenay-aux-Roses et de Saint-Cloud ;
  • 1987 : major à l'agrégation de mathématiques ;
  • 1990 : prix Nathalie Demassieux (meilleure thèse en sciences de l'Académie de Paris) en 1989 ;
  • 1995 : commandeur de l'Ordre du mérite (Tunisie) ;
  • 2003 : membre de l'Institut universitaire de France ;
  • 2005 : partage le Prix du meilleur jeune économiste de France avec Esther Duflo, professeur au MIT (prix décerné par Le Monde de l'économie et le Cercle des économistes français) ;
  • 2010 : chevalier de la Légion d'honneur.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elyès Jouini est marié à Sihem Ben Mahmoud, professeur associée à HEC Paris, et père de deux garçons[1],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Samy Ghorbal, « Elyes Jouini », Jeune Afrique, 3 décembre 2007
  2. (fr) Mot du directeur (Dauphine Asset Management)
  3. (fr) « Elyès Jouini démissionne de ses fonctions à l'Université Paris Dauphine », Business News, 13 février 2011
  4. (fr) « Le Discours d'Elyès », Leaders, 22 septembre 2010
  5. (fr) Nouvelle composition du gouvernement d'union nationale, Tunis Afrique Presse, 27 janvier 2011
  6. (fr) « Elyès Jouini : ses démissions, sa communication », Business News, 4 février 2011
  7. (fr) « Tunisie : une Assemblée constituante pourrait être créée », Le Monde, 1er mars 2011
  8. (fr) Jean Azéma « Elyès Jouini », Leaders, 22 septembre 2010