Elna (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Elna International S.A.
logo de Elna (entreprise)
illustration de Elna (entreprise)

Création 1940
Inscription au registre du commerce : [1]
Dates clés 1940 : Sortie de la Elna n°1
Forme juridique Société anonyme
Action 1 450 actions à 1 000 CHF, nominatives, liées selon statuts[1]
Slogan Swiss design
Siège social Meyrin[1] (Canton de Genève)
Drapeau de la Suisse Suisse
Direction Ryo Nakamura
Produits Machine à coudre
Société mère JanomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.elna.com

www.lotusbyelna.com

Elna International Corp. S.A. est un fabricant de machines à coudre suisse depuis 1940.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les machines à coudre et presses Elna ont tout d'abord été créées par la société Tavaro S.A., fondée en 1934[2]. À l'origine, celle-ci fabriquait des montres. Après que la Suisse se fut engagée auprès du commandant suprême de la Wehrmacht, lors de la Seconde Guerre mondiale, à interdire les exportations de marchandises par voie postale, la société Tavaro est obligée de faire parvenir de manière illégale aux Britanniques les montres de mise à feu. Elle reçut par la suite une distinction de la part du Royaume-Uni[3].

La première machine à coudre Elna a vu le jour en 1940 : la Elna n°1, une machine portable de couleur verte (les machines d'alors étaient toutes de couleur noire). Une seconde évolution eut lieu en 1952 lorsque l'Elna Supermatic fut introduite. Celle-ci comportait des fonctions supplémentaires telles que le point zigzag[4].

En 1964, Elna sortit une machine à coudre électronique appartenant à la série « Étoile ». En 1968 est sortie la machine à coudre compacte Lotus. Celle-ci figure aujourd'hui dans la collection design du Museum of Modern Art de New York[5]. En 1972, Elna est le fabricant officiel des Jeux olympiques de Munich[4].

C'est en 1973 que l’entreprise entama sa première diversification en lançant une presse à repasser domestique appelée Elnapress[4].

En 1985, Elna sortit la première machine à coudre à mémoire, la Elna 5000.

En 1996, la société Elna est rachetée par la société japonaise Janome mais conserve toutefois son indépendance.

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]