Ellie (The Last of Us)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ellie est un personnage de fiction du jeu vidéo The Last of Us sorti en 2013 et sera le personnage principal du prochain chapitre The Last of Us Part II. Dans le premier jeu, Joël, le personnage principal du jeu, est chargé d'escorter Ellie pour créer un remède potentiel contre une infection qui ravage le monde, une infection contre laquelle Ellie est immunisée. Les personnages évoluent dans un monde post-apocalyptique et l'action se déroule aux États-Unis. Le doublage voix est fait par Ashley Johnson, dont les mouvements ont également été inspirés pour le personnage via la technique de capture de mouvement. Brièvement sur unepartie du jeu, le personnage d'Ellie est devenu un personnage joueur, l'intelligence artificielle de l'ordinateur contrôlant principalement ses actions, en apportant ainsi une aide au combat en attaquant ou en identifiant les ennemis. Ellie est réapparue comme le seul personnage jouable dans le contenu téléchargeable du pré-quel du jeu, The Last of Us: Left Behind, dans lequel elle passe du temps avec son amie Riley. Ellie est aussi le personnage principal de la bande dessinée The Last of Us: American Dreams, où l'on découvre comment Riley et Ellie se lient d'amitié et l'on découvre sa première rencontre avec le groupe de rebelles Les Lucioles.

Ellie a été créé par Neil Druckmann, qui est le directeur créatif et scénariste de The Last of Us. Il s'est Inspiré d'un personnage muet présent dans Uncharted 2: Among Thieves. Druckmann l'a créée pour être un personnage féminin fort proche de Joel. La relation entre Ellie et Joel est la base du développement du jeu. Ashley Johnson a inspiré certains aspects de la personnalité d'Ellie, en incitant Neil Druckmann de la rendre plus active dans les combats. Naughty Dog, la société de développement du jeu, a repensé l'apparence d'Ellie en cours du développement du jeu afin que le personnage soit le plus proche possible d'Ashley. L'apparence physique d'Ellie a également été comparée à l'actrice Ellen Page.

Le personnage a été bien jugé par la critique, la relation d'Ellie avec Joel fait l'objet de nombreuses éloges. La force et la complexité de son caractère, et sa subversion du stéréotype de la demoiselle en détresse ont également été salués. Ellie dans le rôle de la « laissée derrière » a suscité quelques commentaires au sein de l'industrie, la scène se concentrant sur la thématique LGBT a également fait l'objet de plusieurs débats. De nombreux prix et nominations ont été attribués à la fois pour le personnage et la performance d'Ashley Johnson, celle-ci a été placé favorablement sur des sondages et des listes.

Conception des personnages[modifier | modifier le code]

A 30-year-old woman with long, blonde hair, smiling at someone to the right of the camera.
L'actrice américaine Ashley Johnson, qui a inspiré Ellie dans The Last of Us

Le directeur de la création Neil Druckmann a conçu Ellie, comme l'opposé de Joel, le personnage principal du jeu[1]. Elle a également pour but de démontrer qu'une relation entre les personnages peut être créé entièrement par le biais du jeu. Neil Druckmann décrit le jeu comme une histoire de transition pour Ellie, dans laquelle elle adopte les qualités d'une survivante[2]. Ashley Johnson a été choisi de représenter Ellie dans The Last of Us[3]. L'équipe de développement avait l'impression que le rôle fut créé pour elle, en particulier lorsqu'elle joue aux côtés de Troy Baker, qui prête ses traits pour le personnage de Joel. Ashley a apporté d'importantes contributions à Ellie notamment pour le développement du caractère du personnage. Elle a convaincu Neil Druckmann de donner Ellie une personnalité plus indépendante, à ce qu'elle ait plus de combats ainsi Ellie a gagné en popularité[4]. Les performances d'Ashley Johnson ont été enregistrées essentiellement à l'aide de la technologie de capture de mouvement, qui produit environ 85 % des animations du jeu. Le reste des éléments notamment l'audio ont été enregistrées dans un studio[5]. Ashley était mal à l'aise à certains moments du jeu, celui-ci comptant quelques scènes déconcertante. Mais elle a été ravie de jouer le rôle, qui pour elle, était un exemple rare d'une femme forte dans un jeu vidéo[6].

L'équipe de développement a estimé que l'apparence physique d'Ellie, était l'un des choix le plus important. Ils ont estimé qu'elle devait paraître assez jeune afin que sa relation avec Joe, qui a une quarantaine d'années[7], soit crédible, mais assez âgée pour être crédible en tant qu'adolescente débrouillarde, capable de survivre[8]. Une refonte de l'apparence physique d'Ellie a été diffusée en mai 2012, Neil Druckmann a déclaré que le changement a été mis en place pour qu'elle ressemble davantage à Ashley[9]. Avant la refonte, les comparaisons ont été faites avec Ellie et l'actrice Ellen Page, en juin 2013, Ellen accuse Naughty Dog de « plagier son image »[10].

Pour l'équipe Ellie était très importante pour le marketing du jeu vidéo, Neil a souligné que, lorsque l'on a demandé de mettre la photo d'Ellie qui était en couverture à l’arrière, « tout le monde à Naughty Dog a catégoriquement refusé »[11].

Interrogé à propos de l'inspiration pour Ellie, Neil Druckmann a mentionné que lorsque lui et le directeur de jeu Bruce Straley étaient en train de réfléchir pour trouver des idées pour Uncharted 2: Among Thieves (2009), l'une des idées était d'une séquence avec un personnage féminin muet dont le rôle était d'accompagner brièvement Nathan Drake, le personnage principal de la franchise Uncharted'. Pour Druckmann, cela créerait une belle relation uniquement par le biais du jeu. Bien que cette idée ait été abandonnée pour Uncharted 2, l'idée a été de nouveau soulevée lors de la discussion d'un nouveau projet, et ainsi celle-ci a inspiré le personnage d'Ellie. L'ajout à Ellie de l'intelligence artificielle (IA) a nécessité un important remaniement du moteur de jeu[12]. L'équipe a intentionnellement ajouté une fonctionnalité pour qu'Ellie reste proche de Joel, pour éviter d'être considérée par les joueurs comme un fardeau[13]. Le programmeur, Max Dyckhoff, a déclaré que, lorsqu'il a travaillé sur Ellie avec la IA, il a imaginé ses expériences à travers les éventements du jeu afin d'être le plus réaliste possible. Neil Druckmann s'est également inspiré des guerres qui ont eu lieu en Syrie et en Afghanistan pour de la création du personnage d'Ellie, il estime que le conflit connu des enfants dans ces pays est une similitude avec Ellie[14]. Au cours du segment hivernal du jeu, les joueurs ont pu contrôler Ellie, les développeurs se sont toutefois assuré que ce changement, ainsi que l'immunité d'Ellie ait été gardé secret avant la sortie du jeu afin de surprendre les joueurs.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ellie a quatorze ans, est une survivante, et elle très mature pour son âge. Elle est née dans les années 2018-2019 et n'as pas connue le monde avant l'infection. Elle est décrite comme une jeune fille forte, drôle et un peu brut de décoffrage[15]. Son traumatisme psychique est accentué après sa rencontre avec David[16][17]. Elle a perdu beaucoup de personnes dans sa vie, ce qui l'as conduit à souffrir d'une sévère autophobie et de la culpabilité du survivant[18]. Cela a fait d'elle une personne très endurcie, elle a recours à la violence[19][20][21] et jure[22] sans hésitation. Ellie se sent inutile, croyant sa vie est un fardeau, et que sa mort serait bénéfique pour les autres. Alors qu'elle prend des initiatives, elle n'est pas aussi habile à la survie que Joel, étant quelque peu impulsive, naïve[23] et incapable de nager[24]. En dépit de cela, elle possède une grande résistance physique, une force émotionnelle exceptionnelle et elle est très courageuse, elle a su s'occuper d'elle-même et de Joel lorsque celui-ci est gravement blessé. Elle a constamment persévéré face aux nombreuses et délicates situations qu'elle a dû affronté au cours de son voyage[25][26]. Dans l'une des scènes de Left Behind, Ellie embrasse son amie Riley, après la sortie du jeu, Neil Druckmann a dit qu'il a créé Ellie comme un personnage gay, mais il a préféré les joueurs décider de sa sexualité[27].

Aspects[modifier | modifier le code]

Ellie a perdu sa mère à la naissance et a grandi dans un orphelinat. Plus tard, elle intègre un internat militaire à Boston dans la zone de quarantaine, où elle se lie d'amitié avec Riley Abel, une rebelle qui la protège contre les tyrans, comme décrit dans la série de bandes dessinées de The Last of Us: American Dreams[28] . Pendant les événements de Left Behind, qui a lieu, plusieurs semaines avant le début de The Last of Us, Riley retourne auprès d'Ellie après une longue absence et l'informe qu'elle a rejoint les Lucioles, un groupe de rebelles. Tandis qu’elles passent du temps ensemble dans un centre commercial abandonné près de la zone de quarantaine, Riley révèle qu'elle est sur le point partir dans une autre ville et Ellie décide de la soutenir malgré sa réticence quant à son départ. Riley se sépare de son pendentif des Lucioles lorsqu'Ellie lui demande de rester. En réponse, elle embrasse impulsivement Riley qui ne la repousse pas bien au contraire. Attirés par le bruit, les Infectés poursuivent Ellie et Riley. Elles tentent de s'échapper, mais sont mordues. Le duo envisage le suicide, mais choisit de passer leurs dernières heures ensemble[29]. Cependant, Ellie survit à l'infection et cherche de l'aide auprès de Marlene, la chef des Lucioles. Elle accepte d'escorter Ellie et tente de trouver un remède grâce à l'immunité de celle-ci. Marlene blessée confie Ellie à Joel pour que celui-ci l'escorte ainsi débute le jeu The Last of Us[30].

D'abord agacé par le caractère maussade de Joël, Ellie commence à s'y attacher. Cependant, après avoir appris qu'il a l'intention de la laisser avec son frère Tommy et de retourner à Boston, elle s'enfuit. Plus tard, elle le confronte en exigeant qu'il ne l'abandonne pas. Cela renforce le lien entre eux, et ils continuent leur voyage ensemble. Après une rencontre traumatisante en Hiver, où Ellie est presque violée et assassinée par une bande de cannibales et leur leader David, elle devient introverti et se renferme. Lorsque Joel l'amène auprès des Lucioles, ils découvrent qu'Ellie a besoin d'une opération pour enlever une souche de champignon mutant de Cordyceps poussant sur son cerveau, qui peut être utilisé pour créer un vaccin, une opération à laquelle Ellie risque de ne pas survire. Alors qu'elle est en cours de préparation pour la chirurgie, Joel tue Marlene et les Lucioles, fait interruption dans la salle d'opération et emmene Ellie dans un endroit sûr. Parce qu'elle était inconsciente au cours de la bataille, Ellie n'est pas au courant de ce qui s'est passé. Lorsqu'ils quittent l'hôpital, Joel ment sur les événements, en lui disant que les Lucioles avaient trouvé de nombreux autres sujets, et n'avaient pas besoin d'elle[21]. Lorsqu'Ellie, le confronte à ce sujet, en parlant de sa culpabilité du survivant et en exigeant de savoir la vérité, Joel la rassure et lui dit la vérité, celle-ci lui répond tout simplement « Okay »[29] .

En décembre 2016, à l’événement PlayStation Expérience, une suite intitulée The Last of Us de la Partie II a été annoncé comme étant déjà en développement[31],[32]. La première bande-annonce révèle le retour d'Ellie et de Joel. Les événements ont lieu environ cinq ans après le premier jeu, Ellie, qui aura 19 ans, sera le personnage principal de l'opus[33].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le personnage d'Ellie a reçu de commentaires généralement positifs. Jason Killingsworth du magazine Edge fait l'éloge de sa complexité et félicite Naughty Dog pour ne pas avoir fait d'elle « une subordonnée ... une adolescente précoce que Joel doit babysitter »[34]. Ashley Reed et Andy Hartup de GamesRadar+ nomment Ellie comme l'un des « personnages féminins les plus émouvants des jeux vidéo », également « l'un des personnages les plus modernes et réalistes jamais conçu »[35]. Elie Gibson d'Eurogamer a salué la force et la vulnérabilité du personnage, en louant le jeu de la subversion du cliché de la demoiselle en détresse[36]. GamesRadar+ a répertorié Ellie parmi les meilleurs personnages de la 7e génération des jeux vidéo, déclarant que son courage dépasse celui de la plupart des personnages masculins[37]. Greg Miller d'IGN compare Ellie à Elizabeth de BioShock Infinite (2013), et a estimé que la première était « un personnage beaucoup plus complet et à part entière »[38]. À l'Inverse, Kimberley Walllace de Game Informer a senti que le jeu est trop centré sur Joel, « n'accordant guère d'importance à Ellie »[39], et Chris Suellentrop du New York Times a jugé qu'Ellie est « dans un rôle secondaire, plus subalterne »[40].

Critics fait l'éloge de la relation entre Ellie et Joel. Matt Helgeson de Game Informer décrit cette relation étant de « poignante » et de « bien conçue »[41], Richard Mitchell de Joystiq l'a trouvé « authentique » et « émouvante »[42] et Collin Moriarty de l'IGN l'a identifié comme un point fort du jeu[43]. Oli Gallois d'Eurogamer a senti que les personnages ont été élaborés avec « de la patience et des réelles compétences »[44]. Philip Kollar de Polygon trouve que la relation a été aidé par les différentes options offertes par le jeu[45]. Wallace de GameInformer nomme Joel et Ellie l'un des « meilleurs duos des jeux vidéo de l'année 2013 », appréciant leur intérêt à se protéger l'un et l'autre[46]. Kyle Hilliard de GameInformer compare la relation de Joel et d'Ellie à celle du Prince et d'Elika de Prince of Persia (2008), les deux duos prennent profondément soin de l'un et l'autre, toutefois The Last of Us présente un « crescendo émotionnel » qui selon lui n'a pas été atteint dans Prince of Persia[47]. David Meikleham de PlayStation Official Magazine nomme Joel et Ellie comme les meilleurs personnages dans un jeu de PlayStation 3[48].

Après la sortie de The Last of Us: Left Behind, la relation d'Ellie et de Riley a été saluée par la critique. Tom McShea de GameSpot a pu ainsi revalorisé le personnage. Tim Martin duDaily Telegraph a salué les interactions des personnages[49], et Stace Harman d'Eurogamer a estimé que Left Behind permets de mieux comprendre la relation entre Joel et Ellie[50]. Kirk Hamilton de Kotaku décrit le baiser d'Ellie et de Riley comme « un moment révolutionnaire dans l'industrie du jeu vidéo », déclarant que c'était « un moment crucial »[51]. Keza MacDonald de l'IGN a écrit que le baiser était « tellement beau, naturel, et drôle qu'elle est resté bouche bée »[52]. Luc Karmali de l'IGN s'est interrogé quant à la motivation de Naughty Dog derrière ce baiser, qui lui semble être un appât, les joueurs ayant pu s’attacher au personnage avant de connaître la sexualité de celle-ci, mais finalement il a rejeté cette idée et a félicité la production pour ce maniement et pour la subtilité de l'écriture[53].

Le personnage d'Ellie a remporté des récompenses, dont celui du Meilleur Nouveau Personnage de Hardcore Gamer[54], et celui du Personnage le plus utile au SXSW Gaming Awards pour Left Behind[55], Ellie a également été nommé pour le Meilleur Personnage par Destructoid[56]. La performance d'Ashley Johnson a également reçu diverses distinctions : meilleure interprète lors de la 10e et de la 11e British Academy Video Games Awards[57][58], un prix pour sa performance exceptionnelle pour son personnage lors du 17e congrès annuel D. I. C. E. Awards[59], pour son personnage principal dans un drame à la 13e édition de National Academy of Video Game Trade Reviewers[60], meilleure Voix-off au Pic VGX 2013[61], et Meilleure Interprète par The Daily Telegraph[62].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dean Takahashi, « The definitive interview with the creators of Sony's blockbuster The Last of Us (part 1) » [archive du ], GamesBeat, VentureBeat, (consulté le 15 octobre 2014), p. 1
  2. Dean Takahashi, « The definitive interview with the creators of Sony's blockbuster The Last of Us (part 1) » [archive du ], GamesBeat, VentureBeat, (consulté le 10 avril 2016), p. 1
  3. Rachel Weber, « Naughty Dog: We've been asked to push Ellie to the back of the box art » [archive du ], Gamesindustry.biz. Gamer Network, (consulté le 19 avril 2015)
  4. Ben Hanson, « Capturing Joel And Ellie For The Last Of Us » [archive du ], Game Informer, GameStop, (consulté le 7 janvier 2015)
  5. Naughty Dog and Area 5. (). Grounded: Making The Last of UsSony Computer Entertainment. Consulté le . La scène se produit à 11:06. “To sort of be such a strong female character that is completely normal-looking—regular t-shirt and jeans—and she's fourteen, and she's still a total bad-ass: it's really exciting to be a part of that.”
  6. Colin Moriarty, « Naughty Dog Talks Combat in The Last of Us » [archive du ], IGN, Ziff Davis, (consulté le 23 octobre 2014)
  7. Colin Moriarty, « The Last of Us Storyline Explained in Detail » [archive du ], IGN, Ziff Davis, (consulté le 10 avril 2016)
  8. Luke Plunkett, « Ellen Page Says The Last Of Us' Ellie "Ripped Off My Likeness" » [archive du ], Kotaku, Gawker Media, (consulté le 19 avril 2015)
  9. Emily Gera, « The Last of Us gets new trailer, reveals Ellie redesign » [archive du ], Polygon, Vox Media, (consulté le 19 avril 2015)
  10. Plunkett, Luke (June 23, 2013). "Ellen Page Says The Last Of Us' Ellie "Ripped Off My Likeness"". Kotaku. Gawker Media. Archived from the original on April 19, 2015. Retrieved April 19, 2015.
  11. Weber, Rachel (December 12, 2012). "Naughty Dog: We've been asked to push Ellie to the back of the box art". Gamesindustry.biz. Gamer Network. Archived from the original on April 19, 2015. Retrieved April 19, 2015.
  12. Moriarty, Colin (February 13, 2012). "Naughty Dog Talks Combat in The Last of Us". IGN. Ziff Davis. Archived from the original on October 23, 2014. Retrieved October 23, 2014.
  13. Megan Farokhmanesh, « How Naughty Dog created a partner, not a burden, with Ellie in The Last of Us » [archive du ], Polygon, Vox Media, (consulté le 14 janvier 2015)
  14. Parker, Laura (February 1, 2013). "Staying Human in the Inhuman World of The Last of Us". GameSpot. CBS Interactive. Archived from the original on January 7, 2015. Retrieved January 7, 2015
  15. Clements, Ryan (February 9, 2014). "The Drop: New PlayStation Releases for February 11th, 2014". PlayStation Blog. Sony Computer Entertainment. Archived from the original on March 26, 2016. Retrieved March 26, 2016.
  16. Lucy O'Brien, « Is This the Most Important Moment in The Last of Us » [archive du ], IGN, Ziff Davis, (consulté le 26 mars 2016)
  17. Kirk Hamilton, « The Last Of Us' Climactic Moments Could Have Been Very Different » [archive du ], Kotaku, Gawker Media, (consulté le 26 mars 2016)
  18. Tina Amini, « The Moral Ambiguities In The Last Of Us » [archive du ], Kotaku, Gawker Media, (consulté le 19 avril 2015)
  19. Tom Mc Shea, « The Last of Us Review » [archive du ], GameSpot, CBS Interactive, (consulté le 26 mars 2016)
  20. Anthony John Agnello, « 2013 in Review: In The Last of Us, No Death is Meaningless » [archive du ], USGamer, Gamer Network, (consulté le 26 mars 2016)
  21. a et b Chris Plante, « Let's Talk About: The ending of The Last of Us » [archive du ], Polygon, Vox Media, (consulté le 26 mars 2016)
  22. Luke Plunkett, « Every Time Ellie Says F**k, S**t (And Motherf**ker) In The Last Of Us » [archive du ], Kotaku, Gawker Media, (consulté le 19 avril 2015)
  23. Tom Mc Shea, « The Last of Us: Left Behind Review » [archive du ], GameSpot. CBS Interactive, (consulté le 22 février 2015)
  24. Matt Bradford, « The 12 biggest nitpicks of The Last of Us » [archive du ], GamesRadar+. Future plc, (consulté le 19 avril 2015)
  25. Keza MacDonald, « The Last of Us: Left Behind – review » [archive du ], The Guardian, Guardian Media Group, (consulté le 15 septembre 2016)
  26. Kyle Orland, « The Last of Us review: Me, you, and the infected » [archive du ], Ars Technica, Condé Nast, (consulté le 15 septembre 2016)
  27. Sal Mattos, « Is Ellie Gay? Naughty Dog's Neil Druckmann Weights In on The Last of Us: Left Behind » [archive du ], GayGamer.net, (consulté le 22 février 2015) : « we didn’t explore it [Ellie’s sexuality] one way or another in the main game, it was up for grabs in this story .. when I was writing it I was writing it with the idea that Ellie is gay »
  28. Druckmann, Neil, Hicks, Faith Erin (w), Hicks, Faith Erin (a), Rosenberg, Rachelle (col), Robins, Clem (let), Edidin, Rachel, Wright, Brendan (ed). The Last of Us: American Dreams #1: 10 (April 3, 2013), Dark Horse Comics
  29. a et b Naughty Dog (February 14, 2014). Left Behind, PlayStation 3. Sony Computer Entertainment.
  30. Naughty Dog (June 14, 2013). The Last of Us. PlayStation 3. Sony Computer Entertainment.
  31. Druckmann, Neil (December 3, 2016). The Last of Us Part II. PlayStation Blog. Sony Interactive Entertainment. Archived from the original on December 3, 2016. Retrieved December 4, 2016.
  32. Jonathon Dornbush, « The Last of Us Part 2 Announced » [archive du ], IGN. Ziff Davis, (consulté le 3 décembre 2016)
  33. Martin Robinson, « Ellie is the lead character in The Last of Us Part 2 » [archive du ], Eurogamer, Gamer Network, (consulté le 4 décembre 2016)
  34. Jason Killingsworth, « Sexism sells? The Last Of Us begs to differ » [archive du ], Edge, Future plc, (consulté le 23 avril 2015)
  35. Ashley Reed et Andy Hartup, « The 20 most inspirational female characters in games » [archive du ], GamesRadar+. Future plc, (consulté le 26 avril 2015)
  36. Ellie Gibson, « The Last of Us isn't the solution to sexism in games, but it's a start » [archive du ], Eurogamer. Gamer Network, (consulté le 23 avril 2015)
  37. « Best game characters of the generation » [archive du ], GamesRadar+. Future plc, (consulté le 28 avril 2015)
  38. Greg Miller, Colin Moriarty et Brian Altano, « The Last of Us' Ellie vs. BioShock Infinite's Elizabeth » [archive du ], IGN. Ziff Davis, (consulté le 29 avril 2015)
  39. Kimberley Wallace, « Opinion: Important Female Character Weren't Marketed Well This Year » [archive du ], Game Informer, GameStop, (consulté le 23 avril 2015)
  40. Chris Suellentrop, « In the Video Game The Last of Us, Survival Favors the Man » [archive du ], The New York Times, The New York Times Company, (consulté le 23 avril 2015)
  41. Matt Helgeson, « Naughty Dog's Grim Masterpiece » [archive du ], Game Informer, GameStop, (consulté le 22 avril 2015)
  42. Richard Mitchell, « The Last of Us review: Humans, conditioned » [archive du ], Joystiq. AOL, (consulté le 22 avril 2015)
  43. Colin Moriarty, « The Last of Us Review » [archive du ], IGN. Ziff Davis, (consulté le 22 avril 2015)
  44. Oli Welsh, « The Last of Us review » [archive du ], Eurogamer. Gamer Network, (consulté le 22 avril 2015)
  45. Philip Kollar, « The Last of Us review: dead inside » [archive du ], Polygon, Vox Media, (consulté le 22 avril 2015)
  46. Kimberley Wallace, « The Best Gaming Duos Of 2013 » [archive du ], Game Informer, (consulté le 22 avril 2015)
  47. Kyle Hilliard, « From Elika To Ellie: Comparing Prince Of Persia And The Last Of Us » [archive du ], Game Informer, GameStop, (consulté le 28 avril 2015)
  48. David Meikleham, « The Last Of Us review SPOILER FREE - Naughty Dog's latest masterpiece is apocalypse wow » [archive du ], PlayStation Official Magazine, Future plc, (consulté le 22 avril 2015)
  49. Tim Martin, « The Last of Us: Left Behind review » [archive du ], The Daily Telegraph, Telegraph Media Group, (consulté le 22 février 2015)
  50. Stace Harman, « The Last of Us: Left Behind review » [archive du ], Eurogamer. Gamer Network, (consulté le 22 février 2015)
  51. Kirk Hamilton, « Video Gaming's Latest Breakthrough Moment » [archive du ], Kotaku, Gawker Media, (consulté le 2 mars 2015)
  52. Keza MacDonald, « The Significance of The Last of Us: Left Behind » [archive du ], IGN. Ziff Davis, (consulté le 2 mars 2015)
  53. Luke Karmali, « Why We Need More Gay Characters In Video Games » [archive du ], IGN. Ziff Davis, (consulté le 29 avril 2015)
  54. HG Staff, « 2013 Best New Character » [archive du ], Hardcore Gamer, (consulté le 25 décembre 2013)
  55. Aurora Blase, « Congratulations to the 2015 SXSW Gaming Award Winners! » [archive du ], South by Southwest, (consulté le 15 mars 2015)
  56. Conrad Zimmerman, « The winner of Destructoid's best 2013 character » [archive du ], Destructoid, (consulté le 28 avril 2015)
  57. Luke Karmali, « BAFTA Games Awards 2014 Winners Announced » [archive du ], IGN. Ziff Davis, (consulté le 28 avril 2015)
  58. Christian Nutt, « BAFTA Awards honors Destiny, Monument Valley, and David Braben » [archive du ], Gamasutra. UBM plc, (consulté le 28 avril 2015)
  59. « Game Title: The Last of Us » [archive du ], Academy of Interactive Arts & Sciences, (consulté le 28 avril 2015)
  60. Thomas J. Allen, « 2013 NAVGTR Winners » [archive du ], National Academy of Video Game Trade Reviewers, (consulté le 22 février 2017)
  61. Patrick Dane, « 'Grand Theft Auto V' Tops Spike VGX 2013 Award Winners List » [archive du ], Game Rant, (consulté le 28 avril 2015)
  62. Tom Hoggins, « Telegraph Video Game Awards 2013 » [archive du ], The Daily Telegraph, London, Telegraph Media Group, (consulté le 28 avril 2015)