Ella Harper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ella Harper

Ella Harper (née le et morte le [1]), connue sous le nom « fille chameau »[2], est née avec une maladie orthopédique très rare qui a amené ses genoux à se plier vers l'avant, ce qu’on appelle un genu recurvatum (en) congénital. Sa préférence pour la marche à quatre pattes lui a valu son surnom de « fille chameau ». En 1886, elle a été présentée comme la vedette dans le Nickel Plate Circus de W. H. Harris, et elle apparaissait dans les journaux partout où le cirque se rendait. Sur le dos de la carte où elle se présentait on peut lire :

« On m’appelle la fille chameau parce que mes genoux sont retournés vers l'arrière. C’est sur mes mains et mes pieds que je puis le mieux marcher comme l'image vous le montre. J'ai beaucoup voyagé dans le show business pendant les quatre dernières années et maintenant, c'est-à-dire en 1886, j’ai l’intention d’abandonner le monde du spectacle et d’aller à l'école afin de me préparer à faire autre chose[3],[4]. »

Elle était payée 200 $ par semaine, ce qui lui a probablement ouvert de nouvelles portes.

Sa vie par la suite[modifier | modifier le code]

Selon un blogueur, Harper est revenue chez elle dans le comté de Sumner au Tennessee et elle vivait avec sa mère et une nièce d’après le recensement de 1900. Le , elle et Robert L. Savely ont conclu un contrat de mariage et se sont mariés dans le comté de Sumner le . En 1906, elle a donné naissance à une fille, Mabel E. Savely, morte en novembre de la même année. Harper et son mari se sont installés à Nashville dans le Tennessee en 1909, où ils figurent dans le recensement de 1910 avec la mère de l’épouse. En 1918, elle et son mari ont adopté une petite fille nommée Jewel Savely, qui est morte âgée de moins de trois mois. Lors du recensement de 1920, elle et son mari vivaient encore à Nashville où elle est morte le d’un cancer du côlon ; elle a été enterré au cimetière de Spring Hill dans la concession familiale de ses parents, mais on n’est pas sûr qu’il s’agisse de la même Ella Harper.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Finding Ella (my search for The Camel Girl) », (consulté le 13 mai 2015)
  2. (en) J. Tithonu Pednaud, « The Human Marvels », thehumanmarvels.com (consulté le 24 avril 2010)
  3. (en) Elizabeth J. Anderson, « Ella Harper - The Camel Girl », phreeque.com (consulté le 24 avril 2010)
  4. (en) Ella Harper, « Ella Harper's 1886 Nickel Plate Circus Pitch Card », ?,‎