Elvira, maîtresse des ténèbres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elvira, maîtresse des ténèbres
Titre original Elvira, Mistress of the Dark
Réalisation James Signorelli
Scénario Sam Egan
John Paragon
Cassandra Peterson
Acteurs principaux
Sociétés de production New World Pictures
NBC Productions
Panacea Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Fantastique
Durée 93 min
Sortie 1988

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Elvira, maîtresse des ténèbres (Elvira, Mistress of the Dark) est un film américain réalisé par James Signorelli, sorti 1988.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Devenue star de la série Z horrifique, Elvira voudrait monter un grand spectacle à Las Vegas, mais il lui manque cinquante mille dollars. C'est à ce moment qu'elle apprend la mort de sa riche grand-tante, Morgana. Avec ce décès renaît l'espoir. Elvira débarque alors dans la petite ville ultra conservatrice de Fallwell dans le Massachusetts, En fait la grand-tante ne lègue à Elvira que sa maison et un mystérieux livre de cuisine pour lequel un vieil oncle, Vincent, paraît prêt à toutes les folies. Elvira se heurte aussi à Chastity Pariah, une mégère représentant un club de défense de la moralité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Un peu comme une autre figure mythique de la télévision, Pee Wee Herman, qui venait de triompher au cinéma, en 1985, dans Pee-Wee's Big Adventure (dans lequel elle faisait une amicale participation), Cassandra Peterson s'affranchit du petit écran, où elle s'était forgée le personnage haut en couleur d'Elvira, en lui accordant une vie à part entière dans cette mordante comédie fantastique.

Le scénario exploite avec ironie le décalage culturel entre la petite ville provinciale, aux mœurs strictes et à l'esprit étroit, et l'excentricité d'Elvira, superficielle et tape-à-l'œil.

Malgré un relatif succès international de ce premier film, il lui faudra attendre une douzaine d'années avant qu'une suite ne lui soit donnée, Elvira et le Château hanté (2001) de Sam Irvin.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La situation avec la journaliste s'est réellement produite lorsque Cassandra Peterson travaillait dans une station télé.
  • Lors de la scène du bûcher, la chaleur était tellement forte qu'elle a fait fondre la perruque d'Elvira.
  • Le nom du personnage de Vincent Talbot a été choisi en hommage aux acteurs Vincent Price et Lyle Talbot.
  • Dans certaines scènes le corps et les mains d'Elvira appartiennent à sa doublure Susan McNabb.
  • Le film qu'Elvira fait projeter dans le cinéma de son ami Bob est L'Attaque des tomates tueuses.

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]