Élodie de Sélys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Elodie de Sélys)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Selys Longchamps.
Élodie de Sélys
Naissance 7 juin 1979 (35 ans),
près de Liège
Profession Animatrice de télévision
Autres activités Écrivain
Journaliste
Années d'activité Depuis 2002
Médias
Média principal Télévision, à la RTBF
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Télévision Ce jour-là
La Télé de A@Z
Une brique dans le ventre
Fonction Présentatrice

Élodie de Sélys (née le 7 juin 1979 près de Liège) est une journaliste, écrivain et animatrice de télévision belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès son plus jeune âge, on remarque chez elle des talents d'écriture et de dessin. Elle crée, à l'école primaire, différents magazines destinés à ses copines de classe...[réf. nécessaire]

Elle étudie le journalisme à l'Université de Liège de 1997 à 2001. Son mémoire de fin d'études consacré à la presse d'entreprise remportera le Prix de la Fondation Freddy Créteur. Elle poursuivra ensuite, avec Grande Distinction, un DEA en Relations internationales et Intégration européenne, toujours à l'Université de Liège. Enfin, elle suivra les deux années du Master en Management des Hautes études commerciales — École de gestion de l'Université de Liège (HEC) [2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Peu de temps après la fin de ses études, Élodie de Sélys est engagée à la RTBF, d'abord en tant que scénariste sur l'émission pour jeunes Tu passes quand tu veux, diffusée quotidiennement sur La Deux[2],[3]. Très vite repérée, elle fait ses débuts à l'antenne dès 2003 dans l'émission Archives, qui deviendra plus tard Zoom arrière, et actuellement dans Ce jour-là, toujours au programme hebdomadaire de La Une. On pourra l'apercevoir également dans Europe : 10 points et comme chroniqueuse dans Ma télé bien aimée, émission de divertissement de La Une, présentée par Jean-Louis Lahaye.

Appréciant tant être devant que derrière la caméra, Élodie participera également comme scénariste ou journaliste aux émissions 100 % Télé, Les Années belges, Télétourisme, Moi Belgique, La Télé de A@Z ou, encore actuellement, Une brique dans le ventre, et à différentes émissions événementielles. En 2012 Élodie de Sélys anima sur La Deux la première édition de STARTER! une télé-réalité qui coache de futurs entrepreneurs et les aide à lancer leur projet. Elle reviendra présenter la seconde édition dès Avril 2013

À la rentrée télé 2012, elle coprésentera avec Cathy Immelen Flash, le nouveau magazine culturel de la RTBF, chaque samedi à 18h30[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Très discrète sur sa vie privée, Élodie a donné naissance en novembre 2008 à un garçon prénommé Côme. En couple avec Benjamin Deceuninck, elle donne naissance, le 12 juillet 2014, à un garçon prénommé Jean [5].

Réservée à l'antenne, elle a la réputation dans la vie réelle d'animer les réunions professionnelles ou amicales d'un solide sens de l'humour et de l'auto-dérision...[réf. nécessaire] Quelques-unes de ses passions connues sont la lecture, le stylisme, les Beatles, le chocolat, le bricolage, le Coca-Cola Light et Jean-Jacques Goldman[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Michel Gronemberger, « Elodie de Selys Archives », sur www.gronemberger.com (consulté le 12 novembre 2010)
  2. a et b (fr) Sans Chichis, « La Première télé d’Elodie de Sélys », sur www.rtbf.be,‎ 12 juillet 2012 (consulté le 08 novembre 2013)
  3. a et b (fr) SeriesLive, « biographie », sur www.serieslive.com (consulté le 12 novembre 2010).
  4. (fr) RTBF, « Le nouveau magazine "Flash" sur la Une. », sur www.rtbf.be (consulté le 25 août 2012)
  5. Groupe SudPresse, « La famille s'est agrandie pour Benjamin Deceuninck et Elodie de Sélys », sur www.sudinfo.be,‎ 12 juillet 2014 (consulté le 13 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]