Else Scheuer-Insel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Else Scheuer-Insel
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Else Scheuer-Insel (1894-1967) est une militante pacifiste et féministe germano-israélienne de la première moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Else Insel naît à Metz le [1] pendant la première annexion. Après 1918, elle s'installe en Rhénanie. En 1926, elle devient critique théâtrale au Volkswacht, un journal social-démocrate de Trèves[1]. En tant que membre dirigeant de la section locale de Trèves de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté, Else Scheuer-Insel participe dans les années 1920 à toutes les grandes réunions nationales et internationales de cette organisation[2]. Elle participe activement, jusqu'en 1933, aux conférences thématiques dédiées aux femmes du SPD.

Après l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, Else Scheuer-Insel choisit de s'exiler, avec son mari Arnold Scheuer, d'abord au Luxembourg, puis en Palestine. Dès 1944, en Israël, Else Scheuer-Insel poursuit son engagement politique à travers le journalisme.

Else Scheuer-Insel décèdera à Ramat Gan, en Israël, le [1].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Stattführer Trier im Nationalsozialismus, 3. Auflage, Trèves, 2005.
  • Eberhard Klopp: Geschichte der Trierer Arbeiterbewegung: ein deutsches Beispiel, t. 3: Kurzbiographien 1836-1933, Trèves, 1979.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Else Scheuer-Insel sur Rheinland-Pfälzische Personendatenbank.
  2. Else Scheuer-Insel sur mahnmal-trier.de.