Elliott Jaques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Elliott Jaques
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
GloucesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université de Toronto
Université Harvard (doctorat)
Johns Hopkins School of Medicine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour

Elliott Jaques, né le à Toronto et mort le à Gloucester dans le Massachusetts, est un psychologue canadien qui a introduit, sous le nom de socio-analyse, la psychanalyse dans l'étude des entreprises. Il a étudié la psychiatrie à la Johns Hopkins School of Medicine avant de s’initier à la psychanalyse à partir de 1940 à travers les travaux d’Henry Murray. En 1946, il définit la « période d'autonomie ». Il est connu pour avoir inventé le terme « crise de la quarantaine » en 1965. En examinant les carrières d'un certain nombre de compositeurs et d'artistes, il a trouvé des changements brusques de styles ou des baisses de productivité vers l'âge de 35 ans[1].

Elliott Jaques a contribué, aux cotés de Cathryn Cason, à développer la méthodologie du requisite organization (en).

Au cours de la seconde guerre mondiale, il intègre le corps médical de l’armée canadienne qui l’envoie en Angleterre pour servir d’agent de liaison entre le service psychiatrique et le bureau du personnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il intègre, pendant la Deuxième Guerre mondiale, le corps médical de l’armée canadienne, qui l’envoie en Angleterre pour servir d’agent de liaison entre le service psychiatrique et le bureau du personnel.

Au cours de son travail avec l'armée américaine, les entreprises et les gouvernements du monde entier, le Dr Jaques a développé un processus scientifique ayant pour objectif de tester et mesurer la capacité humaine en utilisant une méthodologie appliquée dans le contexte de time-span of discretion. Cette approche a été utilisée pour la sélection des généraux pour les forces armées américaines et dans de nombreuses entreprises[2].

Travail[modifier | modifier le code]

  • Théorie des systèmes stratifiés (1977 - 1999) : Lors de sa collaboration avec la société Glacier Metal Company, il a inventé la "théorie des systèmes stratifiés" de "l'organisation requise" . Cette découverte a pu permettre le lien entre la théorie sociale et la théorie des organisations.[3]
  • Requisite Organization International Institue, 1999 à aujourd'hui : créé en 1999 par Elliott Jaques et Kathryn Cason. C'est un centre de recherche et d'enseignement qui fournit soutien et conseils quant à la mise en œuvre des principes d'organisation à travers le monde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.nytimes.com/2003/03/17/obituaries/17JAQU.html
  2. (en-US) « Elliott Jaques - ROII Requisite - Corporate Culture - Management », sur ROII Requisite (consulté le 26 novembre 2020)
  3. (en-US) « 48: Stratified Systems Theory - Elliott Jaques », sur Talking About Organizations Podcast, (consulté le 27 novembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]